Le CENADEP plaide pour le respect des droits humains dans les zones minières de la Province Orientale

Les recommandations de l’atelier de formation sur la prévention des violations des droits humains dans les zones minières
de la Province Orientale

Dans le cadre de son programme d’appui aux communautés de base vivant dans les zones d’exploitation artisanale de diamant en Province Orientale, le CENADEP a organisé du 25 au 26 mai 2009 dans la salle des réunions du centre d’accueil La Vanille à Kisangani, un atelier de formation sur la prévention des droits humains dans les zones minières de la Province Orientale. En effet, ledit atelier s’est fixé les objectifs ci-après :
- faire un diagnostic sans complaisance des différentes formes de violations des droits humains dans les zones d’exploitation minière en Province Orientale
- identifier leurs auteurs et des victimes ;
- réfléchir sur les stratégies spécifiques de la prévention et de lutte contre des violations des droits humains dans les foyers miniers.

Ont participé aux travaux, les membres des organisations de la Société Civile, les responsables des institutions publiques, administration minière et les creuseurs artisanaux de diamant.

Les participants ont d’abord procédé à l’inventaire des différentes formes de violations des droits humains qui sévissent dans les foyers miniers et ensuite ils ont échangé sur les mécanismes qui sont à base de ces actes déplorables. Et enfin les participants ont réfléchi sur les stratégies pouvant prévenir et lutter contre ces violations des droits humains dans les foyers miniers. Pour qu’il y ait un climat de quiétude, l’un des facteurs importants pour le développement dans ces zones minières, les participant à cet atelier ont formulé les recommandations suivantes :

Au Gouvernement de la RDCongo
- La mise en place effective de tribunaux de paix dans les territoires pour que la justice s’approche du justiciable ;
- Veiller à l’application stricte du Code Minier et à la gestion responsable des agents de l’Etat affectés dans les zones minières
- Renforcer les capacités opérationnelles et des effectifs des éléments de la police minière ;

 Aux Autorités de la Police et des FARDC
- Maîtriser les effectifs et les mouvements des éléments déployés dans les zones minières ;
- Doter les éléments en mission dans les zones minières de moyens conséquents ;
- Renforcer les capacités morales et civiques des éléments de la Polices et des FARDC

 Au Gouvernement Provincial
- Mettre des moyens à la disposition de l’administration minière pour la vulgarisation du code et du règlement miniers.

 A la Société Civile
- Former les activistes des droits humains locaux dans les zones minières ;
- Faire le plaidoyer et lobbying auprès des autorités publiques.

 Au CENADEP
- Etendre les activités d’encadrement des creuseurs dans les autres zones minières.

 Aux Creuseurs artisanaux de diamant
- Restituer fidèlement les travaux de la présente assise au niveau de comités locaux de développement.