Changement au sein du Conseil d'Administration du RJMP, Edel Martin KABUTAKAPUA cède son fauteuil à Monsieur l'Abbé Crispin TSHI

RAPPORT GENERAL DU RJMP COUPLE 2009: « ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET SEMAINE DE LA PAIX »

Le présent rapport général dans lequel figure le rapport général annuel synthétisé, est subdivisé en 7 grands points :
1. Introduction
2. Questions et objectifs de la rencontre
3. Activités mises sur pied
4. Grandes décisions prises
5. Rapports journaliers synthétisés
6. Rapport général annuel sur la situation des Droits de l’Homme
7. Annexes
- Questionnaire de carrefours aux participants
- Mot de bienvenue du Coordonnateur de la Section RJMP/Dimbelenge
- Mot de circonstance, à l’ouverture, du Président Administrateur du RJMP
- Mot d’ouverture officielle par l’Administrateur du Territoire de Dimbelenge en charge des questions politiques et administratives
- Communication de Monsieur l’Abbé Crispin TSHIBANGU sur la protection de l’environnement
- Déclaration (recommandations et résolutions) des participants
- Mot de clôture par le Coordonnateur National du RJMP

I. Introduction
Du 29 décembre 2009 au 03 janvier 2010, le Réseau « Jeunes dans le monde pour la Paix » -RJMP en sigle- a tenue sa 6ème Assemblée Générale ordinaire et commémoré en même temps sa 5ème Semaine de la Paix autour du thème général « Désarmons nos cœurs et protégeons notre environnement ».

Ces deux activités ont eu lieu, pour la première fois, à l’intérieur de la Ville de Kananga soit à Bana ba Ntumba (une localité située dans le Territoire de Dimbelenge soit à 160 kilomètres de la Ville de Kananga).
En effet, par respect à l’article 17 de ses Statuts révisés et par souci d’efficacité et d’adaptation à l’évolution des paramètres sur terrain, le RJMP tient chaque année une Assemblée Générale au cours de laquelle elle évalue les activités accomplies, programme les activités à réaliser et revoit éventuellement ses structures/son organisation.
Cette rencontre a toujours regroupé les membres (du Conseil d’Administration, les délégués des sections, des sous-sections et des cellules) du Réseau de tous les coins de la Province du Kasaï Occidental et ceux des autres provinces de la République Démocratique du Congo.
Depuis 2006, le Conseil d’Administration du RJMP avait décidé de coupler la commémoration de la Semaine de Paix à la tenue de l’Assemblée Générale. Celle-là (la Semaine de Paix), il faut le signaler, est une initiative du Réseau Pax Christi International, qui l’a toujours organisée simultanément avec les sections et structures affiliées. Le RJMP exécute cette activité d’éducation civique et de sensibilisation à la culture de paix depuis 2005 et ce, en sa qualité de structure partenaire de Pax Christi International.

II. Questions et objectifs de la rencontre
Dans sa note circulaire N° RJMP/PAD/RTE/Cad/DO/3269/ 01/09 du 27 novembre 2009 le Conseil d’Administration du RJMP avait assigné au RJMP couplé 2009 dit « Assemblée Générale ou RJMP de Bana ba Ntumba » un certain nombre de questions et d’objectifs qui sont respectivement repris ci-dessous.

II.1. Questions
L’Assemblée Générale de Bana ba Ntumba a abordé les questions ci-dessous:
• L’étude des possibilités de transférer le siège social de la Section du RJMP/Dimbelenge de la localité de Mashala vers le chef-lieu du Territoire de Dimbelenge et de renouveler le comité directeur de ladite section
• Le renouvèlement de l’équipe dirigeante du Conseil d’Administration
• La révision et le complément de certaines dispositions statutaires, la validation du mandat et de la sortie officielle de la Coordination Nationale comme l’un des organes du RJMP ;

II.2. Objectifs
Le RJMP couplé 2009 avait aussi pour objectifs:
• vulgariser et rejoindre le Cadre Stratégique Pax Christi Grands Lacs 2008-2010 ainsi que son plan triennal 2009-2011 vu le statut qu’a le RJMP auprès de Pax Christi International;
• sensibiliser et éduquer les membres du RJMP/ASBL – en particulier et les populations de la RDC en général- à la culture de la tolérance et de l’attitude positive vis-à-vis de l’« autre » ;
• se retrouver et échanger d’expérience –entre et par les membres de la Famille « RJMP/ASBL » disséminée à travers la République Démocratique du Congo ;
• évaluer l’impact de nos activités (analyser sans complaisance les réussites et les échecs de notre travail sur terrain) et envisager des perspectives d’avenir ;
• renforcer les capacités d’intervention et former les membres à la promotion de la paix, de la justice et de la non-violence dans leurs milieux respectifs ainsi qu’à la vision et à la philosophie du RJMP ;
• faciliter l’élaboration du rapport général annuel, principalement le rapport sur l’état de lieu de la situation des Droits de l’Homme dans les différents coins de la République Démocratique du Congo.

