DIOCESE DE MWEKA



Courriel

diocesemweka@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

B.P. 70 - Kananga
Kasaï Occidental (RDC)
Contact : Bureau de Représentation du Diocèse de Mweka
511, Avenue Petunias, 10ème rue, Limete-Residentiel - Kinshasa
Tél. (243)- 98 20 84 13- 98 22 71 71 - 99 082 82 - 98 47 58 65

Présentation, historique et objectifs

. PRESENTATION GENERALE

Description géographique

Le territoire de Mweka : Siège épiscopal du Diocèse de Mweka depuis 1964 est situé dans la Province du Kasaï Occidental, District du Kasaï, en République Démocratique du Congo. En tant que Diocèse, il s’étend sur toute l’étendue du Territoire administratif de Mweka et jusqu’à 1/3 du Territoire voisin d’Ilebo. Sa superficie est de plus ou moins 27.000 km2 et sa population est estimée aujourd’hui à 600.000 habitants.
Le Diocèse est borné au Nord par les Diocèses d’Inongo, de Kole et de Tshumbe. Au Sud par le Diocèse et le Territoire de luebo. A L’Est par l’Archidiocèse de Kananga. A l‘Ouest par le Diocèse d’Idiofa dans la Province de Bandundu.

Le Diocèse de Mweka est traversé par le chemin de fer national et la route nationale qui relient Kinshasa la capitale à la province minière du Katanga. Quelques grandes sources d’eau navigables (Lubudi, Lutshuadi, Sankuru, Kasaï ...) traversent le Diocèse sur des longues distances et certaines forment ses limites naturelles (le Sankuru et le Kasaï ).

Le sol est très fertile sur toute l’étendue du Diocèse. La forêt, la savane herbeuse et boisée se répartissent les espaces inhabitées du Territoire. L’élevage du petit bétail est organisé dans beaucoup de villages.

Les activités commerciales se déroulent dans tous les centres de Mweka et d’Ilebo. Les routes de dessertes agricoles traversent tout le Diocèse.

L’art Kuba attire beaucoup de gens dans le Diocèse. Il comprend le tissage et la sculpture en bois et en ivoire.

Sur le plan culturel , les centres de Mweka et d’Ilebo renferment une grande diversité de population à cause de la multiplicité des activités qui s’y opèrent. Les principales ethnies qui peuplent les deux Territoires ainsi que dans certains de leurs centres sont :
* à Mweka : les Kuba et les Kete
* à Ilebo : les Lele et les Kele

Les Baluba, les Lulua, les Luntu, les Tshioko, les Pende... sont des immigrés venus depuis longtemps avant l’indépendance nationale. Les grandes langues locales et nationales sont : le cikuba, le kete, le lele, le kele, … le ciluba, le lingala, le kikongo, le swahili et le français comme langue officielle et d’enseignement. Le peuple Kuba est réputé à cause de son art (sculpture et tissage). La grande partie de cette population vit de l’art, de l’agriculture, du petit élevage et aussi de la pêche.

Organisation du Diocèse

Le diocèse de Mweka est administré sur tous les plans par l’Ordinaire du lieu ; Son Excellence Mgr Gérard Mulumba Kalemba. Ce dernier est assisté dans ses différentes tâches par des prêtres diocésains, des religieux et religieuses missionnaires (Pères de Scheuts, Pères Josephites, Sœurs Franciscaines du Saint Esprit et Sœurs de Saint Vincent de Paul ) et par des chrétiens laïcs. Les différents services et / ou structures diocésains sont animés par des fidèles responsables nommés par l’Evêque.

Sur le plan de la pastorale d’ensemble, le diocèse a mis en place un bureau de la coordination de toutes les activités pastorales au sein du Centre Diocésain de la Pastorale. Il est animé par un Vicaire Épiscopal chargé de la Pastorale. Ce dernier est assisté dans ses attributions par les différents collaborateurs, prêtres, religieux et chrétiens laïcs

Sur le plan financier, le diocèse de Mweka est organisé en Conseil Economico-financier, CEF en sigle. Présidé par l’Evêque lui-même, il est constitué des responsables de différentes structures diocésaines et des consultants désignés par lui.

