SECONDE SEANCE DE SENSIBILISATION DES FEMMES SUR LES IST ET VIH/SIDA AU QUARTIER LIINDJA /DJOLU, PROVINCE DE L’EQUATEUR/RDC

Groupe cible : mamans de l’ONG ILDI.
Date : le 10 mars 2005.
Participants : 146 femmes, 22 hommes, et 19 jeunes.

Animateurs : - Thomas BOTUTE animateur MSF-B/DJOLU,
Intervenants : Dieudonné BOKWALA Responsable Pace MSF-B/Mbandaka,
Organisateurs : Constant Ekomb’Ysei Coordonnateur Provincial ILDI -ONGD/Djolu,
- Mme Mboyo Baolinda Présidente AMILDI,
- Mme Agnès Bungu Likondo Chef d’antenne AMILDI cité Djolu,
- Célestine Mengi Bolangi Conseillère AMILDI
Lieu : Quartier LIINDJA /Eglise CADELU Djolu
Thème : Les IST/VIH-SIDA

Méthodes : boîtes à image, préservatifs.
RESUME

Les perturbations de la guerre depuis les années 1997 n’ont pas épargnées le territoire de Djolu avec sa population dont l’accès aux soins de santé était difficile et cela en assisté à une recrudescence des maladies sexuellement transmissibles. Ces dernières ont des conséquences et complication graves dans la société avec la présence du VIH/SIDA, pandémie du siècle.
Une attention particulière est axée aux mamans suite à leur vulnérabilité et leur position dans la société parce qu’elles sont :
- polygamie,
- productive,
- femme objet,
- sexe réceptif (risque de contamination élevée),
- ignorante,
- femme objet,
- etc.…
raison pour laquelle ,nous avons le devoir d’approcher les mamans, filles de l’ONG ILDI (Initiative Locale pour le Développement Intégré ) pour intensifier la sensibilisation dans tous les quartiers et villages du territoire de Djolu sur les IST (Infections Sexuellement Transmissibles et VIH/SIDA.
Voici les questions qui ont étés posées par pendant la séance de sensibilisation.
- comment reconnaître une IST chez l’homme et la femme ?
- conséquences et complications des IST,
- le VIH et SIDA c’est quoi ?
- comment se transmet le virus du Sida ?
- comment utiliser correctement le préservatif /condoms,
CAUSES
- Les relations sexuelles on protégées,
- Par contact du sang infecté,
- aiguille non stérile objet tranchant infecté (lame de rasoir, brosse à dent, poire de lavement, etc..
- Les relations sexuelles non protégées : les ITS se transmettent d’une personne par une autre par des relations sexuelles,
- Par le sang infecté : le VIH se transmet d’une personne infectée à une autre (séronégative) vu par le sang non testé (sang de cobaye),
- Par une utilisation répétée des aiguilles, lame de rasoir, poire souillée de sang d’une personne infectée,
- En matière de sida, il n’y a pas d confiance. Il est nécessaire et important que chacun se protège. d’où trois possibilités pour se protéger : ABC
A = (ABSTINENCE) pratique de l’abstinence sexuelle jusqu’au mariage pour les célibataires)
B= (Bonne fidélité) : rester fidèle à un partenaire séronégative de façon réciproque et définitive (possibilité de contraindre les mariés)
C = (Condoms) : utiliser le condom lors de chaque rapport sexuel (possibilité de prévention).

COMMENTAIRES.
ILDI-ONGD remercie vivement les animateurs de cette séance. Cependant elle regrette le désengagement de l’Organisation humanitaire Médecins sans Frontière prévu au mois de décembre 2005 dans la Zone de Santé de Djolu, ce qui va arrêter le processus de sensibilisation en cours de manque de personnes ressources, matériels de projection, préservatifs, etc. Il est grand temps que le gouvernement prenne ses responsabilités pour la survie de sa population.

L’absence d’un centre de dépistage volontaire et d’une unité opérationnelle au niveau de l’Hôpital Général de Référence de Djolu, consécutive à l’ignorance de la population constituent des portes d’entrées de la propagation de cette pandémie à Djolu.

L’équipe de reportage des Médecins Sans Frontière en 2003 a fait état d’une présence significative du VIH/SIDA chez la population à partir de l’échantillon des consultations Prénatales des femmes enceintes.

Le cri du cœur que nous lançons à l’endroit des institutions, des organisations internationales est de pouvoir appuyer les initiatives locales dans la sensibilisation de la population contre le VIH/Sida par la formation des animateurs, le financement de projets ainsi que l’accompagnement pendant les activités.

ILDI-ONGD vient de constituer le CLS (Comité de Lutte contre le Sida) dans le milieu scolaire des écoles secondaires de Djolu. Etant donné que le sida touche les adolescents. Il est impérieux de commencer à sensibiliser pour un changement de comportement.

Jean Marie BOLIKA
Coordonnateur National ILDI-ONGD
Tél. : 00243816867321