III. Activités du RJMP couplé 2009
Pour aborder les questions soulevées et atteindre les objectifs lui assignés par le Conseil d’Administration, l’Assemblée de Bana ba Ntumba/Dimbelenge avait exécuté les activités suivantes :
- Arrivée et installation des participants
- Ouverture Officielle
- Travaux en carrefours et en plénière
- Prières et messe
- Marche pacifique à travers les grandes artères du village de Bana ba Ntumba
- Projection films et détente
- Exposés par les facilitateurs
- Audiences aux acteurs étatiques et non étatiques de la contrée
- Plantation des arbres par les participants
- Visite du Lac Fwa
- Clôture officielle
- Retour des participants

IV. Grandes décisions prises
Le RJMP de Bana ba Ntumba a pris un certain nombre de grandes décisions, à savoir :
- L’amendement de certains articles et dispositions statutaires (articles 4, 15, 17-34, 37 et 54). N.B. En cas de conflit entre les dispositions de cet amendement et celles des Statuts amendés en 2004, les premières prévalent sur les secondes ;
- La création d’un nouvel organe dénommé Coordination Nationale du RJMP
- L’élection de Monsieur l’Abbé Crispin TSHIBANGU Bampidie comme Président Administrateur en remplacement de Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA (52 voix pour et 2 abstentions sur les 54 membres votant reconnus comme réguliers)
- L’élection de Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA en qualité de Coordonnateur National du RJMP (44 voix pour, 8 contre et 2 abstentions).

V. Rapports journaliers synthétisés
De mardi 29 décembre 2009 à lundi 04 janvier 2010, dans l’enceinte de l’Eglise dénommée « Assemblée de Dieu » de Bana ba Ntumba/Dimbelenge, se sont déroulés les travaux du «RJMP Couplé 2009: Assemblée générale Ordinaire et Semaine de la Paix 2009».
Placés sous le thème général « Désarmons nos cœurs et protégeons notre environnement » les travaux du RJMP couplé 2009 ont connu la participation de 114 personnes dont deux membres de Kinshasa, un représentant du Conseil d’Administration, soixante invités (parmi lesquels les chefs coutumiers, les hommes des églises, les enseignants, un infirmier, quatre représentants des services étatiques, etc.) et 51 membres venus des cellules, sous-sections et section de quatre secteurs sur les cinq qui composent le Territoire de Dimbelenge.
Il sied de signaler que les travaux ont bénéficié de l’appui moral du Réseau Pax Christi International. Les appuis matériels et financiers sont venus du Conseil d’Administration et des contributions des membres du RJMP.
Le présent rapport décrit l’essentiel des activités selon leur chronologie et ce, jour par jour.
1. Première journée : mardi le 29 décembre 2009
Cette journée est consacrée à l’accueil, à l’installation et à la restauration des participants en provenance de Kinshasa, de Kananga et de quatre secteurs du Territoire de Dimbelenge.
2. Deuxième journée : mercredi le 30 décembre 2009
Elle connaît, dans la matinée, l’ouverture officielle par trois mots successifs : le mot de bienvenu de Monsieur Antoine KANDAKANDA, Coordonnateur de la Section RJMP de Dimbelenge, le mot de circonstance du Président Administrateur, Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA et le mot de l’ouverture officielle de l’Administrateur Assistant chargé des questions politiques et administratives, Monsieur Gaston TSHIBWABWA Bakwalufu, représentant de l’Administrateur du Territoire de Dimbelenge en mission de service à Kananga.

Cette journée va se poursuivre avec des travaux en carrefours repartis par sous-sections et ce, après l’élaboration des règles de conduite par les participants et les explications données par le Président Administrateur relatives à la méthode de travail et au questionnaire remis aux participants.
La journée va être clôturée à 22 heures après la projection du film « Violence faite à la femme » (Droits successoraux, violence sexuelle et accompagnement des victimes) – une production et réalisation du Réseau d’ONG de Droits de l’Homme et d’Education Civique d’Inspiration Chrétienne (RODHECIC en sigle), Réseau dont le RJMP est membre.
3. Troisième journée : jeudi le 31 décembre 2009
Cette journée débute par l’audition, l’amendement et l’adoption du rapport de la deuxième journée. Elle va se poursuivre avec la mise en commun des réponses au questionnaire trouvées dans les carrefours.

Comme le jour précédent, la journée sera clôturée à 22 heures après projection et commentaires de la deuxième partie du film « Violence faite à la femme » (violence psychologique et infidélité, violence physique, mariage forcé) –production du RODHECIC 2009 avec Bolingo Shako Yandi Mosi
4. Quatrième journée : vendredi le 1er janvier 2009
La matinée de cette journée est consacrée à la prière : certains membres (catholiques) prennent part à la messe dite par le délégué de la Section RJMP/Kinshasa, Monsieur l’Abbé Crispin TSHIBANGU tandis que d’autres sont allés prier Dieu dans les Assemblées Chrétiennes locales de leurs convictions respectives

A partir de 13 heures, les artères de Bana ba Ntumba ont vibré autour de la marche pacifique animée par le groupe folklorique local. Cette marche est la première à l’intérieur dans la commémoration de la semaine de la paix par le RJMP et connaît la participation de milliers des villageois qui, suite à l’animation du tam-tam et des sifflets traditionnels, ont rejoint les participants du RJMP de Bana ba Ntumba/Dimbelenge.

