L'UIT et la BAD joignent leurs forces pour connecter les capitales et grandes villes africaines.

KIGALI -- L'Union internationale des télécommunications (UIT) et la Banque africaine de développement ( BAD) se sont entendues pour collaborer en vue de connecter toutes les capitales et plus grandes villes africaines avec l'infrastructure de large bande de la Technologie internationale de communication (TIC) et de renforcer la connectivité vers le reste du monde d'ici 2012.

Donald Kaberuka, président de la BAD, et Hamadoun Toure, secrétaire général de l'UIT, ont annoncé mardi cette coopération à Kigali, qui accueille actuellement le Sommet "Connect Africa".

M. Kaberuka a déclaré que l'investissement privé dans l'infrastructure TIC, notamment dans les réseaux de téléphonie mobile, a eu un impact énorme dans de nombreuses régions d'Afrique ces dernières années, mais que d'importants fossés demeuraient néanmoins.

"La Banque africaine de développement et d'autres partenaires financiers ont la responsabilité de s'engager où ces fossés freinent le développement de la région," a-t-il déclaré.

"La solution pour le développement de l'Afrique n'est pas la charité," a déclaré M. Toure avant d'ajouter : "Les pays africains ont besoin d'infrastructures de large bande TIC modernes et fiables pour attirer les investissements nécessaires à la création d'emplois et à la croissance économique. Nous parlons d'indépendance économique et de renforcement de la position compétitive de l'Afrique dans l'économie mondiale."

Pour soutenir les investissements des nouvelles infrastructures TIC et combler les fossés persistants, l'UIT et la BAD vont mener ensemble des études de faisabilité et développer des propositions de projets avec les Etats membres et autres acteurs de la région.

Le sommet "Connect Africa", qui se déroule à Kigali le 29 et 30 octobre 2007, vise à assurer des engagements concrets de la part du secteur privé, des gouvernements et des institutions financières de développement, pour faire en sorte que toutes les capitales et grandes villes africaines soient connectées à Internet haut débit d'ici 2012.

Pour Human Rescue/RDC,
Delphine Ramazani,
Animatrice TIC à Bukavu
Province du Sud Kivu.