CE QU'A ETE LA RESTITUTION DE L'ATELIER SUR LES OUTILS D'ANALYSE SENSIBLES AU GENRE DANS LA PROVINCE ORIENTALE

Se conformant au contrat de prestation établi avec le Comité National Femme et Développement (CONAFED) le 03 juin 2003, le Réseau Femme et Développement (REFED) de la Province Orientale avait organisé du 15 au 16 juillet juillet à Kinsangani la restitution de l'atelier de formation des animatrices CONAFED/REFED en outils d'analyse sensibles au genre. Cet atelier a eu lieu au Centre Catholique Théresianum à Kinshasa du 17 mars au 3 avril 2003.

Les participants et participantes à cet atelier de restitution dans le chef-lieu de la province Orientale étaient venus des associations membres du Réfed, de deux autres plates formes féminins de la place ainsi que des hommes pour la plupart des journalistes de la presse écrite et orale locale. De 52 délégués le premier jour, le séminaire a connu la participation de 60 personnes le dernier jour.

Dans son mot d'ouverture des travaux le mardi 15 juillet au Centre Pastorale, Madame KAMOKEYA Clémentine, Présidente du Réfed de la Province Orientale, a commencé par remercier le CONAFED. Pour son action incessante dans le renforcement des capacités des Réfed et le CRONGD son soutien au REFED; Elle avait remercié aussi les journalistes présents à cette séance pour la large diffusion. Là, ils vont faire de cet atelier et les participants pour avoir accepté de partager les outils de genre. En souhaitant une bonne participation à chaque participant et chaque mieux expliquer les outils d'analyse sensibles au genre à la base. "Car ces outils vont nous permettre de nous organiser au sein de nos associations", a conclu la présidente de Réfed de la Province Orientale.

S'adressant à son tour à l'assistance à son tour à l'assistance pour ouvrir les travaux, le Secrétaire Exécutif du CRONGD de la Province Orientale a souligné à l'intention des séminaristes que, quand ils se retrouvaient dans une telle rencontre, ils étaient heureux pour deux raisons : la connaissance et l'échange qu'ils vont avoir durant les travaux. Comme le programme prévoyait trois groupes de thèmes, à savoir l'analyse du genre, la participation et l'analyse organisationnelle, le secrétaire exécutif a indiqué que ces thèmes étaient intéressants à cause des faiblesses constatés au sein des ONG. Il les a alors recommandés d'être attentif pour mieux restituer à leur tour la matière apprise auprès de la base.

Pour cet atelier, la méthodologie utilisée était particptive en ce sens que les communications étaient entrecoupées de questions et des exercices pour approfondir les outils. Ainsi avant d'entrer dans le vif du sujet, à la demande des organisateurs les participants ont exprimé leurs attentes et leurs craintes. Comme attente, ils voulaients approfondir la notion genre et la comprendre, connaître les outils de genre et l'utilisation des outils genre. Leurs craintes étaient de voir les outils genre demeurer une lettre morte, le temps imparti ne pas leur permettre d'approfondir le sujet et les discussions entre homme et femme sur le genre surgir.

Sur la modération de Madame NDEKE Sophie, coordinatrice adjointe de l'ONG FOMASI, Madame KAMOKEYA Clémentine a développé le premier module relatif à la participation. Après avoir introduit son thème en donnantles objectifs des outils d'analyse, elle a ensuite détaillé après la participation les outils suivants : MARP, Analyse genre et PIPO. Le mercredi 16 juillet, Madame Micheline MAYINGIDI, Secrétaire Permanente de Réfed de la Province Orientale, a amené le troisième module relatif à l'Analyse genre, le quatrième module sur PIPO et le cinquième module sur Analyse organisationnelle. Elle a terminé son exposé en reconnaissant l'abondance et la complicité de la matière, mais un effort d'adaptation s'avère indispensable.

Comme à la séance d'ouverture, à la séance de clôture la Présidente du Réfed et le Secrétaire Exécutif du CRONGD se sont adressés à l'assistance.