Après quatre heures de marche pacifique sur les grandes artères de Bana ba Ntumba, les participants sont conviés à suivre le mot du Président Administrateur du RJMP relatif à l’initiative et les objectifs de la Semaine de la Paix. Au nom du Conseil d’Administration et de tous les organes du RJMP ainsi qu’en celui de Pax Christi International (initiateur de la Semaine de la Paix), Edel Martin KABUTAKAPUA souhaite à toutes et à tous les meilleurs vœux à l’occasion du nouvel an 2010.
5. Cinquième journée : samedi le 02 janvier 2010
La journée commence par l’audition, l’amendement et l’adoption des rapports de jeudi le 1er et vendredi le 02 janvier 2010. Elle va être marquée par la suite par deux communications et les débats qui les ont suivis. Les participants ont suivi tour à tour Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA et l’Abbé Crispin TSHIBANGU.
Le premier facilitateur est intervenu sur le sous-thème « Médiation, Négociation et réconciliation comme outils de désarmement de cœur ». Avec ce sujet il fait ressortir la différence qui existe entre les concepts médiation, négociation et arbitrage avant de formuler le vœu de voir les participants devenir de bons médiateurs, arbitres et négociateurs des divers conflits qui déchirent leurs entités respectives.
Quant au deuxième intervenant, il va aborder la question sur « Le changement climatique et ses conséquences sur la production locale des cultivateurs».
Avec ce sujet, l’Abbé TSHIBANGU commence par expliquer le concept environnement avant de démontrer que les rencontres internationales et les efforts entrepris par les contemporains pour préserver l’environnement pollué par les industriels animés par le seul esprit de lucre. Il va clôturer sa communication en donnant l’information sur le développement durable (un développement à trois piliers ou préoccupations: le social, l’écologie et l’économie) et l’écosystème en attirant l’attention des participants sur la nécessité de connaître et de s’adapter au changement climatique en vue de récolter les bons résultats de champs.
Durant cette journée il faut signaler certaines rencontres que le Président Administrateur a eues avec certains acteurs étatiques et non étatiques de la contrée. Parmi ceux-ci nous citerons les responsables des cellules et sous-sections du RJMP, le Commandant du Sous commissariat de la Police Nationale Congolaise (PNC) et du Chef du Poste local de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) de Bana ba Ntumba. Après les avoir écoutés, il a prodigué des conseils sages aux deux parties (les activistes des Droits de l’Homme et les services de l’Etat) pour une collaboration sans complicité nuisible dans l’intérêt supérieur de la population.

Dans la soirée les participants ont été repartis en différents groupes pour traiter des questions relatives aux amendements des statuts du RJMP, aux résolutions et recommandations de la 6ème AG et 5ème Semaine de Paix.
6. Sixième journée : dimanche 03 janvier 2010
La dernière journée s’est ouverte par une célébration eucharistique en la Paroisse Saint Raphaël de Bana ba Ntumba dite par Monsieur l’Abbé Crispin TSHIBANGU.
Après le culte dominical, les participants ont procédé à l’élection du nouveau président du Conseil d’Administration et du coordonnateur national du RJMP. Le premier poste a connu deux candidats à savoir Monsieur Hubert BULA Butupu, coordonnateur de la Sous-section RJMP/Mashala et Monsieur l’Abbé Crispin TSHIBANGU, Conseiller sectionnaire du RJMP/Kinshasa. Monsieur Bula Hubert va désister en faveur de son concurrent qui obtient 53 voix sur 54 contre une abstention. Le deuxième poste va opposer Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA, Président Administrateur sortant à Monsieur Prospère MUKEBA Elamenji, Secrétaire sectionnaire adjoint du RJMP Dimbelenge. Le dépouillement donne 44 voix en faveur de Monsieur Edel Kabutakapua, 8 voix pour Monsieur Prospère MUKEBA et deux abstentions sur un total de 54 membres votants.
L’après midi de cette journée est consacré respectivement à la plantation des arbres par les participants dans la concession de la nouvelle mission catholique de Bana ba Ntumba, à la visite du Lac Fwa et à la clôture officielle du RJMP couplé 2009.
La clôture de la Semaine de la Paix 2006 a été marquée tour à tour par :
1. la lecture de la déclaration des participants par leur représentant et celle du rapport final par le Secrétaire Rapporteur général du comité organisateur ;
2. le mot de circonstance du Coordonnateur National du RJMP ;
3. le mot du Chef de Groupement KAMBA Mwana a définitivement clos le Spécial RJMP Couple 2009: Assemblée Générale et Semaine de la Paix de Bana ba Ntumba.

