Une Trentaine des immingrés Clandestines réfoulés hier par la Direction Générale des Migrations de Kinshasa.

Nous voulons en savoir un peu sur cette situation de réfoulement de ces personnes en majorité des Ouest-Africains alors que l'0rganisation Internationale pour les Migrations en sigle OIM /RD.Congo n'a pas encore fait aucune déclaration.

D'aprés le directeur Adjoint de controle des frontiéres à la Direction Générale de Migration,le nombre des personnes en situation irréguliére est plus de cents personnes qui entendent leur refoulement que ça soit au niveau de l'Aéroport de N'Dyli et de Beach Ngobila.

Comme l'a bien dit le Président de la Republique que fini la recréation mais une chose que notre Organisation demande aux autorités de la DGM est que cet réfoulement puisse se passe en respectant le norme necessaire et principe de base de refoulement.

C'est bien claire que nos Compatriotes vivant en Angola avaient aussi subit des cas des refoulements d'une maniére non conforme par les reglements Internationaux en matiére d'un réfoulement;nous pensons que c'est ne pas une façon de se venger aussi vis à vis des Ouest-Aficains.

L'Organisation Nationale Human Rescue/RD.Congo s'occupe depuis longtemps au bien être des personnes réfoulées mais aussi en vue de defendre leur droit.

Dans la mesure du possible,il est bien souhaitable que les Autorités de notre pays puisse mettre des mécanismes de base à toute situation de refoulement en vue d'éviter la confusion entre réfoulement et extradition ou encore lorqu'on parle d'une personne déclarée non non grata.

En fin nous souhaitons qu'il y ait aussi d'autres ONGs de la RD.Congo qui s'occuperons des problémes des Migrations (Immigration et emmigration)compris.

Pour la Coordinnation Nationale de l'ONG Human Rescue/RD.Congo,
Madame Chantal Nyota,
Chargée des Communications à la Coordinnation Nationale de Kinshasa.
Web:www.societecivile.cd/node/535