REACTION DE LA SOCICO/KASAI OCCIDENTAL)FACE A LA DECISION DU GOUVERNENMENT CENTRAL DEMANDANT10.000$ POUR RETRANSMETTRE LA CAN 10

REACTION DE LA SOCIETE CIVILE DU CONGO (SOCICO/KASAI OCCIDENTAL) FACE A LA DECISION DU GOUVERNENMENT CENTRAL FIXANT, A DIX MILLES DOLLARS AMERICAIN, LE TAUX A PAYER PAR LES CHAINES DE RADIO ET TELELEVISIONS PRIVEES POUR LA RETRANSMISSION DE LA CAN 2010

A cause de la Décision du Ministre de l’Information du Gouvernement Central exigeant aux chaînes de Radio et Télévisions privées de payer la somme de dollar américain dix milles (10.000$ US) comme taux de droit de retransmission des rencontres de la Coupe d’Afrique de Nations (CAN Angola 2010) et suite à la précarité de la situation financière desdites chaînes des radios et télévisions œuvrant au Kasaï Occidental, la population ouest-kasaïenne n’a pas pu suivre les matchs de cette compétition africaine deux jours durant déjà, soit, le samedi 16 et dimanche 17 janvier 2010.
La population ouest-kasaïenne vient donc d’être exclue de divertissements que la Confédération Africaine de Football (CAF) offre à tous les Africains en ce début de l’Année 2010 !
En absence de la RTNC/Kananga qui n’émet pas et qui était sensée être la détentrice du monopole de retransmission, la SOCICO/Kasaï Occidental considère que cette mesure gouvernementale est inadaptée, injuste et contraire à la Constitution de la République Démocratique du Congo, aux Droits de l’Homme et en même temps qu’elle constitue un frein à la liberté de presse, d’informations et d’émission par la Radio et la Télévision.
En effet, en cette année du cinquantenaire de la République, la SOCICO/Kasaï Occidental estime que le peuple congolais a non seulement besoin d’être informé mais aussi et surtout qu’il a le droit à l’information, à la détente et aux loisirs. Ce droit est garanti par l’article 14 de notre Constitution ainsi que par les articles 19, 22, 24 et 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Par ailleurs, la SOCICO/Kasaï Occidental tient à rappeler que toute loi, toute décision ou toute mesure de l’autorité publique ne devrait viser avant tout que les services à rendre au peuple et l’intérêt supérieur du même peuple pour l’harmonie, l’ordre et la paix au sein de la nation congolaise.
La SOCICO/Kasaï Occidental saisit cette opportunité pour signaler que la première loi, pour tout décideur congolais, demeure le bon sens. Ne dit-on pas que le législateur ne peut faire n’importe quelle loi dans n’importe quelle société et que traiter de la même façon les personnes qui vivent dans les conditions différentes est une injustice sociale ?

De ce qui précède, la SOCICO/Kasaï Occidental aimerait souligner le contexte de naissance des Radios et télévisions privées en RDC, lesquelles sont venues en appui à la RTNC alors incapable de couvrir tout l’espace national et la contribution significative de celles-ci dans la communication des masses-médias. Il faut épingler aussi qu’à ce jour, à Kananga, la RTNC émet à la radio de façon sporadique et qu’elle n’émet pas à la télévision depuis bel lurette.
Au regard des conséquences pervers de cette mesure gouvernementale sur les populations et sur le football ouest-kasaïen déjà en baisse, la SOCICO/Kasaï Occidental sollicite :
- Auprès du Gouvernement Provincial soit de rétrocéder aux privées le droit de retransmission de la RTNC/Kananga qui n’émet pas soit de solliciter tout simplement auprès du Gouvernement Central une dérogation de cette mesure;
- Auprès du Gouvernement Central d’assouplir cette condition et surtout de tenir compte, chaque fois dans la prise de ses décisions, des réalités des provinces ;
- L’implication de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Chef de l’Etat Joseph KABILA Kabange afin de trouver une solution juste et rapide à cette situation avant la fin de la CAN Angola 2010 et la prise des mesures durables qui s’imposent afin d’encourager toutes initiatives privées étant donné leur contribution positive à la reconstruction du pays ;
- Auprès des stations des radios et télévisions ainsi que du public sportif de l’Ouest-Kasaï de demeurer calme en attendant l’intervention des instances interpellées.

Ainsi fait à Kananga, le 18 janvier 2010

Pour la SOCICO/Kasaï Occidental

=/= Edel Martin KABUTAKAPUA=/=
Président Provincial

Société Civile de la République Démocratique du Congo

-SOCICO-
Enregistrée sous réf. F92/3787 Ministère de la Justice
COORDINATION PROVINCIALE DU KASAI OCCIDENTAL
Avenue SHABUNDA (ex Macar) n° 23, Commune de Kananga
Téléphones : +243 997 406 289/+243 818 831 743;
Email : rjmp_3269@yahoo.fr
Web: www.societecivile.cd/node.php?id=1257