COMMUNIQUE DE PRESSE N° 001/HUMAN RESCUE/2013. « Les Défenseurs des Droits Humains de l’ONG HUMAN RESCUE/DRC EN ITURI, PRECISEM

L’ONG Nationale de Promotion, Protection et Défense des Droits Humains de la République Démocratique du Congo dénommée HUMAN RESCUE/DRC, Organisation ayant une Personnalité Juridique N°0460/2007, du Ministère de la Justice et des Droits Humains autorisant son fonctionnement sur l’ensemble du territoire National est très préoccupée de la situation actuelle de nos Collègues Défenseurs des Droits Humains/Membres de l’ONG HUMAN RESCUE/DRC dans cette partie de la RD. Congo car il ne se passe pas un jour sans qu’un membre soit torturé, arrêté, ligoté, injurié, menacé, filé, et même jeté en prison avec des menottes d’une manière arbitraire.

01. Les Faits.

• Monsieur Tochiba, Chef d’Antenne de l’ONG Human Rescue/DRC/MUGWALU a été arrêté et ligoté par les agents de la Police en date du 26/01/2013 vers 22 heures 30’ chez lui à la maison en présence de sa femme et de ses enfants pour avoir dénoncé les arrangements à l’amiable des cas des viols en masse , organisé par les agents de la Police sur place.
• Monsieur Munye Balimuka, Animateur Terrain au sein de notre ONG Human Rescue/DRC/Mugwalu a été tabassé à mort en date du 24/01/2013 par les agents de la Police pour avoir sollicité une visite des cachots sur place à Mugwalu en vue de faire son travail de Monitoring.
• Monsieur Kirongozi, Animateur Principal de Human Rescue/Bunia à subit des menaces des morts de la part des agents de la Police et des Services de Sécurités de la place pour avoir présenté la Personnalité Juridique de l’ONG Human Rescue/DRC, autorisant son fonctionnement sur l’ensemble du territoire National.
• D’autres Défenseurs des Droits Humains de Human Rescue/DRC sont menacés par les services de sécurité et par la Police à cause de leur travail de dénoncer des violations graves des Droits de l’Homme dans cette partie du pays.

02. Recommandations.

A. Au Gouvernement de la RD. Congo.

• La loi portant Protection et Défense des Défenseurs des Droits Humains est d’une importance capitale pour le moment,
• Mettre hors d’état de nuire toute personne qui osera s’attaquer aux Défenseurs des Droits Humains,
• Renforcer des mesures d’intervention aux Défenseurs des Droits Humains en situation difficile,
• D’instruire aux autorités Militaires, Policières et Judiciaires de la place que, dans son travail au quotidien, le Défenseur des Droits Humains visite également des lieux carcéraux (cachots, prison, Amigo etc.

B. Aux Partenaires Internationaux.

• Renforcer la capacité des formations des Policiers, Magistrats et d’autres services des sécurités pour le respect des Droits Humains par tous.
• Que la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la RD. Congo en sigle MONUSCO ouvre son Antenne sur place à Mugwalu en vue de veiller à la bonne marche du processus sur la Protection et la Défense des Défenseurs des Droits Humains.
C. Aux ONG DH et à la Société Civile de la RD. Congo.
• De continuer sans faille à dénoncer des cas des violations des Droits Humains sans partie pris,
• D’informer à temps l’autorité de la place en vue de prendre des mesures de protection,
• De travailler plus en synergie ou en Réseautage pour partage des informations, mais également pour des interventions éventuelles.
Ainsi, fait à Mugwalu, le 28/01/2013,
La Coordination Nationale de l’ONG HUMAN RESCUE/DRC.
Madame Chantal Nyota,
Chargée des Communications à la Coordination Nationale de l'ONG des Droits Humains HUMAN RESCUE/DRC
Tél: 00243 898969163
www.societecivile.cd/node/535