La délégationde l’ACVDP reçue par son Excellence Ministre des Droits Humains

Chers partenaires,

La délégation de l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP en sigle composée de :

1. KOBOLONGO KONGUNDE Crispin Chef de la délégation et président de l’ACVDP

2. ABIMANA Paul Chargé des programmers

3. YONGO Elysée Chargée des questions administratives et financière

4. NDUMBA Hortense Directrice du centre de formation professionnelle ACVDP

a été reçue hier mardi 08 octobre 2019 par Son Excellence Monsieur le Ministre des Droits Humains dans son cabinet de travail situé sur l’immeuble Kassaï au 5 eme niveau place royal dans la commune de la Gombe.

Au menu des échanges, les points suivants ont été développés :

Les réalisations récentes de l’ACVDP

- Le projet de sensibilisation pour une meilleure protection des droits de homme et de la participation citoyenne dans la ville province de Kinshasa que l’ACVDP exécute avec le concours du Centre Carter à travers son programme Maison des droits de l’homme qui lui-même compte lancer la deuxième phase dans un quartier périphérique de la capitale

- La participation de l’ACVDP à la Commission d’enquête mixte (CEM 19-19) sur les violations des droits de l’homme lors des manifestations du 19 septembre et 19 décembre 2016

- La participation de l’ACVDP à la Commission d’enquête sur les violations des droits de l’homme à Yumbi février 2019

- Emission sur la gratuité de l’enseignement de base à la radio Top Congo, RTSV1, Radio Kimbanguiste et CBS en mai, juin et juillet 2019

- La publication par l’ACVDP dans les prochains jours de l’ouvrage : les droits des oubliés en RDC : Tome 1 les personnes de troisième âge

Les activités proposées à Son Excellence

- Suivi et réparation des cas des victimes de violation des droits de l’homme du 19 septembre et 19 décembre 2019 (CEM 19-19)

- Plaidoyer pour l’adoption et la promulgation de la loi portant protection des DDH en RDC

- Mise en place d’un programme quinquennal d’éducation aux droits de l’homme et de la promotion des droits économiques, sociaux et culturels spécifiquement les droits à l’éducation, à la santé, au logement, au travail descend, (sensibilisation et vulgarisation des instruments tant nationaux qu’internationaux des droits de l’homme) en quatre langue nationale

- Inspecter les prisons sur toute l’entendue de la RD Congo

- Lutter contre toutes formes de tracasserie (phénomène bureau 2)

- Créer un cadre de collaboration avec les ONGDH

- Veiller à la mise en œuvre des recommandations de l’EPU

Crispin