Avec des conteurs et griots, ‘Si Jeunesse Savait’ a célébré la francophonie à Kinshasa

Le Groupe de Réflexion et d’Action pour la Jeunesse « Si Jeunesse Savait », (SJS-graj), a bel et bien fêté la journée internationale de la francophonie le dimanche 23 mars dernier. A cette occasion SJS-graj a organisé une ‘soirée des contes’ à entrée libre de 18h00’ à 20h30’ à son siège, situé au 105 de la rue Mbanza-Mwembe, quartier Adoula dans la commune de Bandalungwa, une des communes les plus animées, mouvementées et peuplées de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.
« Nous plaçons cette soirée sous le signe de la célébration de la francophonie », a insisté Mlle Françoise Mukuku, Coordonnatrice de SJS-graj, dans son mot de bienvenue aux participants. En organisant cette activité, SJS-graj a ainsi répondu à l’appel lancé à la jeunesse par M. Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à fêter la journée internationale de la francophonie, célébrée le 20 mars de chaque année.
En effet, les contes, ce savoir ancestral qu’essaient de revaloriser quelques jeunes membres de notre association, autrefois transmis aux jeunes dans les langues locales se font aujourd’hui en français pour atteindre un plus grand public ; il permet de valoriser le français en même temps que ses langues partenaires, swahili, kikongo, lingala, tshiluba…
Des personnes d’âges et de professions variés ont assisté à cette manifestation culturelle et en sont sorties très satisfaites et heureuses. L’activité a permis des échanges sur la culture de la paix et de la non-violence. Beaucoup ont loué l’initiative ‘Si Jeunesse Savait’ pour l’organisation de cette soirée culturelle, mais aussi pour avoir, par une distraction saine, amené les jeunes à réfléchir sur des questions d’actualité.
Fidèle à ses principes, Si Jeunesse Savait qui lutte contre toutes formes de discriminations a rendu disponible un interprète en langage gestuel pour ses membres sourds-muets également présents à la manifestation.
Des artistes comédiens, musiciens, conteurs, griots ont rehaussé de leurs talents cette soirée ; il y a eu Jean GOUBALD KALALA, KIKA KIDJO WILONDJA, DJONIMBO (griots) ISRAËL TSHIPAMBA, PAPY MBUITI (poèmes), NOËL KITENGE, FRANÇOISE MUKUKU ou encore ABDON FORTUNE KOUMBA ‘KAF’ conteur qui nous venait du Congo-Brazzaville.
Initialement prévue le jeudi 20 mars, date de la journée internationale de la francophonie, la soirée a été reportée au dimanche 23 mars pour des raisons d’ordre organisationnel.

Pour que le choix de la jeunesse compte, il faut l'aider à s'épanouir. Nos coordonnées : sjs@cooperation.net, tél. : (+243) 81 812 0350, (+243) 81 511 0879.
____________
SJS-graj / Idée Jeunes mars 2003: « C’est la fièvre de la jeunesse qui maintient le monde à la température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents. » Georges Bernanos, écrivain français, 1888 - 1948.


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

Pour tout savoir sur le 20 mars et les activités organisées cette année.