7. Septième journée : lundi le 04janvier 2010
Cette journée est consacrée au retour des participants chez eux. Sur la route de retour, le nouveau Président Administrateur et le Coordonnateur National du RJMP élus mettront à profit leur trajet en faisant le plaidoyer auprès de l’Administrateur de Territoire intérimaire et du Major de la PNC Dimbelenge. Les dossiers présentés concernent les activistes des Droits de l’Homme de Bakamba et de Lubunga qui sont victimes d’arrestations et de détentions arbitraires de la part du Commandant du Commissariat de Lubunga ainsi que du dossier d’un enfant jumel enterré vivant par son père au niveau de la localité de Dibamba à Mukamba qui, avec la complicité de la police locale, s’est évadé après un seul jour de détention.

Fait à Bana ba Ntumba, le 04 janvier 2010

=/=Pasteur Gilbert PAYEYE Mulumba=/= =/=Edel Martin KABUTAKAPUA=/=
Rapporteur Général Coordonnateur National

ANNEXES

MOT D’ACCUEIL DU COORDONNATEUR SECTIONNAIRE DU RJMP/DIMBELENGE, MONSIEUR ANTOINE KANDAKANDA MUAMBA MUKANDA, A L’OUVERTURE DE L’ASSEMBLEE GENERALE ET DE LA SEMAINE DE LA PAIX DU RJMP 2009 PRONONCE MERCREDI LE 30 DECEMBRE 2009 A BANA BA NTUMBA.
- Monsieur le Président Administrateur du RJMP/ONGDH
- Monsieur l’Administrateur du Territoire Assistant de Dimbelenge
- Messieurs les chefs des Groupements
- Distingués invités,
- Mesdames et Messieurs les membres du RJMP ;

Cris de joie sur les lèvres du peuple de Dimbelenge : ce peuple qui a encore de la chance de bénéficier d’une session de formation de réveil de conscience souriant et de grande naissance. Voilà pourquoi nous devons remercier le Créateur Tout-Puissant, le Père de notre Sauveur Jésus-Christ.
Cette chance du peuple de Dimbelenge est et vient du Conseil d’Administration du Réseau « Jeunes dans le Monde pour la Paix » (RJMP en sigle) à qui nous disons aussi et encore merci pour cette nième fois.
En effet, il y a mille raisons de manifester la joie de Dimbelenge qui, jadis sinistré et aujourd’hui divisé par les conflits de terre et coutumiers, occupe ce jour une meilleure place parmi les autres sections du RJMP disséminées à travers la République Démocratique du Congo.
Un bon cœur qui dirige le RJMP se débat jour et nuit pour sensibiliser et réanimer ce malheureux territoire. Le bon cœur qui a vu la main tendue des filles et fils de Dimbelenge, nous avons cité Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA wa TSHIBUABUA, le véritable sang du pouvoir dans la maison comme dans la parcelle et pourquoi pas dans les rues animé toujours par la volonté d’essuyer les larmes de notre peuple divisé ! Monsieur le Président Administrateur du RJMP, la Section du RJMP/Dimbelenge vous appuie, vous soutient et vous souffle à l’oreille : « que les morts et les vivants de ce Territoire vous accompagnent partout, soyez notre chien de chasse qui ne rate pas ».
Distingués invités
Nul n’ignore comment le gouvernement provincial du Kasaï Occidental s’est débattu de 2008 à 2009 pour le retour de la paix à Dimbelenge. L’exécutif provincial a été dans les secteurs de Mashala, de Lubi, de Lubudi sans oublier les secteurs de Kunduyi et de Lukibu. Il serait ingrat de notre part si nous ne remercions pas Son Excellence Monsieur Trésor KAPUKU NGOY, Gouverneur de Province et Chef du gouvernement provincial du Kasaï Occidental. Des gens pareils sont rares.
Nous avons la dette de remercier notre Administrateur de Territoire que nous avons vu parcourir de longues distances à pieds à travers nos forêts danses lors des divers conflits champêtres qui nous ont secoués. Cette démarche de l’Administrateur de Territoire était, nous estimons, dans le but d’éviter le « on a dit » des gens.
Combien de fois le peuple de Dimbelenge a figuré au programme du Conseil d’Administration du RJMP dans l’exercice de ses fonctions ? En décembre 2004 notre Conseil d’Administration avait organisé à Mashala une session de formation sur la promotion des droits de l’homme et l’administration de la justice et ce, en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme et la MONUC (Mission de l’Organisation des Nations Unies au Congo). Aujourd’hui en 2009 c’est l’Assemblée Générale et la Semaine de la Paix qui se tiennent à Bana ba Ntumba ! N’est-ce pas que le Conseil Régional des Organisations Non Gouvernemental (CRONG/Kasaï Occidental) est arrivé à Mashala accompagné par le Président Administrateur ? La MONUC n’est-elle pas arrivée plusieurs fois à Katende et à Mashala? La MONUC n’était-elle pas à Dimbelenge et à Lubunga ? Après l’occupation rebelle de notre Territoire, les écoles de tous nos cinq secteurs qui composent le Territoire de Dimbelenge n’ont-elles pas reçu les kits scolaires pour enseignants et élèves de la part de l’UNICEF grâce aux efforts inlassables du Président Administrateur ? Qu’est-ce que le Conseil d’Administration du RJMP n’a pas fait pour le retour de la paix et le développement de Dimbelenge ?
Malgré le manque des moyens financiers au sein du RJMP, nous filles et fils de Dimbelenge sommes reconnaissants envers les responsables de notre Structure, le RJMP, que l’on voit encore aujourd’hui venir et parcourir plus 320 kilomètres à Moto pour renforcer nos capacités d’activistes des Droits de l’Homme.
Distingués invités,
Affirmons sans ambages que le virus de nombreuses difficultés et de nombreux conflits que nous connaissons ici à Dimbelenge a surtout pour nom « l’impunité du coupable ».
A cette Assemblée Générale de Bana ba Ntumba, j’invite tout le monde à la prudence pour la vie du RJMP dans notre manière d’agir. Un adage ne dit-il pas que « Qui veut ta mort ne se soucie pas de tes peines » ? C’est un fait, actuellement, que bon nombre de gens souhaitent diriger pour détruire. Souvenons-nous aussi de la fable de « Le corbeau et le renard » de l’école primaire.
Sans vouloir abuser de votre patience, nous vous souhaitons la cordiale bienvenue chez nous à Bana ba Ntumba et émettons le vœu de succès et de réussite totale de l’Assemblée Générale couplée à la Semaine de la Paix dites toutes de Bana ba Ntumba.
Nous avons dit et nous vous remercions.

