Sud-Kivu / RDC : 14ème Brigarde des Forces Armées de la RDC met à feu et à sang le Territoire de Kabare

Le territoire de Kabare où depuis le mois de janvier sont basés les éléments brassés de la 14ème Brigade se trouve dans la porte de la ville de Bukavu. Cette Brigade n'a pas bonne presse depuis sa défaite à Mushaki dans la province du Nord-Kivu. Elle a clochardisé la population à Minova dans la province du Sud-Kivu par ses actes de vandalisme et déshumanisants aux travers des raquettes, d'extorsion, des pillages des biens, des viols et tueries.

La 14ème Brigade est à Kabare depuis lors. Elle y sème constamment et insupportablement terreur et désolation sur la population, portant atteinte flagrante à ce que dispose le Droit International Humanitaire sur le comportement des soldats en situations de conflits et la Déclaration Universelle des Droits de l'homme. En effet, seul le pillage du 2 juin 2008, indique le rapport de la Commission Justice et Paix, fait état de 547 ménages victimes et de ravage manifeste des produits agricoles de 821 cultivateurs dans la vallée et sur la colline de Lulonge par les éléments de la 14ème Brigade en campement à Cirunga. Cependant à Fizi, la population a compris très vite et a manifesté contre le positionnement de cette Brigade dans son territoire.

Ce Vendredi 13 juin 2008, la 14ème Brigade a impitoyablement transformé Cirunga en champs de bataille. Le combat a, sans ambages, opposé les éléments de la même Brigade dans un environnement habité par la population, qui en paye la lourde facture :

• Les déplacés internes : Une partie de la population de Cirunga a pris refuge à Bagira, Kasha, Bugobe …;
• Les maisons des personnes civiles sont détruites par des éléments de la Brigade en quête de butins;
• Le traitement dégradant est infligé à toute personne qui rouspète : le directeur de l'école primaire KABARE centre Monsieur Cizungu Pierre, 67 ans d'âge, a été tabassé et forcement obligé de fuir sa maison amplement pillée;
• Certaines personnes retournent timidement à Kabare la journée et rentrent dans leur lieu de refuge le soir;
• Pas de mesure coercitive prise par l'autorité politique au niveau provincial pour rassurer cette population manifestement prise en otage;
• Le pillage systématisé et continu laisse la pauvreté en biens de subsistance dans la population de Kabare;
• La destruction méchante de l'environnement par l'abattage ahurissant des arbres enfonce davantage l'écosystème dans le territoire de Kabare;
• Les hommes, femmes et enfants traumatisés et privés de droit de disposer et jouir de leurs biens et terre; …

Ces actes d'incivisme et néfastes de la guerre ont une incidence grave sur la ville de Bukavu et sa population situées à plus ou moins 3 Kms de Cirunga, la zone martyrisée. La situation forgée à Kabare expose la ville à un probable scénario d'insécurité qui n'épargne personne et dont la population de Bukavu pourrait payer la facture sous peu.

En vue de soulager la souffrance de la population de Kabare, le COJESKI-RDC recommande :

A l'autorité provinciale :

• De faire la question de la 14ème Brigade basée à Kabare une priorité sécuritaire car c'est une grosse épine dans le dos de la province;
• D'obtenir que cette Brigade soit désarmées et reconduite dans un centre de rééducation militaire, sinon qu'elle soit dissoute;
• D'obtenir que la MONUC effectue des patrouilles nocturnes et diurnes massives dans tous les villages de Kabare et ce, par plusieurs équipes de patrouilleurs au même moment;
• D'obtenir que la population de Kabare soit indemnisée pour tous les tors et dommages injustement subis par une Brigade reconnue et approvisionnée par l'Etat Congolais

A l'autorité coutumière de Kabare :

• De s'assumer publiquement, non seulement en condamnant ces actes sur sa population et son territoire mais aussi en sensibilisant sa population à lutter contre tous ceux qui en veulent à sa destinée de paix et de prospérité;
• De rester non loin de sa population en détresse en vue de suivre de plus près l'évolution de la situation et de s'assurer de l'impact de son action personnelle sur la situation;

Aux autorités des églises :

