La MONUC cherche à créer une nouvelle Société Civile en République Démocratique du Congo

Chers amis,

Nous tenons à préciser qu'il n'appartient pas au Gouvernement ni à la MONUC(qui est un ensemble des Etats) d'organiser la Société Civile de laRépublique Démocratique du Congo. La MONUC n'a pas ce mandat et l'Accord de siège entre la RDC et les Nations Unies ne lui donne pas cette possibilité.

I. RAPPEL DU MANDAT DE LA MONUC

La MONUC a été créée le 30 novembre 1999 par la résolution 1291 du Conseil de Sécurité suite aux Accords de Lusaka. C’est actuellement la plus importante des 18 missions de maintien de la paix de l'ONU.
Elle est également la plus coûteuse avec un budget annuel de près de 1 milliard de dollars US.

Son mandat se repartit en quatre phases : la première phase axée sur l’application des accords de cessez-le feu de Lusaka; la seconde phase sur le suivi de toute violation à travers les canaux appropriés; la
troisième phase, toujours en cours, sur le processus du DDRRR (désarmement, démobilisation, rapatriement, réinstallation et réinsertion) et la quatrième phase, également en cours, sur la facilitation de la
transition pour l’organisation d’élections crédibles.

Le mandat de la MONUC est placé sous le Chapitre VII de la Charte de l'ONU. Il l'autorise à utiliser tous les moyens nécessaires, dans la limite de ses capacités et dans les zones de déploiement de ses unités,
pour dissuader toute tentative de recours à la force qui menacerait le processus politique, de la part de tout groupe armé, étranger ou congolais notamment les ex-FAR et Interahamwés, et pour assurer la protection des
civils sous la menace imminente de violences physiques.

La MONUC peut, conformément à son mandat, utiliser des tactiques d'encerclement et de recherche pour prévenir des attaques contre les populations civiles et contrer les capacités militaires des groupes armés illégaux qui continuent de faire usage de la violence dans ces régions.

II. QUID DE LA SOCIETE CIVILE DE LA RDC ?

Comparativement à d'autres pays africains, Il est vrai que La République Démocratique du Congo possède une société civile la plus plurielle, la plus dynamique et la plus active du Continent. Cependant elle a des
faiblesses qui bloquent son épanouissement. Elle est astreint à un conflit de leadership et à un déficit des mécanismes de fundraising au profit de ses projets et programmes communautaires élaborés pour venir en aide aux
masses laborieuses souvent abandonnées à leur triste sort par des structures étatiques. Par rapport au contexte socio-politique global du pays, elle a trop des défis à relever ainsi que des obstacles à surmonter.
Mais elle n’a pas les moyens de sa politique.
Elle nécessite un appui institutionnel permanent pour renforcer ses capacités opérationnelles car c’est elle qui est en réalité le quatrième pouvoir car regorgeant une forte potentialité des personnes-ressources
indispensables pour le Développement intégral et intégré de la République Démocratique du Congo. Elle est la tête passante du Pays.

III. SES PRINCIPALES COMPOSANTES THEMATIQUES :

1. Associations Confessionnelles ;
2. Syndicats des travailleurs ;
3. Organisations non Gouvernementales de Développement ;
4. Organisations non Gouvernementales des droits de l'homme ;
5. Associations des Femmes ;
6. Associations des Jeunes ;
7. Corporations professionnelles ;
8. Ordres professionnels traditionnels ;
9. Sociétés Savantes ;
10.ONGs de paix, de démocratie et d'éducation civique ;
11.ONGs Humanitaires et philanthropiques ;
12. ONGs à caractère économique ;
13.ONGs de protection de l'environnement ;
14. ONGs Educatives, culturelles et sportives ;
15.Associations des Médias ;
16.Associations paysannes et Communautaires de base.

IV. SES PRINCIPALES COMPOSANTES GEOGRAPHIQUES :

La Société Civile de la RDC est géographiquement structurée en 11 coordinations provinciales suivantes :

1) Coordination provinciale de Bandundu ;
2) Coordination provinciale de Bas-Congo ;
3) Coordination provinciale de l’Equateur ;
4) Coordination provinciale du Maniema ;
5) Coordination provinciale du Sud-Kivu ;
6) Coordination provinciale du Katanga ;
7) Coordination provinciale de Kinshasa ;
8) Coordination provinciale du Kasaï Occidental ;
9) Coordination provinciale du Kasaï Oriental ;
10) Coordination provinciale de la Province Orientale ; et
11) Coordination provinciale du Nord-Kivu.

V. SYNERGIE ENTRE LES ONGs, RESEAUX THEMATIQUES, RESEAUX
GEOGRAPHIQUES ET CONSTELLATIONS THEMATIQUES.

Il est important de savoir que toute la vie communautaire et sociale en République Démocratique du Congo est structurée à travers les associations
de base, les composantes thématiques et géographiques mais aussi à traversles réseaux provinciaux, nationaux et les constellations (plate-forme des réseaux nationaux).

