Quand la culture balise le chemin de l’unification en R.D.C

Depuis le 28 février, l'ATA administre la TOURNEE NATIONALE CONGOLAISE POUR « VERRE CASSE » avec l'appuis d'Africalia et la Délégation Française de Belgique en RDC.

DE MATADI, MBUDJI MAYI, LUBUMBASHI, GOMA, BUKAVU, KISANGANI, KINSHASA, une grande TOURNEE NATIONALE CONGOLAISE POUR « VERRE CASSE »

Hier, des élections démocratiques en R.D.C. qualifiées d’historiques (cela n’était plus arrivé depuis 46 ans) ont amené des agents électoraux à rejoindre dans des conditions parfois extrêmes les électeurs congolais de l’intérieur afin de récolter leur voix…

Aujourd’hui, dans la foulée de ce défi électoral, un autre défi – culturel celui-là – plus modeste certes, mais dans le même souci de rejoindre les populations de l’intérieur, s’apprête à être relevé : une tournée théâtrale dans le Congo profond avec le spectacle VERRE CASSE de Alain Mabanckou créé en novembre 2006 à Kinshasa, Brazzaville et Bruxelles en avant-première à la manifestation Yambi 07.

Au-delà du simple défi technique et logistique que représente cette incursion théâtrale à l’intérieur du Congo avec un spectacle professionnel reconnu (cela non plus n’est plus arrivé de très longue date), cette tournée théâtrale veut également favoriser la rencontre entre les artistes kinois du spectacle et les artistes de l’intérieur trop souvent ignorés par la capitale, la confrontation de leurs différences culturelles, l’échafaudage de projets communs… Bref une réponse artistique de terrain à la volonté congolaise politique répétée de décloisonnement et de réunification de ce gigantesque pays aux voies de communications parfois si difficiles.

C’est sous la bannière de Yambi 07 et avec le soutien d’Africalia-Belgique, du C.G.R.I., du Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa et des autorités congolaises que cette importante décentralisation en R.D.C. se veut contribuer à la reconstitution d’un réseau culturel, d’une identité culturelle congolaise commune. Elle devrait être également l’occasion de mieux identifier les artistes locaux – toutes disciplines confondues –, d’entendre leurs revendications en matière de reconnaissance artistique, d’inventorier les espaces culturels locaux et leur état de fonctionnement, de rencontrer les responsables locaux de la politique culturelle, des médias locaux, etc., etc. Soit la consolidation d’un réseau de diffusion artistique à l’échelon national.

Mais cette tournée – toute pionnière qu’elle puisse paraître – entend surtout susciter et développer un questionnement collectif d’artistes autour d’une même idée : comment utiliser au mieux l’outil culturel dans la (re)construction démocratique de ce gigantesque pays en quête d’unification ?

La presse lors de la création de « Verre Cassé »

« Beau spectacle, merveilleusement interprété… » (Le Phare-RDC)
« Superbe prestation, saluée frénétiquement par le public… » (Sélection infos-RDC)
« Un récit des plus savoureux et ironique sur l’Afrique contemporaine… » (Antipodes-Belgique)
« C’est un propos universel sur la condition humaine qui résonne… » (Le Monde-France)
« Tant de bonne humeur vous donne envie d’acheter le livre à la sortie… » (RTBF La Première)
« Une œuvre truculente, exubérante, drôle, mêlant le grotesque au sublime… » (La Libre Belgique)
« Verre Cassé : un sacré apéritif à Yambi !... » (Le Soir)
NB: Si vous avez des amis dans ces villes, invitez-les à voir ce spectacle