les enfants et COVID 19: L’ACVDP Plaide pour la protection des enfants et les candidats au TENAFEP et EXETAT 2020 dans le contex

Chers tous et partenaires,

Dans le cadre de son projet de promotion et protection des droits de l’homme et d’éducation sanitaire pour la prévention de la COVID 19 dans les communes de Kimbanseke, Ndjili et Limete/Kingabwa en partenariat avec les zones de santé, les communes précitées et une banque de la place qui a mis à la disposition de l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP en sigle des dépliants COVID 19, les activités de monitoring sur les droits de l’enfant pendant cette période et en prévision d’organisation des TENAFEP et EXETAT 2020 et de sensibilisation de la population au niveaux des marchés municipaux ont démarré le samedi 23 mai 2020 conformément au calendrier en présence des chefs des quartiers et rues, les comités des parents, des organisations de la société civile, des représentants des zones de santé et des administrateurs des marchés ainsi que de la police.

L’objectif poursuivi est de contribuer à la promotion, la protection des droits de l’homme et enfant en particulier, à la mobilisation et à la prévention du corona virus dans les communes de Kimbanseke, Ndjili et Limete/Kingabwa.

Depuis le début des activités, l’équipe des animateurs de l’ACVDP a déjà touché plus de 5680 commerçants, vendeurs des marchés Mabanza, Fer Bois et Brazza ainsi que des enfants et parents habitant les entérites administratives concernées par le projet.

Les messages transmis aux bénéficiaires concernaient le respect des mesures barrières prises par les autorités, le dépistage volontaire et le système d’alerte communautaire de protection des droits de l’homme particulièrement des enfants dans le contexte du corona virus en lien avec la loi portant protection de l’enfant congolais et de la convention relativité aux droits de l’enfant ratifiée par la RDCongo. Ces derniers selon notre monitoring ne sont pas protégés contre cette pandémie en violation de ces instruments juridiques dans ce contexte, ou l’on constate que la plupart des enfants qui se promènent dans les entités administratives concernées sont sans masques de protection, les masques distribués par les autorités au niveau de la province à travers l’équipe de riposte concernent seulement les adultes et non les enfants, ces masques ne tiennent pas compte de la taille des enfants et selon l’équipe de riposte, il y a déjà des cas des enfants sont porteurs du COVID 19.

En prévision des Test National de Fin d’Etudes Primaire (TENAFEP) et Examen d’Etat (EXETAT) 2020 que le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (ESPT) compte organiser dans les prochains jours, nous constatons jusqu’à présent d’aucune disposition n’a été prise pour bien protéger des milliers d’enfants finalistes candidats à ces épreuves.

De ce qui précède, l’ACVDP recommande :

1. Aux autorités

ü De doter les enfants à travers les comités de parents et autres associations de promotion des droits de l’enfant des masques en tenant compte de leur détaille,

ü D’insérer l’aspect intérêt supérieur de l’enfant dans les stratégies nationales de riposte contre le corona virus

2. Au Ministre de l’EPST

ü De développer la stratégie de protection des enfants candidats finalistes aux épreuves de TENAFEP et EXETAT 2020 contre le corona virus

ü De recadrer le calendrier scolaire pour éviter l’année blanche

ü De faire en sorte que les cours diffusés à la RTNC pendant cette période puissent atteindre tous les enfants sans distinction

ü De multiplier des centres pour la passation des examens par les enfants dans le respect des mesures barrières, celles de distanciation

ü De recruter d’autres surveillants pour combler le vide

ü De mettre à niveau les enseignants ainsi que les surveillants concernés par les deux examens

3. A l’équipe de riposte et Task firce de la présidence

ü De tenir compte de l’intérêt supérieur des enfants dans les stratégies de lutte contre la pandémie du corona virus

ü De doter des masques appropriés aux enfants

4. A la société civile (comité des parents)

ü De sensibiliser les parents à bien protéger les enfants pendant cette période par le respect des gestes barrières

Fait à Kinshasa, le 08/06/2020

Crispin KOBOLONGO KONGUNDE

Président