RAPPORT DE LA MISSION EFFECTUE A KINDU

RAPPORT DE LA MISSION EFFECTUE A KINDU
DU 27 AVRIL AU 11 MAI 2010

I.INTRODUCTION

1. a. Contexte et justification de la mission

Le Maniema est une province de la RDC, enclavée et comme les autres Provinces de l’Est du pays, a connu des périodes de guerres et de groupes armés. Soucieux de venir au secours des enfants de cette Province, CAREO a estimé nécessaire d’envoyer un de ses agents de Kisangani à Kindu pour évaluer la situation des enfants en conflit avec la loi, comment initier des démarches pour constituer un comité chargé de la question de l’enfant en Province et dans la mesure du possible, mettre en place une équipe restreinte des agents de CAREO sous la coordination de Kisangani.

1. b. Objectifs de la mission

•Contacter les autorités judiciaires et provinciales.
•Faire un état de lieux de la situation des enfants en conflit avec la loi et du comité de justice pour enfants à Kindu.
•Mettre en place une équipe restreinte de travail.

1. c. Résultats attendus (se référer a la fiche technique)

•Contacter les personnalités pouvant faire partie du comité provincial de la justice pour enfants
•Connaitre la situation des ECL à Kindu
•Mise en place d’un point focal de CAREO à Kindu sous la coordination de Kisangani

II. DEROULEMENT ET RESULTATS ATTEINTS

Avec le concours de la Section Protection de l’Enfant de la Monuc, un MOP a été donné à CAREO pour faciliter le déplacement de Me MARIDJANI à Kindu en date du 27 avril 2010.

Arrivé à Kindu le même jour, nous avons débuté les activités le lendemain par la rencontre avec le Premier Président de la Cour d’Appel de Kindu et le Président du Tribunal de Grande Instance de Kindu ainsi que d’autres acteurs de droit de l’homme. Avec les deux autorités, nous avons essayé de discuter de la situation des ECL dans la Province de Manière et particulièrement à Kindu. Ils nous ont fait état de l’inexistence d’une structure qui se charge de cette question et que les enfants sont laissés à leur triste sort au tribunal et même dans la ville. Mais aussi, que la loi portant protection de l’enfant n’est pas connue à Kindu, car invisible. Ils ont exprimé le vœu de voir un comité pour la protection de l’enfant constitué pour aider la population à connaitre les droits de l’enfant et à vulgariser les textes qui protègent l’enfant. A la même occasion, nous avons informé les deux autorités judiciaires de l’arrivé prochaine de la chargé de la section Protection de l’enfant de la Monuc, avec laquelle plusieurs de ces questions pourront être traitées.

Après cet entretien avec les autorités, nous nous sommes transportés à la Prison centrale de Kindu, située dans la commune de Kasuku, qui est en pleine réhabilitation où nous n’avons trouvé aucun enfant. Mais nous avons constaté un quartier pour enfant qui est aussi en pleine réhabilitation.

Avant de quitter Kindu nous avons organisé une rencontre avec certaines avec qui nous avons essayé de discuter de la question des enfants et partager avec eux l’expérience de CAREO Kisangani en la matière, en date du 3 mai 2010. A l’occasion de cette rencontre, une équipe de points focaux de CAREO a été constitué, composée 4 personnes.

Nous avons quitté Kindu le 11 mai 2010 à bord de l’aéronef de la Monuc, pour arriver à Kisangani le même jour.

III. RECOMMANDATIONS

- assurer le renforcement des capacités des intervenants dans la justice pour enfants,
- constituer un comité provincial de suivi de la justice pour enfants ;
- vulgariser la loi portant protection de l’enfant en faveur des autorités judicaires, des leaders communautaires de la Province du Maniema, des enfants, des parents et des enseignants ;
- appuyer l’assistance et l’accompagnement judiciaires des enfants en conflit avec la loi et ceux victimes de maltraitances ;
- Promouvoir la protection et l’intérêt supérieur de l’enfant.