MOT DE L’OUVERTURE OFFICIELLE DE L’ASSEMBLEE GENERALE ET DE LA SEMAINE DE LA PAIX DU RJMP 2009 PRONONCE MERCREDI LE 30 DECEMBRE 2009 A BANA BA NTUMBA PAR L’ADMINISTRATEUR DU TERRITOIRE ASSISTANT DE DIMBELENGE CHARGE DES QUESTIONS POLITIQUES ET ADMINISTRATIVES, MONSIEUR GASTON TSHIBWABWA BAKWALUFU
- Monsieur le Président Administrateur de l’ONG « RJMP »,
- Chers participants,
- Distingués invités,

Avant toute chose, je tiens à remercier très sincèrement les organisateurs de cette Semaine de la paix autour du thème « Désarmons nos cœurs et protégeons notre environnement », et surtout par le fait qu’ils ont choisi le Territoire de Dimbelenge, notre terre que je représente ici.
A vous chers participants, j’adresse ensuite nos sincères remerciements pour les sacrifices consentis en parcourant de longues distances à pieds ; ceci montre l’intérêt que vous accordez à cette rencontre.
Je reste convaincu que participant à ce forum, vous assortirez, par vos résolutions, des dispositions pour sortir notre Territoire de l’égout.
En cette occasion d’aujourd’hui, j’espère que vous puissiez jeter un regard sur les conflits coutumiers, champêtres et de terres qui déchirent la population de Dimbelenge et bloquent ainsi son développement.

- Monsieur le Président Administrateur de l’ONG « RJMP »,
- Chers participants,
- Distingués invités,

Je pense toujours et avec ferveur, que notre foi inspirée par l’Evangile du Seigneur Jésus-Christ, attend un retour indéfectible de la paix au détriment de la violence et de l’injustice.
J’ai parcouru le programme et les différents thèmes retenus pour ces assises, je souhaite que les termes de ce Forum ne soient pas lettre morte mais qu’ils soient vulgarisés par n’importe quel moyen.
Et par ces mots, je déclare ouvertes les assises officielles du « Réseau Jeunes dans le Monde pour la Paix » tenues à Bana ba Ntumba, dans le Territoire de Dimbelenge.
Je vous remercie.

PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT
Par Monsieur l’Abbé Crispin TSHIBANGU

