LA POLIOMYELITE EN REGRESSION DANS LES PAYS DEVELOPPES GRACE A LA VACCINATION, MAIS RESTE ENCORE FREQUENTE EN ZONE TROPICALE.

Selon l'O.M.S., parmi les enfants infectés par le virus de la poliomyélite dans le monde,200000 gardent des séquelles paralytiques chaque année.La poliomyélite reste une maladie redoutable, pas tellement comme facteur de mortalité mais surtout à cause de l'invalidité permanente qu'elle peut entrainer. Dans les pays à faible niveau d'hygiène, ce sont surtout les enfants qui sont exposés à l'infection.
L'amélioration de l'état de santé des enfants est un objectif prioritaire du développement national dans son ensemble. Elle doit aussi faire partie intégrante de la stratégie du développement international mis en place dans le cadre de la quatrième décenie des nations unies pour le développement .
Dans la mesure où le développement de chaque enfant et sa contribution à la société conditionnent l'avenir du monde,PLANETE SANTE estime que la santé, la nutrition et l'éducation des enfants constituent la pierre angulaire du progrès national.
La poliomyélite existe et fait encore des victimes dans notre milieu. Notre pays, la R.D.C., a connu, en 1995, la plus grande épidémie de la poliomyelite dans la ville de Mbuji-mayi où l'on avait enrégistré plus de 1000 cas de paralysie flasque aigüe .
Ce sujet nous a donc paru intéressant dans la mesure où, quels que soient les efforts consentis par l'O.M.S. durant ces dernières années pour l'éradication de la poliomyélite, celle-ci reste encore un problème de santé publique.
Face à cette menace qui nous guette tous, certains comportements restent encore à problème, à savoir :
1°l'indifférence de certains parents face à la vaccination ;
2° les parents qui ne font pas vacciner correctement leurs enfants de 0 à 11 mois;
3° la résistance de certains groupes sociaux à la vaccination ;
4° la faible adhésion de la communauté aux activités de vaccination de routine ;
5° la faible implication des décideurs politiques et des chefs traditionnels dans le financement de la vaccination de routine;
6° la faible implication des médias dans la sensibilisation des parents sur la vaccination de routine .
Se conformant aux objectifs du programme élargi de vaccination qui consiste à garantir à tout enfant une vie sans maladie évitable par la vaccination afin d'éradiquer la ppliomyelite dans les pays en voie de développement en général et dans notre pays en particulier;
Nous, PLANETE SANTE, suggérons ce qui suit :
1° que les parents fassent vacciner correctement leurs enfants avant le premier aniversaire;
2° que les partenaires internationaux renforcent leur appui aux activités de vaccination de routine ;
3° que les décideurs politiques soutiennent le financement des activités de vaccination de routine;
4° que les chefs traditionels et coutumiers soutiennent suffisament la vaccination de routine ;
5° que les médias officiels et privés sensibilisent correctement la population;
6° que les O.N.G. locales et la communauté puissent s'approprier les activités de vaccination de routine.
C'est en tenant compte de tous ces facteurs que nous pouvons contribuer à une meilleure survie de l'enfant en réduisant la mortalité, les séquelles paralytiques dues aux maladies évitables par la vaccination: poliomyélite, tuberculose, tétanos, coqueluche, diphtérie et rougeole.