La Fédération Congolaise d’Improvisation (FCI) contribue à la promotion du théâtre en milieu universitaire.

La Fédération Congolaise d’Improvisation (FCI) contribue à la promotion du théâtre en milieu universitaire.

Les sept équipes d’improvisations formées d’excellents jouteurs sont décidées d’apporter leur participation à la promotion des arts scéniques en milieux estudiantins. Ceci pour donner une autre manière de représenter la vie sociale sur une scène. sous forme d’une compétition.
La remise des prix des lauréats du Festhamu’2008 organisé ce mardi 30 décembre 2008, par l’Université Théâtre Sélection de l’excellent Jules Molasso Micha est l’occasion choisi pour cette opération.

Cette cérémonie a lieu au Studio Maman Angebi de la Cité de la Radio et télévision Nationale Congolaise.

Les initiateurs du match d’improvisation qui sont venus animé un stage de renforcement des capacités des artistes de la sous région ont présenté ce jeux créé le 12 septembre 1977 au Québec, sous la gouverne du Théâtre Expérimental de Montréal, par l'unique Robert Gravel, qui souhaitait expérimenter de nouvelles formes théâtrales et approches du public1. Afin de casser l'élitisme du théâtre, ils ont l’idée d’utiliser la forme du sport, en parodiant le populaire hockey sur glace (décorum et règles).
Le concept a été déposé par leur soin sous le nom de « match d'improvisation » et des championnats du monde d'improvisation furent même introduits.
À l'origine, cet aspect compétition a été décrié par les comédiens : d'une part, il attaquait la création classique; d'autre part, il révélait la compétition qui existe réellement dans le monde du Théâtre. Mais cette notion de conflit, source de danger pour les improvisateurs, intéresse le public et bouscule l'improvisation, poussant à la créativité et la spontanéité.
Ce concept s'est développé avec beaucoup de succès au Québec d'abord, puis dans le monde francophone essentiellement. Il existe toutefois des ligues d'improvisation partout dans le monde dans différentes langues, que ce soit en anglais aux États-Unis ou en espagnol en Argentine et Espagne.
Pour la Fédération Congolaise d’Improvisation, l’organisation de cette compétition en milieu relève d’un grand souci d’accompagner les hommes de la science de consommer une culture de qualité de fiable.
Une série des formations sera organisé dans les campus universitaires et Instituts supérieurs de la capitale pour permettre aux étudiants et différentes communautés académiques de créer des équipes et des ligues en vue d’améliorer les divertissements et rencontres artistiques.
La FCI a animé quatre ateliers et trois tournois d’improvisation en 2008. Celui du relance ment en février mars au profit de 56 artistes et former les sept équipes de la fédération, en juillet avec la participation de la belge Delphine Noël, en août avec les françaises, Pauline et Marion et l’atelier régional de novembre qui a réunis des artistes du Cameroun, de Centrafrique, du Congo Brazza, de la France et de la RDC animé par Luc Senay supervisé par Yves Cournoyer de la Ligue Nationale d’Improvisation du Canada. Le tournois d’avril été organisé pour présenter les équipes et les résultats d’atelier, e, juillet celui des grande vacances destiné à tout public et de décembre en milieu scolaire et universitaire.
La FCI veut atteindre les jeunes pour la formation des « Ligues d’Ados Impro » et des ligues en milieu universitaire pour en faire autant.


Lien Internet suggéré