I. INTRODUCTION.

Le phénomène de changement climatique est en effet un fait réel, lent et irréversible ; on ne peut plus le contester aujourd’hui.
Pour ce phénomène, de nombreuses réunions se sont tenues depuis la Conférence de Stockholm tenue en 1972 (prise de conscience du problème) en passant par le protocole de Kyoto jusqu’à la Conférence de Copenhague 15 (Danemark) tenue du 7 au 18 décembre 2009 où les scientifiques ont prouvé noir sur blanc la réalité du changement climatique.
Dans nos différents coins où nous vivons, sans être un homme averti on vit ce phénomène à travers nos saisons.
Depuis toujours on savait que dans la zone tropicale humide qui est la notre nous avons deux saisons : pluvieuse et sèche. La pluvieuse dure 7 à 8 mois tandis que la sèche va de 3 à 5 mois. Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas ! Dans ce Territoire de Dimbelenge, par exemple, nous savions que la saison sèche commençait le 15 mai et prenait fin le 15 août soit vers la fin du mois d’août avant de penser au temps de semailles.
Actuellement c’est la perturbation et on ne sait pas prévoir avec exactitude la météorologie. Même celle-ci n’est pas toujours exacte ! Les pluies ne sont plus agricoles. Elles sont devenues courtes et intensives.
Le calendrier agricole est bouleversé. Et le phénomène a des conséquences sécuritaire et alimentaire.
De leur côté, les pluies intenses emportent des terres arables, créent des érosions, etc.
Alors, il est impérieux de se poser la question sur les causes de ce phénomène.

II. CAUSES

II.1. Causes naturelles
a) Activité solaire
Le Soleil est en train en activité intense. Cette activité a augmenté mais lentement de plus de 0,05°C par 1000 ans soit de 0,00005°C par an.
L’activité solaire ne peut être retenue comme la seule ou la vraie cause du changement climatique.
b) Activité volcanique
Il existe beaucoup de volcans dans le monde. Ces volcans ne fument pas tous les jours. Leur activité n’est pas continue.
L’activité volcanique n’est pas aussi responsable du phénomène.
c) Déglaciation préhistorique
Les glaces ont fondu dans la préhistorique. Ici interviennent albédo, rayonnement, humidité de l’air.
Il y a un phénomène naturel que l’on ne sait pas expliquer.

II.2. Causes anthropiques
a) Industrialisation (l’an 1900)
Plusieurs découvertes et/ou inventions : Armée en 1940, fusée, ordinateur, canicule, … ont provoqué une température supranormale.
b) Déforestation
c) Elevage intensif et agriculture intensive
d) Pollution océanique
e) Energie fossiles
f) Effet de serre : emprisonnement des rayonnements
On a l’accumulation des rayonnements infrarouges de la lumière purgée dans l’atmosphère.
L’effet de serre n’était pas senti parce que la terre avait des absorbants pour l’inhiber. Les absorbants étaient la forêt, le Massif sud-est asiatique, le Bassin du Congo, l’Amazonie.
Protection de l’environnement qu’est-ce ?

III. ENVIRONNEMENT

L’environnement c’est l’ensemble des agents physique, chimique, biologique et facteurs sociaux susceptibles d’avoir un effet direct ou indirect à terme sur l’homme et l’activité humaine.
Il n’y a d’environnement qu’en fonction d’un environné et l’environné c’est l’homme. Les dégradations de l’air, de l’eau, du paysage, … ne sont nuisances que parce qu’elles affectent l’homme.
L’écologie quant à elle est la science qui étudie les relations entre les êtres vivants (humains, plantes, animaux) et le milieu où ils vivent.
Faire l’écologie c’est essayer de comprendre comment fonctionne la nature et ses cycles (cycle d’eau, chaîne alimentaire), quelle est l’influence du sol et du climat, comment les êtres vivants dépendent-ils les uns des autres. Le but étant de gérer correctement les écosystèmes et de veiller à leur équilibre.
• L’écosystème est l’ensemble formé de communauté animale et végétale (biocénose) et le milieu (biotope).
• La biosphère est l’ensemble des écosystèmes de la planète.
• Le biotope est le milieu qu’occupent les êtres vivants (milieu physique et chimique).
• La biocénose est l’ensemble des êtres vivants d’un milieu.
• La biodiversité est l’ensemble des espèces animales et végétales, sauvages et domestiques ainsi que leur patrimoine génétique.
• La couche d’ozone est une couche de gaz qui est présente naturellement dans l’atmosphère de terre.
• Le trou de la couche d’ozone est une partie de la couche où la concentration en ozone est plus faible que la normale.

IV. CONCLUSION

Défendre et améliorer l’environnement pour les générations présentes et à venir est devenu, pour l’humanité, un objectif primordial, une tâche dont il faudra coordonner et harmoniser la réalisation avec celle des objectifs fondamentaux déjà fixés (paix, développement économique et social) dans le monde entier.
L’homme se sauvera avec l’environnement ou il ne le sera pas.

