PÉTITION POUR UNE POURSUITE IMMEDIATE DES COUPABLES DE CRIMES DE GUERRE EN ITURI

PÉTITION POUR UNE POURSUITE IMMEDIATE DES COUPABLES ET COMMENDITAIRES DU CANIBALISME DES PYGMEES EN ITURI ET AUTRES CRIMES DE GUERRE

Pour honorer la mémoire et la dignité de toutes les victimes du cannibalisme et autres traitements cruels, inhumains et dégradants commis en ITURI dans la Province Orientale en République Démocratique du Congo par la coalition de messieurs Jean-Pierre BEMBA, Roger LUMBALA, Thomas LUBANGA, nous tenons à préciser ce qui suit :

Qu'à ce jour il n'y a plus de doute sur le cannibalisme commis en ITURI dont la victime est le peuple autochtone pygmée qui vivait tranquillement sur son territoire congolais avant que cette guerre ne vienne causer désolation avec comme conséquence des milliers de morts, de blessés, de traumatisés, plusieurs déplacés de guerre ...

Que les autres peuples de la région d'ITURI n'ont pas été épargnés. Plusieurs cas graves de violation des droits de l'homme y ont été observés notamment, les massacres, le viol, la torture, le pillage systématique des biens et les déplacements massifs des personnes dans la forêt où elles vivent dans des conditions humanitaires catastrophiques.

Que ces actes ont été commis en violation des Conventions de Genève sur les droits humanitaires et du Statut de Rome sur la Cour Pénale Internationale qui condamnent les crimes de guerre, les crimes de génocide et les crimes contre l'humanité.

Que compte tenu de la flagrance et de la gravité des faits ainsi que des aveux de monsieur Jean-Pierre BEMBA, les premières enquêtes de la Mission d'Observation des Nations Unies au Congo (MONUC) faisant foi, certaines mesures et autres dispositions urgentes s'imposent :

1. de procéder immédiatement à l'arrestation de tous les auteurs de ces actes et de les transférer devant les juridictions compétentes pour juger les crimes les plus graves ;
2. d'écarter messieurs Jean-Pierre BEMBA, Roger LUMBALA et Thomas LUBANGA des futures institutions de la Transition à cause de la responsabilité grave qu'ils portent sur la commission de ces faits ;
3. de mettre en application sans faille les accords de GBADOLITE sur la cessation des hostilités en ITURI ;
4. de déployer immédiatement les forces de la MONUC dans la région sinistrée pour permettre aux organisations humanitaires d'agir ;
5. de démilitariser la région d'ITURI et d'y installer une administration plus crédible ;
6. de démobiliser et d'exclure de la future armée nationale intégrée tous militaires ayant participé dans l'opération " Effacer le tableau " en ITURI ;
7. de mettre en place un tribunal pénal international ad hoc ;
8. d'indemniser les familles pygmées affectées par les affres de la guerre.

En foi de quoi nous signons cette PETITION

Fait à Bukavu, le 17/01/2003
Héritiers de la Justice


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

Site de Héritiers pour la Justice