Au niveau des provinces tout est clair et le leadership n’est pas accentué comme à Kinshasa où on trouve même des organisations politiques se camouflant ou se définissant comme faisant partie de la Société Civile.
Cette confusion qui est savamment entretenu par le pouvoir public a fait que la vraie et traditionnelle société civile a eu d’énormes difficultés
pour jouer son rôle de contrepoids durant toutes les profondes mutations socio-politiques qui ont caractérisées la vie politique nationale.

Par exemple, pour la surveillance du processus électoral, les organisations de la Société Civile de la RDC se sont mis dans une constellation thématique dénommée CDCE (ROPI, ROC, RENOSEC, RENADHOC,
CNONGD, RODHECIC, CONAFED, …) et pour suivre le processus de la conférence internationale des grands lacs, elles sont constituées dans une constellation thématique dénommée DYSOCIV (CNONGD, COJESKI, RECIC,
RENADHOC, CONAFED, …).

Au Nivau National, il y a le Secrétariat Exécutif National de la Société Civile / Forces Vives qui a été mis sur pied par les réseaux thématiques
nationaux ainsi que par les 11 coordinations provinciales de la Société
Civile. Ce dernier à une personnalité juridique et donc une reconnaissance
officielle de par les institutions publiques, pour jouer le rôle qui est
traditionnellement le sien.

VI. CONCLUSION

La Société Civile de la RDC a été à la base de la création de la MONUC à travers ses différentes missions de lobbying et de plaidoyer international
qu'elle a eu à organiser en 1998 et en 1999 dans plusieurs capitales occidentales ainsi qu'auprès des mécanismes conventionnels et non
conventionnels des Nations Unies à New York et à Genève.
La MONUC ferait mieux d'accomplir globalement son mandat en finalisant les deux phases restantes et de laisser à la Société Civile elle-même son organisation interne sous peine de chercher à l'instrumentaliser, à le
noyauter ou à l'inféoder.

Sincères salutations à tous et à très bientôt.

Fernandez MURHOLA
Coordonnateur National du COJESKI-RDC
Président du Bureau de Coordination Provinciale
de la SOCIETE CIVILE DE KINSHASA
Membre du Conseil de Coordination du
FORUM MONDIAL DE LA SOCIETE CIVILE


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

=============================================== Collectif des Organisations des Jeunes Solidaires du Congo-Kinshasa(COJESKI-RDC)= Réseau National de 340 Associations des Jeunes oeuvrant en RDCongo depuis 1995 dans les domaines de la démocratie, des droits de l'homme, de la bonne gouvernance, du développement durable et du Plaidoyer national,régional et international. ********************************************* Doté de la personnalité juridique, du statut d'observateur auprès de la Commission Africaine des droits de l'homme et des peuples / Union Africaine et Jouissant du Statut Consultatif Spécial auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies(ECOSOC). ********************************************** Plate-forme Jeunesse affiliée et membre de/du : -Conseil National de la Jeunesse de la RDCongo ; -Réseau National des ONGs des droits de l'homme de la Rép.Démocratique du Congo(RENADHOC); -Société Civile de la RDCongo ; -Bureau International de Paix (IPB); -Global Youth Action Network (GYAN) ; -Forum Mondial de la Société Civile (WCSF); -Campagne Mondiale pour la réforme des Institutions Internationales ; -Mouvement Mondial pour la Démocratie(WMD); -Youth Employment Summit (YES Network). ********************************** Bureaux de Répresentation en RDCongo : Bukavu,Uvira,Goma,Beni,Butembo,Kindu,kasongo, Kibombo,Matadi,Boma,Kisangani,Isiro,Buta,Bunia, Isangi,Mbujimayi,Lodja,Kananga,Tshikapa, Lubumbashi,Kolwezi,Dilolo,Likasi,Kambove, Sakania,Kamina,Mbandaka,Bumba,Gbadolite,Kikwit, Bandundu etIdiofa. Représentations à l'Extérieur du Pays : Johannesburg,Nairobi,Kampala,Kigoma,Cotonou, Bruxelles,Paris,Limoges,Rome,Palerme,New-York, Chicago,Berne,Genève,Londres,Ottawa, Montréal,Leipzig et Washington. ********************************************** Siège Administratif : N° 22, Avenue Cimbushi,Quartier Motel FIKIN, 16ème Rue Résidentielle, Commune de Limeté,Ville de Kinshasa, B.P : 448 Kinshasa I / République Démocratique du Congo Tél. :+(243)998.121.369/998.278.317/998.666.310 Fax : + 0033.821.188.448/+(243)81.64.34.010 E-mail : cojeski_rdcongo@yahoo.com / cojeski.rdc@societecivile.cd/cojeski.rdc@ic.cd Sites Web : www.cojeski.org/www.societecivile.cd