Kinshasa : Libération de M. Floribert CHEBEYA du RENADHOC et Compagnies

Kinshasa, le 17 mars 2009

Concerne :
Libération de M. Floribert CHEBEYA et Compagnies

Chers Collègues Défenseurs des Droits de l'Homme,
Chers Partenaires,

Nous avons la joie de vous annoncer la libération de nos trois collègues Défenseurs des Droits de l’Homme arrêtés par la Direction des Renseignements Généraux des Services Spéciaux de la Police Politique de
la République Démocratique du Congo (KIN-MAZIERE), ce dimanche 15 mars 2009 à 14h36’ au siège du Réseau National des ONGs des droits de l’homme de la République Démocratique du Congo (RENADHOC).

Nos trois collègues viennent d'être liberé ce mardi 17 mars 2009 à 17h 10': Il s’agit de M. Floribert CHEBEYA (Directeur Exécutif de la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’homme « VSV », Secrétaire Exécutif
National du RENADHOC et Vice-Président de l’Union Inter Africaine des droits de l’homme), Monsieur Dolly IBEFO MBUNGA (Vice-Président de la VSV) et Monsieur Donat TSHIKAYA (Chargé de Réception du RENADHOC).

Le Réseau National des ONGs des droits de l’homme de la République Démocratique du Congo (RENADHOC), profite de cette opportunité pour remercier toutes les synergies spontanées qui se sont automatiquement mobilisées en vue de la relaxation de nos collègues qui étaient arrêtés
arbitrairement et détenus deux jours durant dans des lieux carcéraux illégaux et anticonstitutionnels, gérés exclusivement au sommet de l’Etat.

Nos remerciements s’adressent de manière spécifique :

1) Aux Missions Diplomatiques accréditées à Kinshasa ;
2) A la Communauté Nationale et Internationale des
Défenseurs des Droits de l’Homme ;
3) A la Division Droits de l’Homme de la MONUC ;
4) Aux ONGs internationales des droits de l’Homme ;
5) Aux mécanismes conventionnels et non conventionnels
des droits de l’homme au niveau de l’Union Africaine
et des Nations Unies ;
6) Aux organes de traités au niveau de l’Union Africaine
et des Nations Unies ;
7) Aux procédures spéciales des droits de l'homme, au
niveau de l’Union Africaine et des Nations Unies ;
8) A la Commission de l’Union Européenne ;
9) A la Société Civile de la République Démocratique du
Congo et
10)A tous ceux qui de prêt ou de loin ont contribué à la
libération de nos collègues.

Cependant, le bureau du RENADHOC reste toujours scellé et demeure sous surveillance policière. Une fois de plus, nos sincères remerciements pour cette solidarité agissante qui prouve à suffisance que les Défenseurs des
droits de l’homme constituent la pierre angulaire de la démocratie, de la justice et de l’Etat de droit en République Démocratique du Congo.

Pour le RENADHOC,

Fernandez MURHOLA
Chargé des Programmes


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

========================================= SECRETARIAT EXECUTIF NATIONAL Réseau National des organisations non gouvernementales des droits de l'homme de la République Démocratique du Congo (RENADHOC) N° 1517, Avenue Luanga, Croisement des avenues Itaga et Croix-rouge, Quartier Ndolo,Commune de Barumbu, Ville de Kinshasa Télephone: +(243)998.322.387/+(243)998.121.369 E-Fax : + 44.87.1251.3920 Email:renadhoc@yahoo.fr/renadhoc@societecivile.cd BP:11.445 Kinshasa I République Démocratique du Congo ********************************************* Structures de base du RENADHOC en provinces : 1. REPRODHOC / KINSHASA ; 2. REPRODHOC / BANDUNDU ; 3. REPRODHOC / BAS-CONGO ; 4. REPRODHOC / EQUATEUR ; 5. REPRODHOC / KASAI OCCIDENTAL ; 6. REPRODHOC / KASAI ORIENTAL ; 7. REPRODHOC* / MANIEMA ; 8. REPRODHOC / NORD-KIVU ; 9. REPRODHOC / SUD-KIVU ; 10.REPRODHOC / PROVINCE ORIENTALE ; 11.REPRODHOC / KATANGA (*):Réseau Provincial des ONGs des Droits de l'homme