• De se mettre ensemble pour condamner une fois de plus les actes préjudiciables et vides d'amour que commettent les éléments de la 14ème Brigade dans la province du Sud-Kivu en prévenant le pire qui s'étendrait sur la ville de Bukavu

A la population de Bukavu :

• De rester vigilante et prête pour répondre très prochainement massivement à l'invitation du COJESKI – RDC à une manifestation populaire contre les traitements ignobles et inhumains dont la 14ème brigade est responsable dans le territoire de Kabare en particulier et partout dans la province en général;

• D'interpeller tous les députés provinciaux sur la situation à Kabare dont les conséquences évidentes laissent en veille la possibilité d'une situation sécuritaire confuse sur Bukavu;

Aux membres du COJESKI – RDC :

• De s'impliquer davantage dans le monitoring de la situation qui prévaut à Kabare en guise de la préparation du "rapport – plainte" à soumettre aux instances compétentes de l'Union Africaine et des Nations Unies.

Aux autres organisations des droits de l'homme
oeuvrant à Bukavu :

• De se saisir d'office de la situation accablante vécue par la population à Kabare et de faire en synergie un plaidoyer en faveur de cette population dépourvue de tous moyens de défense vis-à-vis de la 14ème Brigade.

Pour le COJESKI–RDC,

La Coordination Provinciale du Sud–Kivu


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

=============================================== Collectif des Organisations des Jeunes Solidaires du Congo-Kinshasa (COJESKI-RDC)= Réseau National de 340 Associations des Jeunes oeuvrant en RDCongo depuis 1995 dans les domaines de la démocratie, des droits de l'homme, de la bonne gouvernance, du développement durable et du Plaidoyer national, régional et international. ********************************************* Doté de la personnalité juridique, du statut d'observateur auprès de la Commission Africaine des droits de l'homme et des peuples/Union Africaine et Jouissant du Statut Consultatif Spécial auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies(ECOSOC). ********************************************** Plate-forme Jeunesse affiliée et membre de/du : -Conseil National de la Jeunesse de la RDCongo ; -Réseau National des ONGs des droits de l'homme de la Rép.Démocratique du Congo(RENADHOC); -Société Civile de la RDCongo ; -Bureau International de Paix (IPB); -Global Youth Action Network (GYAN) ; -Forum Mondial de la Société Civile (WCSF); -Campagne Mondiale pour la réforme des Institutions Internationales ; -Mouvement Mondial pour la Démocratie(WMD); -Youth Employment Summit (YES Network); -Coalition Mondiale Contre la Peine de Mort/ World Coalition against the Death Penalty ; -Coalition pour la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples/Coalition for an Effective African Court on Human Rights and peoples' Rights ; - SALAAMNET (African Civil Society early warning system to the African Union ). ********************************** Bureaux de Répresentation en RDCongo : Bukavu,Uvira,Goma,Beni,Butembo,Kindu,kasongo, Kibombo,Matadi,Boma,Kisangani,Isiro,Buta,Bunia, Isangi,Mbujimayi,Lodja,Kananga,Tshikapa, Lubumbashi,Kolwezi,Dilolo,Likasi,Kambove, Sakania,Kamina,Mbandaka,Bumba,Gbadolite,Kikwit, Bandundu, Masimanimba et Idiofa. Représentations à l'Extérieur du Pays : Johannesburg,Nairobi,Kampala,Kigoma,Cotonou, Bruxelles,Paris,Limoges,Rome,Palerme,New-York, Chicago,Berne,Genève,Londres,Ottawa, Montréal,Leipzig et Washington. ********************************************** Siège Administratif : N° 22, Avenue Cimbushi, Quartier Motel FIKIN, 16ème Rue Résidentielle, Commune de Limeté,Ville de Kinshasa, B.P : 448 Kinshasa I / République Démocratique du Congo Tél. :+(243)998.121.369/816.601.290 E-Fax : + 33.821.188.448 E-mail : cojeski_rdcongo@yahoo.com / cojeski.rdc@societecivile.cd/cojeski.rdc@ic.cd Sites Web : www.cojeski.org/www.societecivile.cd