Toutes les questions relatives à la politique économico-financière sont traitées au niveau dudit Conseil. Par ailleurs, le diocèse dispose d’une comptabilité centrale, informatisée et capable de tenir une comptabilité claire et de générer des états séparés pour les comptes des projets.

Avec la redynamisation de Caritas-Développement Congo au sommet de l’église, le diocèse de Mweka a mis en place une Commission Diocésaine Caritas Développement ‘CDCD / MKA’.

La Commission Diocésaine Caritas-Développement (CDCD) est la structure spécialisée pour toutes les questions relatives au développement socio-économique, à la charité, solidarité et partage et aux œuvres médicales. Elle est présidée par l’Evêque et est animée par un Secrétaire Exécutif. Ce dernier coordonne les trois bureaux techniques qui sont le Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), le Bureau Diocésain de la Caritas (BDC) et le Bureau Diocésain des Oeuvres Médicales (BDOM).

Chacun de ces bureaux est dirigé par un (e) Directeur (trice) nommé (e) par une commission ad hoc présidée par l’Evêque.

La Commission Diocésaine Caritas-Développement à travers le BDD, est membre actif du Conseil Régional des ONGD de développement ‘CRONGD’/Kasaï Occidental ainsi que de la Société Civile ; Elle maintient de très bonnes relations de partenariat avec différents bailleurs de fonds.

Sur le plan socio-sanitaire, cinq grandes zones de santé (Mweka, Mushenge, Kakenge, Bulape et Ilebo) regroupant 5 Hôpitaux Généraux de Références, et une dizaine de Centres et Postes de Santé et se retrouvent dans la superficie du diocèse et sont partenaires du Bureau Diocésain des Oeuvres Médicales, BDOM en sigle.

Néanmoins, le BDOM supervise tous les centres et postes de santé de droit diocésain dont certains sont tenus par des Congrégations missionnaires (Sœurs Franciscaines de Saint Esprit, Sœurs de Saint Vincent de Paul et les Pères de Scheuts). Ce bureau est jeune, et a pour mission de coordonner, d’appuyer, d’animer et de superviser les activités sanitaires sur toute l’étendue du diocèse. Il est dirigé par une directrice , de niveau A1 en sciences infirmières ; un chargé des formations médicales, A1 en sciences infirmières, un chargé d’animation et projets, A1 en développement rural, d’un personnel d’appoint et de santé.

Sur le plan de développement durable, le diocèse dispose d’un service technique et ayant longue expérience en terme de la promotion du développement durable. Il s’agit du Bureau Diocésain pour le Développement, BDD en sigle. Son personnel est composé de deux techniciens en développement rural chargés respectivement de la direction du BDD et des projets de promotion rurale, d’un ingénieur en phito-techniques chargé des projets agro-pastoraux, d’un ingénieur en bâtiments, ponts et chaussées chargé des projets routes, constructions et habitat ainsi que d’un personnel permanent chargé du secrétariat, de l’administration et des finances.

Le BDD a suscité auprès de la population leur regroupement en associations productives, il les a orienté à mieux travailler surtout en matière de gestion de leurs unités de développement. Actuellement, le BDD encadre, appuie et accompagne plusieurs associations pour leur auto-promotion.

