RAPPORT SUR LA SITUATION DES FEMMES ET ENFANTS MILITAIRES LOGES DANS L’ENTREPOT EX OFIDA A KAMINA

RAPPORT SUR LA SITUATION DES FEMMES ET ENFANTS MILITAIRES LOGES DANS L’ENTREPOT EX OFIDA A KAMINA

A.SITUATION GENERALE
Le centre des abandonnés et de réintégration des enfants orphelins, CAREO en sigle ; a fait une descente sur terrain le jeudi 03 avril et samedi 05 avril 2008 pour constater la situations dans lesquelles les femmes et les enfants des militaires entendant un moyens de transport pour rejoindre leurs maris en mutation à l’est du pays (BENI et BUTEMBO…). Mais les conditions dans lesquelles ces femmes et ses enfants sont logés sont sérieusement déplorables ; dans la mesure où l’entrepôt de l’OFIDA situé dans les installations de la gare SNCC de Kamina ne constitue pas un bon environnement sanitaire idéal. Après l’écoute de Mme BEBE, la porte parole des ses femmes en présence de l’Officier militaire de mouvement de liaison ; les faits suivants ont été retenus :
a) Les femmes militaires et leurs enfants ont fait 3 mois à l’aéroport de la Base Kamina sans avoir obtenu le moyen de transport (avion) pour leur acheminent vers BUTEMBO et BENI où leurs maris sont entrain de travailler déjà.
b) Les femmes déclarent n’avoir pas de moyens financiers pour survivre car leurs maris sont encore impayés depuis trois mois. Raison pour laquelle ses femmes ont quitté l’aéroport de LUMWE à la base Kamina pour rester à l’entrepôt de l’OFIDA situé au centre ville de Kamina afin de voyager par train SNCC jusqu’à Kalemie.
c)Les femmes n’ont bénéficié d'aucune assistance de la part des autorités civiles tant militaires. Et ses femmes sont obligées de chercher les petits jobs de travaux de ménage pour nourrir leurs enfants.
d) Ces femmes déclarent avoir vendu tous leurs biens pour survivre avec les enfants.

D’autre part l’Officier Militaire chargé de mouvement de liaison qui facilite le voyage de ces femmes a déclaré ce qui suit :
-le nombre des femmes qui doivent rejoindre leurs mari à BUTEMBO et BUNIA est de 1155 dont 44 ont voyagés dans les conditions difficiles avec le train KAMBELE MBELE de la semaine passée.
-60 femmes et leurs enfants sont actuellement logées dans l’enceinte de l’entrepôt OFIDA de Kamina.
-Par manque de moyens de transport des nombreuses femmes sont obligées de parcourir une distance de 32 Kms à pieds avec enfants et bagages pour arriver au centre ville de Kamina afin d’attraper le train.
-Les locomotives de la SNCC sont en panne ; raison pour laquelle on ne sait pas faire voyager ces personnes facilement.
-Il ya des perturbations dans les payements de militaires lorsqu’ils sont en mutation ; c’est pourquoi les listes de leur payement tardes à sortir dans les nouvelles affectations, c’est pourquoi ces familles sont sans moyens financiers.
-En cas de maladie ; l’Officier militaire de liaison est obligé de sortir ses propres fonds pour supporter la charge.
-Deux femmes ont déjà des grossesses à termes, mais elles manquent de moyens pour aller se faire consulter.
-Une femme viens d’accoucher un bébé dans des mauvaises conditions, il ya trois jours.

B.CONSTAT

Les conditions d’hébergements des ses familles sont insupportables suite à :
-Manque de latrines pour les personnes habitant cet entrepôt.
-60 femmes et 80 enfants parmis lesquels 50 manifestent déjà les signes de la malnutrition avancée.
-3 ont succombés suite au paludisme et malnutrition.
-1 bébé est né dans des conditions difficiles.
-2 femmes grosses attendent d’accoucher dans les heures suivantes.
-La situation continue à s’aggraver au fur et à mesure que le nombre des personnes augmente.

C.DIFFICULTES RENCONTREES

•Inaccessibilité d’entrer en contact direct avec les femmes pour les écouter en vue d’avoir les situations réelles. (Interdiction de pénétrer dans l’entrepôt où sont logées les familles avec les journalistes selon les instructions de l’Officier militaire chargé de liaison à la gare SNCC de Kamina).
• L’ONGD/CAREO, oeuvrant aussi dans les domaines humanitaires ne dispose pas des ressources nécessaires pour faire face à cette situation.
• Difficulté de réunir des moyens pour secourir les victimes.
• Le milieu dans lequel vivent ces familles présente beaucoup d’insalubrité et est favorable au paludisme à cause de la présence des moustiques.
• Pas la possibilité d’avoir l’eau potable à la gare SNCC Kamina.

D. SUGGESTIONS ET RECOMMENDATIONS

-Que le Gouverneur du Katanga s’implique personnellement pour faire voyager
ces familles militaires.

-Que les autorités tant civiles que militaires facilitent ces femmes à voyager dans des conditions humaines.

-Que les organismes humanitaires, de développement et des nations unies apportent un secours pour assister ses familles.

-Que le gouvernement trouve une autre stratégies pour faciliter le voyage des ces familles vers l’est (BUTEMBO et BENI).

- Que le ministère des affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale disponibilise les moyens pour faire face à cette situation.

Article d'Avril2008

Pour l’ONGD/CAREO

Mme Ruth MWANGE.

Coordonnatrice Provinciale