UNAF/Bandundu en formation sur le Processus de Paix en RDC

Du 4 au 5 Avril 2003, cinquante femmes leaders, animatrices des initiatives locales de développement ont suivi, à l’Institut de formation des animateurs pastoraux de Kikwit (IFAK), un séminaire de formation sous le thème central : « La contribution de la femme des provinces non occupées dans le processus de paix en République Démocratique du Congo ».
Sponsorisée par la Fondation Konrad Adenauer, cette formation avait entre autres objectifs de rendre les participantes capables de :

  • transmettre aux autres femmes de la base les informations nécessaires sur le processus de paix en cours en RDC, l’Accord global et inclusif … ;
  • susciter leur intérêt sur les problèmes de l’heure et leur impact dans le futur ;
  • fignoler les stratégies nécessaires pour la gestion de l’Après-Dialogue ;
  • acquérir les notions nouvelles sur une bonne gestion des conflits.

Outre les allocutions d’ouverture et de clôture, le séminaire a enregistré cinq communications autour de deux orientations thématiques suivantes :
  • Femmes et gestion pacifique des conflits
  1. «L’apport de la femme congolaise dans la signature de l’Accord global et inclusif», par Mme Florence BOLOKO
  2. « Le rôle des médias en période de crise », par Mr. Laurent BWENIA
  3. « Le rôle des ONG et des ILD dans la dynamique de la paix », par Mr. MIKESE.
  • La mise en route du processus de paix en RDC.
    1. « La contribution et les contraintes des Eglises dans la recherche de la paix en RDC », par Abbé Jean MAKAYA
    2. « Bref aperçu des conséquences de la guerre en RDC », par Mr. Michel MUKIAPO

    A l’issu de ce séminaire, les recommandations suivantes ont été formulées :
    Au gouvernement :
    • placer les intérêt du peuple avant toute chose ;
    • promouvoir la paix sur toute l’étendue de la RDC;
    • respecter l‘Accord global et inclusif;
    • assurer une très large diffusion des textes de base de la transition.

    A la population
    • Taire ses divergences et travailler dans la collaboration ;
    • S’assumer sur le plan politique, économique, social …
    • S’impliquer davantage dans le processus de paix en cours pour en garantir la réussite
    • Dénoncer le mal sous toutes formes.

    Une importante délégation de Kinshasa, conduite par la Présidente du Conseil d’Administration de l’UNAF, Mme Florence BOLOKO et composée de Mr. Martin SCHMIDT et INGO BADORECK, respectivement 1er Secrétaire d’Ambassade d’Allemagne et Représentant Résident de la Fondation Konrad Adenauer, a effectué le déplacement de Kikwit pour ce séminaire dont l’ouverture et la clôture ont été présidées par le Maire de la Ville de Kikwit, Mr. KANDJ SANGUMPAMBA..
    Sce COMMUNICATION/UNAF