JPDH consterné par le décès de Médard Rwelamira de la Cpi

Le docteur Médard Rwelamira, directeur au secrétariat permanent de l’Assemblée des Etats parties au Statut de Rome est décédé depuis le 03 avril 2006 à Pretoria, en terre sud africaine. L’information a été portée à la connaissance du Phare mercredi par M. Kazadi, directeur exécutif de l’organisation non gouvernementale congolaise dénommée « Journalistes pour la Promotion et la défense des droits de l’Homme », (JPDH) et membre de la Coalition pour la Cour pénale internationale. « Tout le comité directeur de JPDH est fortement touché et consterné à la fois à la suite de la disparition d’un aussi grand homme au sein de la juridiction pénale internationale », s’est indigné Kazadi qui a indiqué qu’il garde de l’illustre disparu une qualité professionnelle éprouvée. Enterré le samedi 08 avril dans sa ville natale de Bukoka, en République de Tanzanie, Rwalamira, nommé directeur du secrétariat permanent de l’Assemblée des Etats parties au Statut de Rome en 2004, a participé au processus ayant abouti à la création de la Cour pénale internationale. Naturalisé Sud-africain, il a eu à diriger la délégation sud-africaine auprès de la Commission préparatoire de 1997 à 2001 et était également conseiller juridique principal de la délégation sud africaine lors de la Conférence diplomatique de plénipotentiaires ayant abouti à l’adoption du Statut de Rome. Selon les données fournies par JPDH au Phare, feu Rwelamira a exercé les fonctions de Vice-président de la Commission sur la création de la Cpi et coordonné les travaux relatifs au chapitre IV du Statut. Les archives fournies par JPDH au quotidien de l’avenue Lukusa renseignent que le disparu était par ailleurs chef de l’Unité des politiques du Ministère de la Justice et du développement constitutionnel de l’Afrique du Sud (1994-2001) et durant cette période, il a été également président du comité de la rédaction de la législation concernant la Commission sud-africaine Vérité et Réconciliation. Auteur de plusieurs ouvrages, Rwelamira a obtenu sa licence en droit à l’Université de Dar es- Salaam en Tanzanie. Détenteur d’une maîtrise et d’un doctorat de la faculté de droit de Yalé aux Etats-Unis, le défunt, né en 1948, a enseigné le droit dans plusieurs universités dont l’Université nationale de Lesotho, l’Université du Cap occidental (Cap) et à l’Université de Prétoria. L’illustre personnage s’en va laissant derrière lui une veuve et trois orphelins. R. Serge Mukendi
(Tiré du quotidien rd-congolais "Le Phare" n°2818 du jeudi 13 avril 2006