REINSERTION DES DEMOBILISES ET VULNERABLES

Aujourd'hui , HALT SIDA et GAO agissent aux côtés de ces jeunes marginalisés afin qu'ils reprennent le goût à la vie, qu'ils se prennent en charge à travers les activités génératrices de revenus.
Pour ce faire, il est mis à leur disposition des moulins et motos afin qu'ils produisent afin d'assurer leur avenir.
Au courant du mois de janvier 2010, plusieurs thèmes ont été dévéloppés à leur intention.
Nous vous proposons un des thèmes dévéloppés le 15 janvier 2010 au Lycé Mulezi à Walungu à savoir, le leadership de la jeunesse.

Le leadership de la jeunesse.

Introduction.

Le leader est défini comme celui qui guide ou mène l’action en tête de son groupe.

Le monde a besoin de leaders. Toi aussi, tu peux devenir un grand leader. Dès lors, prends cette belle initiative, en pensées, en paroles et en actes.

Choisis ta voie et conduit les autres.

Tu as un rôle à jouer dans le monde, rôle que toi seul peux remplir.

Si tu négliges de développer tes aptitudes cachées de leadership, cela pourrait affecter sérieusement le progrès de ta vie et de notre société.

Dieu attend pourtant ton engagement personnel et ta volonté agissante et transformatrice.

Dans ce monde, de plus en plus épouvantable, ne sois pas comme un simple mouton qui suit bêtement la foule.

Sois plutôt comme le levain qui fermente toute la pâte. Ainsi, donc, tu transformeras la société.

I. Sois rayonnant.

Si tu donnes le meilleur de toi-même, le meilleur te reviendra.
Le monde a besoin de leaders bien plus que tu ne peux le réaliser.

Apprends à conduire les foules, si tu veux devenir un grand leader. Il faut pour cela être populaire. (Citez moi chacun un leader).
Mais la popularité ne dépend pas de la forme de ton visage ou de la couleur de ta peau. Cela dépend des qualités morales, voire spirituelles.

Un leader doit être sympathique et capable de circuler à travers le peuple. Il doit être pour ce peuple une lumière qui guide.

Un triste leader n’attire jamais les jeunes ni même les adultes. Sois espérance et joie de vivre pour ton peuple.

L’apparence compte aussi. Un leader doit être bien habillé. L’élégance doit être alliée à la simplicité.

Tous les partisans observent le leader. Et Ce dernier doit être beau à voir.
L’apparence extérieure a une grande influence sur les autres.
Cependant il faut toujours s’habiller en tenant compte du milieu. S’habiller classique et bien.

1. La force de la personnalité.

Le leader doit avoir une personnalité stable, forte et équilibrée. Un homme dont le courage et le calme inspirent la confiance.

C’est important pour un leader de garder l’équilibre entre le courage et la douceur. Entre l’humilité et l’assurance.
Il doit être maître de lui-même ainsi que de ses réactions. Cela peut être perçu à travers l’expression du visage, l’intonation de la voix ainsi que l’aspect général de la personne.

Un joyeux sourire, un regard confiant et un front assuré sécurisent la foule.
Une bonne humeur te donne une sensation de bien être.

2. Apprends à te détendre.

Le leader est censé savoir comment et quand prendre le temps de se détendre. Ne pas être trop occupé au point de ne plus disposer de temps pour sa détente.

N’oublie jamais la prière et rappelle toi de ton Dieu, même dans la détente.

II. Guide auprès des autres.

Le leader est défini comme celui qui guide ou mène l’action en tête de son groupe.

Une charge de responsabilité ou d’autorité ne fait pas de toi nécessairement un leader. Cela demande quelque chose de plus. Ne sois pas avant tout, celui qui exige respect et obéissance, qui étale ses richesses matérielles… Un vrai leader est celui qui possède des qualités morales et qui inspire le respect à cause de sa personnalité et non à cause des richesses matérielles.

1. Deux conceptions du leadership.

- La première est celle selon laquelle « les leaders ne se créent pas, ils le sont dès la naissance. C'est-à-dire on ne devient pas leader, mais on naît leader.
- La deuxième conception c’est celle qui soutient que leader ship peut s’apprendre. Ainsi, toute personne sous certaines conditions peut devenir leader. Tu peux donc aussi le devenir, car il est vrai que celui qui a la bonne volonté et l’intelligence peut apprendre à bien diriger un groupe de personnes.

2. Différentes sortes de leaders.

- Certains pensent que le leader, c’est celui qui occupe un poste de direction au sein du groupe. Cette conception est ambiguë parce qu’être leader n’est pas liée seulement à la fonction qu’on exerce. Mais c’est surtout à cause de l’efficacité des actions que l’on pose que l’on est leader.
- D’autres pensent que le leader est comme un héros, c'est-à-dire la personne que les autres dans le groupe admirent et considèrent comme l’idéal.
- D’autres encore parlent du leader comme étant la personne la plus influente , c'est-à-dire l’individu dont la perspicacité, les sentiments et les désirs tendent à orienter et à contrôler les membres du groupe dans la sélection et la poursuite de leurs visées.
- Une autre conception considère le leader comme la personne la plus populaire, celle que le groupe apprécie le plus. Sympathie.
- Il existe aussi des leaders qui ne proviennent pas du groupe mais qui s’imposent tout simplement à cause de leurs qualités et de leurs talents.

En résumé, il existe deux grandes catégories de leaders : leader autoritaire et leader démocratique ou pacifique.

