Kinshasa : Un responsable d’une Ong de défense de la liberté de la presse entendu en justice

DONAT MBAYA TSHIMANGA, président de Journaliste en Danger, une organisation non gouvernementale de défense et de promotion de la liberté de la presse basée à Kinshasa, capitale de la RD Congo, a été entendu mercredi 1er mars 2006 à l’Auditorat militaire de Matete (partie Est de la ville) par le colonel MPUTU MPENDE Christophe, substitut supérieur près cette juridiction. Selon l’envoyé spécial de l’organisation non gouvernementale « Journalistes pour la promotion et la défense des droits de l’homme », (JPDH) dépêché sur le lieu de l’audition, MBAYA TSHIMANGA avait reçu une lettre d’invitation à comparaître en vue d’apporter la contribution de JED au sujet du double assassinat, dans la nuit du 03 novembre 2005 près de leur domicile à Mombele (quartier Centre ville Kinshasa), de FRANCK KANGUNDU, journaliste à LA REFERENCE PLUS, quotidien paraissant à Kinshasa et de son épouse MPAKA HELENE. MBAYA s’est fait accompagner de ses avocats et de quelques représentants de la Section Droits de l’homme de la MONUC (Mission de l’Organisation des Nations Unies en RD Congo).JPDH rappelle que JED avait mené une enquête sur le double assassinat dont les conclusions ont été publiées le 07 février 2006 dans LE SOFT, une publication paraissant à Kinshasa, impliquant des personnalités proches du Chef de l’Etat, JOSEPH KABILA et de hauts responsables du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, parti présidentiel).
Fait à Kinshasa le 02 mars 2006
Journalistes pour la promotion et la défense des droits de l’homme (JPDH)