Sur le plan d’aide humanitaire et caritative, depuis 1990, année de l’ouverture du Centre Diocésain pour la Pastorale, CDP en sigle, une commission d’assistance sociale fut organisée au sein de ce bureau chargé de la coordination des plusieurs commissions pastorales ; il s’agissait de la ‘Commission diocésaine de la caritas’. Son action se limitait à la sensibilisation des chrétiens à prendre conscience de l’existence dans leurs communautés respectives d’une catégorie de personnes dites ‘vulnérables’, d’être attentive et de partager avec elles leur vie quotidienne. Il s’agit de veuves, veufs, orphelins, personnes vivant avec handicap, malades chroniques et/ou incurables, étrangers en migration, filles-mères et enfants mal-nourris et aujourd’hui des milliers des familles victimes et déplacées de guerres, etc. ;

Plus tard, toujours dans le cadre de la redynamisation de la Caritas-développement Congo, il fut organisé parmi tant d’autres un bureau de solidarité et de partage appelé ‘Bureau Diocésain de la Caritas’, soit BDC en sigle

Animé par un technicien en pastorale de développement et promotion sociale, assisté d’un personnel d’appoint, des bureaux paroissiaux de caritas et des Communautés Ecclésiales Vivantes de Base, CEV/B en sigle. Ce bureau s’occupe également de l’encadrement, d’appui et d’accompagnement des déplacés et autres victimes des guerres dites de libération, d’agression et d’occupation que connaît notre pays depuis près de 6 ans, lesquels sont venus des territoires voisins sans oublier bien d’autres problèmes d’avant, pendant et d’après ladite guerre.

Sur le plan de l’éducation, il existe au diocèse une coordination diocésaine des écoles conventionnées catholiques « ECC/MKA ». cette coordination constituée d’un Abbé coordinateur et d’un personnel administratif et pédagogique , gère et organise sur l’ensemble du diocèse 85 écoles, soit 64 écoles primaires catholiques et 21 écoles secondaires générales et techniques catholiques qui fonctionnent avec différentes options.

Les dernières statistiques scolaires indiquent au premier trimestre scolaire 2002-2003 , 21.966 élèves régulièrement inscrits pour 668 salles de classes et 769 personnel enseignant à temps plein.

HISTORIQUE DE MWEKA

Comme Territoire

Le Territoire de Mweka fait de 5 Territoires qui constituent le district du Kasaï ; et il est ensuite l’un de dix territoires de la Province du Kasaï Occidental.

A Mweka, le peuple KUBA et KETE qui habitent en majorité le Territoire sont dirigés depuis plusieurs siècles en royaume appelé “ Royaume Kuba”. Plusieurs autres originaires du Territoire sont soumis au pouvoir du souverain. Il s’agit de Bangende, Bapianga, Bangongo, Bashoobo, Batwa... Le roi est reconnu sous le nom de “ NYIMI”. L’autorité traditionnelle est basée sur la notabilité. A cause de la modernité et de l’évolution des temps, ce pouvoir est en train de connaître une métamorphose.

Comme Diocèse

Le diocèse de Mweka fait partie de huit diocèses de la province ecclésiastique du Kasaï. Il a pris le nom du siège administratif de Mweka depuis le 24 Septembre 1929. Il faisait partie du Vicariat du Kasaï aujourd’hui “ Province Ecclésiastique du Kasaï”.
Ce Vicariat était géré par les missionnaires du Cœur Immaculé de Marie ( Pères de scheut) et fut confié aux Pères Joséphites, Congrégation exclusivement dévouée à l’enseignement au Congo.

Le Diocèse a connu son premier Évêque, Son Excellence Monseigneur Van Regen Marcel, sacré Evêque à Bombay ( Inde) en 1964. Décédé en date du 15 Mars 1988, le siège est resté vacant et a été confié à un Administrateur Apostolique Son Excellence l’Archevêque Evêque de Luebo Mgr Emery Kabongo qui laissera à son tour l’Evêché à Monsieur l’Abbé Gérard Mulumba Kalemba, nommé Evêque de Mweka par le Saint siège et sacré à Mweka, le 09 Juillet 1989.