MOT DE CIRCONSTANCE DU PRESIDENT ADMINISTRATEUR SORTANT, MONSIEUR EDEL MARTIN KABUTAKAPUA, A LA CLOTURE OFFICIELLE DE LA 6ème ASSEMBLEE GENERALE ET DE LA 5ème SEMAINE DE LA PAIX DU RJMP 2009 TENUES A BANA BA NTUMBA/DIMBELENGE DU 29 DECEMBRE 2009 AU 03 JANVIER 2010
- Messieurs les Chefs coutumiers de Dimbelenge ;
- Monsieur le Commandant du Sous-Commissariat de la police ;
- Monsieur le Chef de Poste Secondaire de l’ANR ;
- Distingués invités ;
- Mesdames et Messieurs les participants et Chers collaborateurs
« Tout est bien qui finit bien » et que « La fin d’une chose vaut mieux que son commencement » dit-on.
Commencées mardi le 29 décembre 2009, la 6ème Assemblée Générale et la 5ème Semaine de la Paix du RJMP couplé 2009 appartiendront, dans quelques instants, au passé et à l’histoire du RJMP et de Pax Christi International.
A cet effet, je me fais le devoir d’exprimer, au nom du Conseil d’Administration du RJMP que je dirigeais, au nom de tous ses organes et en mon nom propre, les remerciements sincères à toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont contribué à la réussite de ces deux événements.
Mes pensées vont d’abord à Pax Christi International, initiateur de la Semaine de la Paix dans les Grands Lacs d’Afrique, pour son appui moral et technique à la réussite que nous venons de récolter.
Je pense par la suite au Président National de la Société Civile de la République Démocratique du Congo en la personne du Professeur Honorable Modeste BAHATI Lukwebo et à la Section des Affaires Civiles de la MONUC/Kinshasa dont les relations de partenariat avec le RJMP ont facilité l’obtention des titres de voyage aérien Kinshasa-Kananga-Kinshasa aux deux délégués de la Section RJMP de Kinshasa. La contribution de ces deux délégués a été très remarquable voire indispensable car, non seulement ils ont renforcé cette rencontre avec leur contribution technique et spéciale, mais aussi qu’ils ont donné à notre rencontre son caractère national en absence des délégués d’autres provinces de la RDC. Car, l’absence des délégués de Kinshasa allait réduire cette rencontre à une assemblée provinciale du Kasaï Occidental seulement.
La gratitude du RJMP va droit aux comités cellulaire de Bana ba Ntumba, sous-sectionnaire de Lubi A et sectionnaire de Dimbelenge pour leur participation et leur collaboration actives à l’organisation toute entière.
Le RJMP a été marqué par l’hospitalité de l’Eglise « Assemblée de Dieu » par le biais du Pasteur François TSHIPEPELE et de sa chère épouse qui ont accepté spontanément notre demande de tenir nos activités chez eux. Ils ont supporté aussi jusqu’au bout nos imperfections et nos fautes dues à la psychologie de groupe.
Les sentiments de reconnaissance du RJMP sont adressés aux autorités étatiques locales pour le climat de sécurité, de paix et de discipline qui a régné autour de nous. Durant ces assises aucun incident malheureux ni fâcheux n’a été signalé.
Mes vifs remerciements sont dirigés vers les mamans affectées à la cuisine et aux hommes du protocole pour leurs services culinaires et de sécurité des ventres des participants. Tous, ils se sont sacrifiés et ont enduré pour la réussite de ces assises.
Enfin, la gratitude du RJMP se tourne vers les vaillants participants au RJMP couplé 2009 pour leur participation et leur contribution actives et très remarquable à la réussite finale que nous venons de déclarer. En effet, ces distinguées femmes et ces braves hommes-dont certains ont parcouru de longues distances à pieds et à vélos pour atteindre Bana ba Ntumba- ont bravé les difficultés énormes de logement, de restauration et d’autres sortes. Ils ont focalisé leur attention sur l’acquisition des connaissances et des stratégies de gestion positive de conflits et de protection de l’environnement afin de promouvoir les droits et les libertés fondamentales de nos compatriotes souvent en difficulté. Le Conseil d’Administration, la Coordination Nationale du RJMP mis au monde par cette Assemblée et moi-même nous souviendrons de leur dévouement, de leur engagement et de leur haut sens d’abnégation. Par ce comportement, les participants à l’Assemblée de Bana ba Ntumba ont fait valoir le verset biblique et le principe qui stipulent respectivement que « L’homme ne vit pas seulement du pain mais aussi de toute parole vivifiante » (Matthieu 4 :5) et « Les oiseaux volent non pas parce qu’ils ont des ailes mais qu’ils ont eu des ailes parce qu’ils ont voulu voler ».
Grâce à leur volonté et à leur détermination, ces participants ont reçu, je reste convaincu, des ailes qui désarment les cœurs et qui protègent l’environnement en concourant toutes à la promotion intégrale de l’Homme.
- Distingués invités ;
- Mesdames et Messieurs les participants et Chers collaborateurs
- Tout protocole observé
L’audition des réponses à notre questionnaire soumis aux participants et les rapports des cellules, des sous-sections et de la section du RJMP de Dimbelenge révèlent l’atrocité des tortures physiques et psychologiques, l’acuité des violations des droits et de libertés fondamentales de l’Homme dont sont encore victimes nos activistes et la population locale. Les traitements cruels, inhumains et dégradants leur sont infligés par certains responsables politico-administratifs, policiers, sécuritaires et militaires de certains coins de ce Territoire avec comme champions violateurs les postes administratifs de Lubunga et de Bakamba. Je mets en garde les violateurs des droits humains et les ennemis de notre peuple en prenant au mot :
