Le CONAFED et le Projet DIMITRA ont eu un échange d'informations

Mesdames Eliane NAJROS et Hélène RYCKMAN, respectivement coordinatrice du projet Dimitra et Consultante dudit projet ont eu une séance de travail avec les responsables du Comité National Femme et Développement (CONAFED), notamment Mesdames Justine NDJOKU et Elise MUHIMUZI, respectivement présidente et Secrétaire Permanente du CONAFED ainsi que quelques responsables des Réseaux provinciaux femmes et développement en séjour à Kinshasa. La rencontre a eu lieu le jeudi 4 septembre 2003 au siège de CONAFED, situé sur l'avenue Mutombo Katshi dans la commune de la Gombe.
Les deux parties, CONAFED et projet Dimitra, ont fait l'état des lieux de différentes difficultés que rencontrent les femmes pour s'impliquer dans la reconstruction et le développement du pays.
A l'issue de la rencontre, se confiant à la presse, Madame Eliane Najros a déclaré que les contacts qu'elles ont pris avec le CONAFED et d'autres organisations congolaise étaient faits dans le but d'appliquer le projet Dimitra en République Démocratique du Congo. Pour elle, ce projet est un facteur supplémentaire dans la pacification du pays par un accroissement d'échange d'information et de communication entre les différentes régions.
Avant de se concerter avec les responsables du CONAFED, Madame Eliane NAJROS s'était adressée à une centaine de femmes, des associations membres du Réfed/Kinshasa pour leur parler du projet Dimitra, ses objectifs et du but de leur séjour en République Démocratique du Congo.
Le projet Dimitra est un projet d'information et des communication qui vise à valoriser les contributions du femmes rurales, améliorer leurs conditions de vie et renforcer leur statut. Le projet est financé par la coopération belge et mis en oeuvre par le service parité hommes-femmes et développement de la FAO. Il s'appuie sur la coopération active d'un réseau de partenaires en Afrique et au Proche-Orient.
La présence de ces deux belges en République Démocratique du Congo s'explique par le fait que la Coopération belge a émis le souhait d'étendre les activités du projet Dimitra à la région des Grands Lacs, non couverte jusqu'à présent, et d'utiliser la dynamique de la mises en réseau pour mettre en valeur le travail effectué par les organisations de femmes ou de développement rural.
En dehors de la ville de Kinshasa, les responsables du projet Dimitra vont séjourner dans le Bas-Congo, au Nord et Sud Kivu.