DECLARATION ET MESSAGES DES PARTICIPANTS DU RJMP A LA SEMAINE DE LA PAIX 2008 ORGANISEE A KANANGA DU 06 AU 12/10/08

DECLARATION ET MESSAGES DES PARTICIPANTS A LA SEMAINE DE LA PAIX 2008
V.1. DECLARATION.

- Nous, membres du Réseau « Jeunes dans le Monde pour la Paix » (RJMP en sigle), venus de différents coins de la République Démocratique du Congo notamment : Kinshasa, Kasaï oriental (Mbuji Mayi, Lusambo, Lubefu), Kasaï Occidental (Kananga, Dimbelenge et Demba) ;
- Réunis à Kananga à l’occasion de la Semaine de la Paix 2008 - organisée par notre Structure en partenariat avec Pax Christi International- et de la tenue notre 5ème Assemblée Annuelle Générale ;
- Sensibilisés et impliqués dans la promotion des cultures de paix et des Droits de l’Homme ;
- Particulièrement touchés par les graves violations et abus des Droits de l’Homme dans tous nos milieux de provenance et surtout dans les milieux ruraux de notre pays ;
- Profondément préoccupés par la reprise de la guerre dans le Nord et le Sud-Kivu autant que des activités criminelles des rebelles ougandais en Ituri, dans la Province Orientale ;
- Considérant les effets socio-économiques pervers de cette nouvelle guerre injustifiée et absolument injustifiable ainsi que des atrocités des rebelles ougandais sur le processus de reconstruction et du développement de la République Démocratique du Congo ;
- Excédés par le climat de terreur, les viols, les déplacements forcés des populations congolaises, les intérêts égoïstes de la Communauté Internationale les pillages à répétition des ressources de notre pays par les Multinationales, vrais acteurs de ces violences sous les masques de leurs divers agents locaux ;
- Considérant que seule la paix peut permettre l’amélioration des conditions de vie dans notre pays et des solutions durables à toutes nos divergences de vues ;
- Vu la Constitution de la République Démocratique du Congo, spécialement en ses articles 1er et 52ème;

DECLARONS SOLENNELLEMENT :

1. Notre engagement et détermination à toujours défendre et promouvoir les Droits de nos compatriotes et la culture de la paix dans les différents milieux où nous œuvrons ;
2. Notre désapprobation du comportement paradoxe des différents services étatiques en général et de ceux dits de sécurité en particuliers ainsi que la complicité constatée de leurs chefs hiérarchiques (voire des autorités politico-administratives) qui commettent des exactions et des atrocités sur les populations congolaises et restent impunis ;
3. Notre solidarité avec nos compatriotes du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du District de l’Ituri, victimes des violences criminelles et des barbaries des Multinationales et de leurs complices locaux ;
4. Notre soutien sans réserve, nos vifs remerciements et nos encouragements aux vaillants combattants des Forces Armées Congolaises qui, nuit et jour, se battent pour défendre l’intégrité territoriale et la cause de paix si gravement menacée sur le territoire national ;
5. Notre opposition catégorique au projet méphistophélique du Général Laurent NKUNDA BATUARE et ses sponsors, autant qu’aux activités des Lords Rebels Army (LRA) ougandais sur le territoire congolais, pour que jamais la République Démocratique du Congo ne se transforme en un enfer qui fait les délices des Diables ;
6. Notre désapprobation de l’attitude ambiguë de la Communauté Internationale, qui reconnaît la souveraineté de la RDC tout en poussant son Gouvernement à négocier avec les terroristes, ce qu’aucun pays de cette Communauté n’admet chez lui ;
7. Notre demande à la Communauté Internationale et surtout aux Organisations Non Gouvernementales des différents pays du Nord pour leur implication et des pressions sur leurs gouvernements respectifs en vue d’une collaboration, aide et une diplomatie sincères et responsables vis-à-vis de la République Démocratique du Congo ;
8. Notre désapprobation des hésitations suspectes de la MONUC, dont la déclaration de l’un de ses hauts militaires a été sympathique à l’égard du Général Laurent NKUNDA et dont le mandat consiste entre autres à imposer la paix en RDC voici bientôt huit ans, mais qui intervient que fort timidement et qui se perd dans une rhétorique peu convaincante face aux aboiements du leader du CNP, dont elle connaitrait parfaitement les motivations profondes, les cachettes, les forces et les sources d’approvisionnement ;
9. Notre désapprobation de la léthargie et de la passivité du Gouvernement Congolais face aux promenades de santé des rebelles étrangers sur le territoire congolais ;
10. Notre attachement au programme AMANI, comme issue pour le retour de la paix (non le retour au calme) dans les deux Kivu ;
11. Enfin, notre Foi en la souveraineté de la République Démocratique du Congo, en son unité et en sa grandeur car, au-delà de la conjoncture actuelle, le Congo redeviendra le Congo.

Fait à Kananga, le 08 octobre 2008.

Les Participants (voir la liste à la fin)

V.2. MESSAGES.
Tout au long de leur marche, les participants avaient en mains des papiers sur lesquels on pouvait lire les différents messages ci-dessous repris et qui furent remis aux destinataires ensemble avec leur déclaration

1. Nous compatissons avec nos compatriotes de la Province Orientale, du Nord et Sud Kivu qui sont de nouveau victimes des attaques et guerres injustes ;
2. Nous disons non à la partition de la RDC, à la guerre injuste de Laurent NKUNDA, à l’exploitation illégale et au pillage systématique de nos richesses ;
3. Nous soutenons sans réserve nos vaillantes Forces Armées Congolaises qui se battent au front pour la souveraineté de la RDC ;
4. Nous n’autorisons plus le Gouvernement à négocier avec un rebelle quel qu’il soit, et quelle que soit la pression et d’où qu’elle vienne ;
5. Nous exigeons de nos Institutions et du Gouvernement Congolais la protection et la promotion de tous les droits des Congolais ;
6. Nous sollicitons l’appui sincère de la Communauté Internationale et exigeons le départ de tous les traîtres de la terre congolaise !


Fichier attachéTaille
Commémoration de la Semaine de la Paix 2008 114.JPG167.18 Ko