Après son 1er Congrès, c'est maintenant l'Atelier de planification

La société civile de la RDC a tenu au Centre Theresianum du 27 janvier au 02 février 2003 son premier Congrès National autour du thème principal: "Le rôle de la société civile dans la gestion de la Transition". Ce congrès a réuni environ 250 participant représentant les 11 provinces du pays et issus essentiellement des confessions religieuses, des syndicats, des ONGD et ONGDH, des associations féminines, des jeunes, de protection de l'environnement et tant d'autres organisations de masses. Les objectifs globaux poursuivis par le 1er congrès de la société civile étaient : d'élaborer un agenda de la société civile pendant la transition et d'harmoniser les vues sur les mécanismes de désignation et le rôle des animateurs de la Société Civile dans les Institutions de la Transition. En clair, le congrès a réaffirmé sa mission qui consiste à rechercher le bien être et l'épanouissement de la population en jouant son rôle de contrepoids, de forces de propositions et de facilitateur chargé d'interférer sur les gouvernants en vue d'obtenir d'eux des décisions conformes aux attentes du peuple. Cette mission de la société civile est aussi partagée par le Conseil Permanent des Évêques du Congo lequel, dans la déclaration sanctionnant la fin de sa session de février 2003, a énoncé clairement que "Trop c'est trop" car: les dirigeants politiques et militaires congolais ont trop étalé leur irresponsabilité et leur aventurisme, la société civile a trop déçu par ses divisions intestines et l'opportunisme de certains de ses animateurs, la misère du peuple congolais a atteint son paroxysme et ce dernier est au bout de sa souffrance. Il veut donc se réveiller et agir.
A cet effet, la Société Civile compte organiser un atelier pour approfondir la réflexion et les idées contenues dans la déclaration des Evêques catholiques et planifier les activités du Secrétariat Exécutif National pendant la transition.
Ledit atelier permettra notamment de définir les activités qui seront entreprises dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, l'impunité ainsi que les pillages des ressources naturelles de la RDC, la participation populaire dans la gestion pacifique de la Transition, la promotion des droits de l'homme et la culture démocratique. Cette planification se fera en conformité avec la mission et la vision de la société civile et s'inspirera de la déclaration pathétique et émouvante des Evêques Catholiques de la RDC.


Lien Internet suggéré