Banditisme à Kinshasa : des bandits emportent 800 Usdo et des téléphones cellulaires à Masina

Des bandits à mains armées et cagoulés – au nombre de trois – ont opéré, dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 février, un vol sur l’avenue Bahuma n°41, commune de Masina (partie Est de la ville de Kinshasa). Selon des témoignages parvenues à l’organisation non gouvernementale Journalistes pour la promotion et la défense des droits de l’homme (JPDH), les assaillants- vêtus en jean’s délavés et armes de guerre en bandoulière- ont tiré des coups de feu avant de pénétrer dans la parcelle et contraindre ses occupants à rester couchés. A ces instants-là, ils emportent avec eux, une somme évaluée à 800 dollars américains et quelques téléphones portables trouvés dans la maison. JPDH rappelle que les statistiques indiquent que la plupart des braquages et autres vols opérés en RD Congo, particulièrement à Kinshsa, sont l’œuvre des éléments incontrôlés des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC). Fermement touché par la recrudescence de l’insécurité, JPDH réitère son appel aux pouvoirs dans l’optique d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens et d’améliorer les conditions de vie et de travail des hommes de troupes.
Fait à Kinshasa, le 1er mars 2006
Journalistes pour la promotion et la défense des droits de l’homme (JPDH)