La loi portant Protection de l’Enfant Congolais a été Violée par un OPJ de la PNC du Sous Ciat/MABANZA/MOKALI/KIMBANSEKE

La loi portant Protection de l’Enfant Congolais a été Violée par un OPJ de la Police Nationale Congolaise du Sous Commissariat MABANZA/MOKALI dans la Commune de Kimbanseke.
Dans le cadre de son plan d’action relatif au monitoring et à la documentation des cas des violations des droits humains, la section Kimbanseke de l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP en sigle a été saisi par la communauté locale ainsi que par les perdant de l’enfant Samuel SAKA âgé de 13 ans de l’arrestation de ce dernier le vendredi 01 aout 2014 à 19h45 par 4 policiers, l’enfant a été menotté et une fois arrivé au sous commissariat, il a été immédiatement mis au cachot par l’OPJ de permanence jusqu’à samedi matin en violation de la loi portant protection de l’enfant congolais du 10 janvier 2009 pour une affaire de viol d’un autre enfant qui semble être flou jusqu’à présent.
Devant cette situation, l’ACVDP plaide à ce que cette loi soit vulgarisé sur l’ensemble du territoire en général en commençant par la police qui ne semble pas encore bien maîtrisé cet instrument de protection de l’enfant congolais et en particulier de la ville province de Kinshasa ;
Deuxièmement, propose à ce qu’il y ait des sessions de recyclage des sur les techniques de protection de l’enfant.

Fait à Kinshasa, le 04 août 2014

ACVDP