Un activiste congolais des droits humains à l’assemblée de l’Onu des peuples

L’Onu des peuples a organisé à Padoue en Italie du 4 au 12 octobre 2003 une grande rencontre pour la paix au monde intitulée : « L’Europe pour la paix ». Dans sa sollicitude à l’endroit du peuple congolais, cette organisation a invité le père jésuite Rigobert Minani, animateur du secteur socio-politique du Centre d’étude pour l’Action sociale (Cepas), pour parler de la paix en République démocratique du Congo (Rdc). Le religieux est aussi le représentant du Groupe Jérémie et le permanent du Rhodhecic.

Les délégués à cette 5ème assemblée de l’Onu des peuples devaient aussi réfléchir sur le sujet: « Quel rôle doit jouer l’Europe pour la paix en Afrique et en particulier en Rdc ». De manière générale, cette rencontre s’est penchée sur la responsabilité globale de l’Europe après la guerre en Irak, sur la globalisation et la justice au monde et le rôle de la société civile mondiale dans la promotion de la paix.

Une semaine avant l’assemblée générale, dans le cadre du projet « loge une personne, rencontre un peuple » du jeudi 2 au mercredi 8 octobre 2003, l’activiste congolais a parcouru certaines villes du Nord de l’Italie. Il a dû parler des défis de la paix en Rdc. Le père jésuite a surtout abordé la question de l’appui espéré des différents acteurs de la communauté internationale. Le père Minani a plaidé pour la participation des associations de son pays, la Rdc, à ce genre de rencontres mondiales.

Du 9 au 12 octobre 2003 l’activiste congolais a pris part à Pérouse à l’assemblée avec les autres invités du monde. La rencontre de Padoue a rassemblé plus de deux cents invités venus des quatre coins du monde. Ceux-ci ont été délégués par des organisations de la société civile reconnues pour leur travail de promotion d’une culture de paix et de non-violence.

Que veut dire l’Onu des peuples ?

L’Onu des peuples est une assemblée internationale des organisations de la société civile née en 1994 quand la coalition nationale des organisations de la société civile en Italie préparait la fête du 50ème anniversaire de l’Onu. Elle est organisée par la coordination « Table de la Paix » avec l’appui des centaines d’autres organisations de la société civile italienne. Elle se tient tous les deux ans.

En 1995, la première assemblée s’est tenue du 22 au 24 septembre avec comme objectif de promouvoir la réforme de l’Onu. Elle a connu la participation de 140 représentants de 82 pays.

En 1997 et en 1999, elle a étudié successivement les thèmes de la globalisation et de la croissance de la pauvreté en premier lieu avant de se pencher en second lieu sur le rôle de la société civile mondiale et des entités locales pour le nouveau millenium. En 2001, lors de la quatrième assemblée elle a traité de la société civile mondiale et l’Europe.

Agence DIA


Lien Internet suggéré