Le leader autoritaire : exerce un contrôle autocratique. Souvent la soumission est renforcée par l’usage de la force physique ou la menace.
Le leader démocratique ou pacifique : Il recherche la participation ainsi que l’implication de chaque membre face aux activités du groupe. Ce leader décentralise les responsabilités, promeut de bons rapports et le respect mutuel parmi les membres. Il vient du groupe est son leadership est conformé par le groupe lui-même.

III. personnalité et leadership.

Les leaders efficaces ont une personnalité remarquable. Les leaders doivent être d’une intelligence au dessus de la moyenne.

En cas d’échec ou de difficulté, le leader doit assumer sa responsabilité et non l’esquiver. Il doit être logique, digne de confiance, consciencieux et tenace. Car une personne qui croit elle-même en ses capacités est capable de résoudre les problèmes avec compétence. Détermination, foi, prière…

1. l’attente des partisans.

En temps de crise, les gens comptent beaucoup sur les leaders qui ont des grandes qualités morales. Personne ne peut aimer suivre un leader austère replié sur lui-même. Le bon leader a le sens de l’humour et la capacité de maîtriser ses émotions. Il est ouvert, aimable envers tous et capable de rassembler même les gens qui sont en conflit. Un homme qui respecte la parole donnée. Un homme d’action.

2. Symbole de l’objectif.

A la vue d’un leader, les gens doivent percevoir en lui le symbole de l’objectif de son groupe. Pour mieux réussir, le leader doit toujours se rappeler que sa vie parle plus que sa voix.

IV. Sois un initiateur.

Ce qui parle le plus, ce qui peut le plus, c’est l’action. Le leader doit être l’initiateur du développement des autres. Plein d’enthousiasme et d’endurance. Le leader ne se décourage jamais puisqu’il croit à sa mission et demeure confiant en soi même. Cultiver l’optimisme. Voir toujours le côté positif des choses en toutes circonstances.

Il faut au leader une énergie mentale et physique considérable, ainsi qu’une santé florissante. Sois original dans tes idées et tes actions.
La joie intérieure qui se reflète aussi sur le visage du leader donne l’assurance à ses partisans. Si tu veux devenir leader, ne te sous estime jamais. Tu as des facultés et des talents. Reconnais les et apprécie les.
Ne sois jamais borné : Lecture, ouverture, curiosité, l’ouverture d’esprit,…souviens toi que la mesure de ton succès est absolument proportionnelle à la grandeur de tes idées. Evalue toi toi-même de temps en temps. Une autocritique constructive.

V. Comment devenir grand.

Quiconque veut être grand parmi vous , qu’il soit votre serviteur et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit l’esclave de tous. (Marc 10, 43-44)
La compassion pour les plus démunis et l’engagement sans relâche pour soulager la misère de son peule, ce sont là les préoccupations fondamentales d’un leader.

1. Là réside la grandeur.
. Il lui faut une large mesure d’altruisme. C'est-à-dire la capacité de penser d’abord aux autres avant de penser à soi même. Le sens de la gratuité. Le leader doit être créatif.

2. Etre leader même durant les épreuves.

S’engager pour la cause de ses partisans ou de son pays est une lourde responsabilité qui peut causer le stress, voire porter préjudice à la santé. Le leader doit s’attendre à endurer les tribulations morales et physiques : critiques, incompréhensions, parfois tortures, emprisonnements. Ce sont là des épreuves auxquelles fait face tout grand leader. Cas de mandela. Ne jamais se décourager.

3.Quand vient le loup.

Il faut être en mesure de défendre le groupe face à ceux qui voudraient handicaper leur bien être. Servir même au prix de sa propre vie. Jésus le plus grand leader que le monde n’a jamais connu disait : je suis le bon berger, . Le bon berger donne sa vie pour sauver ses brebis. Mais le mercenaire qui n’est par le berger, et à qui n’appartiennent les brebis, voit – il venir le loup , il laisse les brebis et s’enfouit , et le loup s’en empare et les disperse.( jn 10, 11-12).

Conclusion :
Principes pour devenir leader.

1. Réfléchis toujours comme un leader. Sois clair et précis dans ton langage. Ne sois pas vantard, sois plutôt modeste. développe un regard visionnaire.

2. ose devenir grand. Apprend à être meilleur en tout. Evite la loi du moindre effort. Garde ton originalité. Si les gens te canardent, c’est la preuve que tu es en pleine croissance. Sois intègre pour ne pas être attaquable par les petites gens.

3. Vise toujours plus haut. Cultive la conviction que tu peux être meilleur et tu le seras. Sois sûr de toi-même

Le leader étant une personne qui guide ou mène l’action en tête d’un groupe doit :

- Avoir l’idée de chercher d’abord l’intérêt général du groupe ou de la société.
- Etre irréprochable : C'est-à-dire qu’il doit être exemplaire
- Etre optimiste, positiviste.
- Etre courageux : affronter les difficultés, accepter d’être un héros.
- Etre démocrate : accepter les opinions des autres
- Etre pacifiste : il ne peut pas mener des actions bouleversant l’ordre public
- Etre impartial : C'est-à-dire ne pas avoir un parti pris
- Etre sage, intelligent et humble.
- Avoir l’esprit d’endurance.
- Aimer la prière.
- Un bon leader doit éviter de se sous estimer.
- Il doit éviter la non tolérance
- I l doit éviter d’être austère
- Il ne doit pas être traître et inconscient
- Il ne doit pas être dictateur
- Il ne doit pas se décourager en cas d’échec.
- Il ne doit pas être injuste.
- Il ne doit pas être égoïste.
- Il ne doit pas être orgueilleux.
- Il ne doit pas être pessimiste.