Le CDF invite les femmes à un vote utile

La femme constitue la majorité de l’électorat de la Rd-Congo. Pour s’assumer aux échéances prochaines, le Centre de Développement pour la Femme (CDF/Fondation) a organisé une journée de sensibilisation des femmes aux élections le samedi 4 mars dernier au Carrefour des jeunes à Matonge dans la commune de Kalamu. Le thème retenu a été : « Femme et vote utile. Dans son mot d’introduction, Mme Euphrasie Amina, chargée des activités au Cdf a souligné les objectifs de la journée. Elle a indiqué que la femme doit prendre conscience de son rôle dans les élections. Elle doit passer de l’état passif à l’état actif. Elle doit poser un acte responsable sans se laisser manipuler. La femme constitue 52 % de l’électorat de la Rd-Congo.
La ministre de la Condition féminine et famille, Faida Mwangilwa a parlé de la femme dans la prise des décisions pendant les élections. Elle a mis un accent particulier sur le comportement de la femme. Pour elle, la femme congolaise a les mêmes droits que son compatriote homme. Elle est électrice et éligible. Elle doit se battre pour se faire élire à tous les niveaux. Elle doit se montrer digne. La loi a reconnu le principe de parité, mais ce n’est pas pour autant que la femme doit tout espérer. Bien au contraire, elle doit travailler, monter des stratégies pour la conquête du pouvoir. Elle a reconnu que la femme politique a une mauvaise image dans ce pays. Elle a encouragé ses consœurs à se comporter dignement et à être exemplaire. Elle a exhorté les femmes à mener des actions pour s’imposer sur terrain. Elle a invité les mamans à bien encadrer leurs enfants surtout pendant la période de la campagne électorale.
Le chargé du suivi des activités de la Société civile à la Commission Electorale Indépendante (CEI), M. Kikontwe Gengoul s’est penché sur le processus électoral. Il a expliqué le rôle de son institution dans l’organisation des élections. Il a noté qu’avant l’opération électorale, il fallait mettre en place des lois notamment, sur les partis politiques, la loi électorale, etc. La CEI travaille pour que les élections se déroulent bien. La loi électorale est adoptée et il ne reste que sa promulgation. Dans l’entre-temps, la CEI organise différentes rencontres avec la Société civile, les partis politiques pour trouver les mesures d ’application de la loi électorale.
Le secrétaire général de Linelit a parlé de la participation citoyenne de la femme aux élections. Il s’est étendu sur le rôle de la femme, la femme face aux enjeux électoraux. Jérôme Bonso a sensibilisé la femme congolaise aux enjeux électoraux. Il l’a invitée à s’assumer et à faire un vote utile en donnant sa voix à celui qu’elle juge digne. Il a mis un accent, pour cela, sur l’éducation de la femme pendant la période électorale. L’assistance a été édifiée. Les femmes venues de neuf antennes du CDF ont été bien renseignées sur les élections. Elles sont capables de poser l’acte de vote avec conscience et connaissance. Le débat a été très houleux au regard des enjeux de l’heure. Le CDF a été encouragé à continuer à former ses membres aux enjeux électoraux.

Ferdinand Kato (L’Avenir) et CDF


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

Il s'agit d'un des plus grands quotidiens de Kinshasa