La déclaration finale des participants à la semaine de la Paix 2007 au Kasayi organisée à Kananga par RJMP et Pax Christi Intern

DECLARATION FINALE DES PARTICIPANTS AU « RJMP COUPLE 2007: SEMAINE DE LA PAIX- ASSEMBLEE GENERALE » SUR LE THEME
« LA PAIX EST POSSIBLE, CONSTRUISONS-LA »
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous, participants à la « Semaine de la Paix 2007 au Kasayi » et à l’Assemblée Générale 2007 du RJMP, composés respectivement des structures de la Société Civile du Kasaï Occidental et des membres du RJMP ;
A l’issue de notre participation à la Semaine de la Paix au Kasayi sur le thème « La paix est possible, construisons-la », convaincus que la paix est le moteur de tout développement humain durable ;
Instruits que le conflit est une manifestation d’un besoin non satisfait et que toute démarche de réconciliation et/ou de reconstruction de la paix doit au préalable découvrir les besoins réels de chacune des parties en conflit ;
Préoccupés par la guerre à l’Est de notre pays ainsi que par la recrudescence de l’insécurité et des meurtres à Ntenda, dans les villes de Tshikapa et de Kananga et ce, avec toutes les conséquences fâcheuses que cela engendre ;
Renforcés par les communications de haute facture faites par les conférenciers invités pour la circonstance et la restitution, par le Président Administrateur du RJMP, des différents modules de la formation assurée à Moundou (Ville économique du Tchad) du 12 novembre au 1er décembre par l’Université de Paix en Afrique ;
Conscients des efforts que déploient les autorités politico-administratives nationales et provinciales en faveur de la paix ;
Persuadés que de la justice de chacun naissent la paix et le développement durables pour tous ;
Nous, participants bien entendu, faisons la déclaration ci-après sous forme des recommandations :

A. AUX AUTORITES POLITICO-ADMINISTRATIVES
NATIONALES.
• De déployer davantage les efforts pour mettre un terme à la guerre au Nord-Kivu et à l’insécurité grandissante dans plusieurs parties de notre pays et de rassurer nos compatriotes en leur procurant le bien-être social propice à leur épanouissement ;
• D’analyser minutieusement la situation sur terrain pour découvrir les vrais commenditaires et les racines de la guerre qui sévit à l’Est en vue d’une solution appropriée et durable ;
• Encourageons l’organisation prochaine de « la Conférence sur la paix et la sécurité au Nord et Sud-Kivu » et émettons notre voeu ardent de voir les participants à ladite conférence aborder profondément la question de la paix, se parler sincerèment, franchement et dans le respect mutuel en utilisant un langage non-violent dans les négociations de la paix ;
• De respecter, d’appliquer et d’étendre, les promesses du barème de MBUDI à tous les fonctionnaires de l’Etat et de permettre la reprise effective des cours dans tous les établissements de l’Enseignement Supérieur et Universitaire du pays ;
• De favoriser la bonne gouvernance et la démocratie à tous les échelons du pays et de mettre fin à la culture d’impunité ;

B. AUX AUTORITES POLITICO-ADMINISTRATIVES
PROVINCIALES DU KASAI OCCIDENTAL.
• De ne ménager aucun effort pour mettre fin à tout foyer de tension et d’insécurité à travers la province du Kasaï Occidental et particulierèment à Tshikapa et à Kananga ;
• De favoriser la bonne gouvernance et la démocratie à tous les niveaux de la province et de faire le suivi sur la destination de la paie des agents de l’Etat (dont surtout les policiers de l’intérieur sont toujours victimes )souvent détournée et/ou emputée par les responsables de paie qu’il importe de maîtriser ;
• D’appuyer le RJMP pour la restitution effective et des effets multiplicateurs de la formation du Tchad aussi bien dans les centres urbains que ruraux à travers les sessions de formation, les conférences-débats, les émissions radio diffusées et télévisées, etc. ;
• De mettre fin à la culture d’impunité en réservant des sanctions exemplaires à tous les violateurs des Droits de l’Homme et à leurs commanditaires ou leurs sponsors.

C. A LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE.
• D’intervenir et de s’investir pour que le dialogue politique et interethnique rwando-rwandais ait lieu au Rwanda entre le pouvoir en place et les Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) pour qu’elles quittent la République Démocratique du Congo et retournent dans leur pays ;
• D’aider les organisations des jeunes des pays des Grands Lacs comme le RJMP à mettre en place et à exécuter des initiatives des rencontres porteuses d’espoir pour la paix et la réconciliation entre les pays des Grands Lacs. Ces rencontres peuvent avoir lieu à tour de rôle dans chaque pays des Grands Lacs ;

D. AUX EGLISES ET A LA SOCIETE CIVILE DES GRANDS LACS.
• Que les Eglises des Grands Lacs initient les projets de réconciliation dans tous les pays des Grands Lacs et qu’elles veillent à l’exécution et au suivi de ces projets pour que ces derniers aient des effets multiplicateurs ;
• Que les Organisations de la Société Civile des Grands Lacs s’investissent davantage et jouent pleinement leur rôle de catalyseur des consciences des gouvernants qui doivent être au service des peuples, de sensibiliser ces derniers à prendre part active à la construction de la paix et à contribuer au développement de leurs communautés respectives.
Fait à Kananga, le 22 décembre 2007.

LES PARTICIPANTS


Fichier attachéTaille
Semaine de la Paix 2007 au Kasayi 003.jpg1 Mo
Semaine de la Paix 2007 au Kasayi 003.jpg524.9 Ko