1. le programme du gouvernement provincial du Kasaï occidental dans son souci de promouvoir les Droits de l’Homme ;
2. l’opération « Tolérance zéro » du gouvernement national ;
3. ainsi que la détermination du Chef de l’Etat congolais de lutter contre l’impunité
C’est curieux de constater qu’eux, dans ces milieux reculés et éloignés de Kinshasa et de Kananga, qui pouvaient être les courroies de transmission des programmes salutaires des gouvernements national et provincial, eux qui devaient être les protecteurs des concitoyens dans ces villages coupés de grands centres font le contraire et croient au contraire que tout leur est permis et se complaisent dans des actes de découragement et d’intimidation de nos activistes locaux ! La vérité a toujours triomphé tôt ou tard : ces ennemis de la paix et de la promotion des Droits de l’Homme doivent savoir que personne n’est au dessus de la loi et qu’un jour ou un autre ils répondront chacun de ses actes posés aujourd’hui.
Voilà pourquoi je les invite à la conversion et à la réconciliation avec nos activistes des Droits de l’Homme et notre peuple qu’ils maltraitent jour et nuit. La réconciliation sera très bénéfique pour la République lorsque tous vont travailler dans l’entente mutuelle, dans la collaboration et dans la vérité en privilégiant les intérêts communautaires sur les intérêts égoïstes, en acceptant ici à la base les relations de partenariat que le Conseil d’Administration du RJMP entretient avec leurs chefs hiérarchiques.
Et à vous chères participantes et participants qui avez suivi et entendu « La bonne nouvelle » je vous invite à nouer avec les responsables étatiques de vos ressorts respectifs des relations de partenariat responsable et sincère et non des relations de complicité contre notre population. Facilitez, entretenez et créez le dialogue enrichissant avec tous ces responsables dans l’intérêt supérieur de la population et n’hésitez, aucun instant, à vous mettre toujours au service de ce même peuple.
Eclairés par la bonne nouvelle que vous avez entendue ici, je vous envoie –à l’instar de Jésus-Christ le Fils de Dieu- répandre ladite nouvelle aux extrémités de notre pays et de faire des autres les disciples de la bonne nouvelle, je dis « les disciples du RJMP ».
- Distingués Chefs coutumiers de Dimbelenge ;
- Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs ;
- Distingués invités ;
- (Tout protocole observé)
Les raisons qui avaient concouru au choix de Bana ba Ntumba/Dimbelenge par le Conseil d’Administration du RJMP pour y tenir sa haute rencontre ont été avancées dans la circulaire relative à la convocation de cette assemblée. Il s’agit notamment de la coïncidence-heureuse ou malheureuse- du thème général décidé à la consultation régionale de Pax Christi International tenue à Bukavu avec la situation sur terrain dans le Territoire de Dimbelenge. Ici, on connaît une fréquence accrue des conflits fonciers, champêtres, coutumiers et d’autres. La tenue de ces assises a, certes, confirmé cette situation et fait découvrir d’autres réalités. Le RJMP émet implicitement le vœu ardent de voir rétablies la collaboration et la confiance entre les responsables territoriaux de Dimbelenge à tous les niveaux et dans tous les services afin de rassurer et de protéger la population civile. Notre Réseau qui a formé les activistes de Droits de l’Homme et les Chefs coutumiers de Dimbelenge à la tolérance, à l’attitude positive vis-à-vis de l’autre, à la médiation, à l’arbitrage, à la négociation et à la réconciliation espère voir- dans tous les conflits connus par Dimbelenge- une occasion de développement durable et non de perdition ou de chute. Car, avons-nous souligné, le conflit n’est ni bon ni mauvais mais c’est la façon de le résoudre qui lui donne une connotation soit négative soit positive.
Distingués invités et chers compatriotes,
La 6ème Assemblée Générale et la 5ème Semaine de la Paix du RJMP dites « De Bana ba Ntumba » ont accouché de plusieurs et grandes décisions en vue d’adapter notre Réseau aux réalités de terrain. Il s’agit du premier amendement des Statuts de 2004, de la création d’une coordination nationale parmi les organes du RJMP et du changement opéré à la tête du Conseil d’Administration.
A cette occasion, je remercie les participants de la confiance faite à ma personne en me choisissant en qualité de Coordonnateur National du RJMP en même temps que je félicite Monsieur l’Abbé Crispin TSHIBANGU, jadis Conseiller de la Section RJMP de la Province Ville de Kinshasa et aujourd’hui élu par cette Assemblée Président Administrateur. Dès cet instant même, je me fais le devoir de lui passer, sans tarder, le bâton de commandement du Conseil d’Administration et je vous remercie tous encore une fois pour m’avoir déchargé de mes anciennes fonctions.
Fait à Bana ba Ntumba, le 03 janvier 2010
=/=Edel Martin KABUTAKAPUA=/=
Coordonnateur National