RODHECIC/Bukavu organise une "semaine de la paix" à Kaniola

Cette année, le RODHECIC/Bukavu en partenariat avec Pax Christi/AntenneBukavu a organisé dans la semaine allant du 22 au 28 octobre 2007 une « semaine de la paix » dans le territoire de Walungu, et spécialement dans le Groupement de Kaniola, une entité qui a connu et continue à connaître les affres de la guerre par une présence quasi permanente des groupes armés (Hutus et rastas), extrémistes Inderahamwe qui pillent et violent sans pitié.
Ceci a eu comme thème principal « Redonner l’espoir de paix à la population de Kaniola ». Les manifestations se sont déroulées sous formes d’activités participatives, faisant intervenir la population locale dans son entièreté (pères, mères et jeunes).

Les activités effectuées sont les suivantes :

1. Production des émissions radio sur la Paix et les violences faites aux mineurs

Ces émissions ont été produites, l’une à la Radio Maendeleo de Bukavu en date du 22 octobre, et l’autre en date du 24 octobre à la Radio Mulangane de Walungu.
La matière traitée a consisté à la réflexion que la population porte sur le phénomène violences sexuelles en l’égard des mineurs et, les moyens possibles pour retrouver la paix dans le Groupement de Kaniola.

Ces tranches d’émission, de trente minutes chacune, ont été une occasion pour les intervenants de sensibiliser la grande masse sur les problèmes que traverse la population de Kaniola d’une manière ; et un message d’espoir adressé à cette même population en compatissant avec elle d’une autre manière.

2. Séances de sensibilisation sur la paix et les violences faites aux mineurs

Trois séances de sensibilisation ont été ténues à Kaniola en faveurs de trois couches de la population. Le 25 octobre dans l’avant-midi, un groupe de mamans de Kaniola totalisant plus de 500 femmes ; le 26 octobre dans l’avant-midi les papas de Kaniola (atteignant 120 personnes) et dans l’après-midi plus de 300 jeunes dont en majorité des filles ont suivi et partagé sur la problématique de la paix et des violences sexuelles aux mineurs dans le Groupement de Kaniola.

Après avoir suivi un film fait sur les violences faites aux mineurs intitulé « Si cela arrivait à ta propre fille », l’assemblée était amenée à donner son point de vue et son commentaire sur les faits observés dans le film par rapport à ce qui est vécu localement à Kaniola.

Dans la grande partie, bien que le film soit tourné dans la ville de Bukavu et adapté aux réalités de la ville, les gens de Kaniola ont remarqué que les mêmes faits sont d’actualité dans leur Groupement. C’est les cas de vieux papas qui courtisent des filles mineures, des enseignants qui poussent leurs élèves à l’acte sexuel pour des points, des chefs de ménages qui violent leurs filles de ménages, des militaires qui enlèvent de jeunes filles…

Les participants ont remarqué que, bien que la guerre et l’insécurité aient une grande part dans la propagation des violences aux mineurs ; la pauvreté des parents paraît aussi un élément influant pour la prostitution des jeunes filles.

La population sensibilisée a demandé de multiplier ces genres de séances qui unissent les gens et leur permettent d’échanger sur certains faits capitaux pour les bonnes mœurs dans les communautés.


Brève description du lien

Rémy Murhula +243810185903 remymurhula@yahoo.fr Bukavu/Sud-Kivu