A son arrivée, le Diocèse comptait seulement 6 paroisses, toutes desservies par les Pères Joséphites et situées le long du chemin de fer national. Aujourd’hui, il en a 13 et un grand nombre de prêtres diocésains autochtones ordonnés.
Toute la vie pastorale du Diocèse se passe dans plus ou moins 400 communautés Ecclésiales Vivantes de Base.

. OBJECTIF GENERAL

Promotion socio-économique et culturelle pour le développement intégral de la population du diocèse et son environnement.

Réalisations à ce jour

Plusieurs actions ont été menées au cours de ces trois années et nous en citons quelques unes seulement :
- organisation des sessions de formation et d’information dans le domaine de la pastorale sociale, droits humains, animations rurales, etc.
- mise en place de la Commission Diocésaine Caritas-Développement « CDCD » et ses différents services
- élaboration des textes de base régissant la CDCD
- élaboration du plan triennal 1999-2002
- exécution du programme d’appui et d’assistance humanitaire destiné aux déplacés de guerre ainsi qu’aux structures médicales et d’accueil
- exécution du programme de réhabilitation et appui technique aux 13 écoles du diocèse de Mweka fortement endommagés par les effets de la guerre ainsi plus de 3000 élèves issus des familles de déplacés
- diverses publications des lettres pastorales et autres communications diocésaines dans le cadre de l’information et de la conscientisation de la population et sa mobilisation pour l’aboutissement du processus de la paix en RDC
- ouverture du Bureau de Représentation du Diocèse de Mweka à Kinshasa
- etc.

Programme

Le plan d’action en cours 2003-2005 prévoit beaucoup d’activités entre autres celles prévues en 2002 et non réalisées. Nous donnons ici quelques priorités :
- la révision de la politique de partenariat en rapport avec différents projets à appuyer
- tenue du synode diocésain et en prévision de la célébration du centenaire d’évangélisation
- réorganisation de service de santé par la mise en place du Bureau Diocésain pour les Œuvres Médicales « BDOM »
- renforcement institutionnel du diocèse et ses différentes structures
- mise en place d’un projet de réhabilitation de routes de desserte agricole dans le diocèse de Mweka
- tenue d’un grand atelier sur l’élaboration d’un plan d’action concerté animé par l’INADES-Formation Congo
- quelques interventions sur les mass-médias
- etc.

Responsables et structure

1. Evêché
S.E. Mgr Gérard Mulumba Kalemba : Evêque
Abbé David Mishomba Biodi :Chancellier
Mr. Edmond Mukendi Makanama : Secrétaire

2. Centre Diocésain de Pastorale
Abbé Célestin-Ferry Kasanda Mbowe : Vicaire Episcopal chargé de la Pastorale
Abbé David Mishomba Biodi : Coordinateur-Adjoint
Mr Romain Mayombo : Secrétaire Général

3. Economat-Procure
Abbé François Kanyinda Mputu : Econome diocésain
Célestin Mwambi Kamulete : Chef comptable diocésain
Abbé Omer Bampende : Chargé d'exploitation

4. Commission diocésaine caritas-developpement
Abbé Augustin Nkongolo Kanunkandi : Secrétaire Exécutif
Mr. Baudouin Mikobi Diambamba : Directeur du BDD
Mr. Romain Mayombo Mujangi : Directeur du BDC
Mme Marie-Salomé Mujinga : Directrice du BDOM

5. Coordination diocésaine des Ecoles Conventionnées Catholiques
Abbé Fécilicien Mingu Shambu : Coordinateur
Mr. Corneille Kwete Ikung : Conseiller

6. Bureau de Réprésentation du diocèse à Kinshasa
Abbé Robert Esamba Bon'onto Bas'Ikonga : Représentant
Mr. Richard Mudoza Muzembe : Représentant-Adjoint

7. Maison diocésaine de Kinshasa
Abbé André Mbimba Ngalamulume : Recteur

8. Maison diocésaine de Kananga
Abbé Polydore Bope Bope Ngolo : Chargé de la Maison diocésaine

Réseaux dont cette organisation est membre