Kinshasa : Un policier sème la mort avant se tuer

KUZULU JEAN LAMBERT, un élément de la Police nationale congolaise, (PNC), matricule 67510/A du Groupement de Police des polices a tué à l’aide son arme, dans la nuit de jeudi 23 février 2006 entre 4heures 30’ et 5heures 30’, trois personnes et blessé d’autres lors de sa fuite à l’issue d’une opération de cambriolage manquée dans les communes de Bandalungwa, Selembao et Ngaliema (partie centre-Ouest de la ville de Kinshasa). Il revient des enquêtes menées par l’organisation non gouvernementales Journalistes pour la promotion et la défense des droits de l’homme (JPDH) auprès de la population terrorisée, qu’un groupe de malfaiteurs a été pris en chasse par la population après avoir manqué un vol à main armée. Deux d’entre les assaillants tentèrent de joindre leurs collègues à pied à Bandalungwa où ils compter trouver refuge. Dans leur colère et face à la furie de la foule qui les pourchassaient, un des malfaiteurs a tiré des coups de feu en l’air. A la hauteur de Lubudi, un quartier de Bandalungwa, un jeune garçon qui, par malheur, s’est retrouvé nez à nez avec l’un des assaillants, est tué sur-le-champ. La victime s’appelait KABONGO JEJE, 17 ans et habitant sur l’avenue Mosamba n°12. Dans sa fuite, le policier a blessé un autre jeune homme. Essoufflé, le criminel s’arrête et se tire dessus à l’aide de son arme identifiée comme une Fa n°222 à laquelle étaient accrochés deux chargeurs garnis de plus de 21 cartouches. Il s’écroule et meurt sur le coup. Son collègue de la bande, de son côté, est appréhendé par la foule avant d’avoir la vie sauve grâce à l’intervention des éléments du sous-commissariat de la Police près des lieux de l’incident. Il revient de l’identification des victimes qu’outre KABONGO JEJE, un autre, du nom de GONDA CLAUDY, habitant sur l’avenue Shiloango, commune de Bandalungwa, a également été tué. Membre de la bande aux arrêts, KANZA Olivier, résidant sur l’avenue Kimbawu, quartier I, commune de Kintambo (Ouest de Kinshasa) est soumis, depuis, à un interrogatoire auprès des services de l’Inspection provinciale de la Police-ville de Kinshasa (IPK).
Fait à Kinshasa, le 02 mars 2006
Journalistes pour la promotion et la défense des droits de l’homme (JPDH)