Bureau d'Action pour la Sauvegarde de la Paix



Courriel

basp_info@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

2,Av.KASA VUBU,Synkin, C/ Bandal
Téléphone: 98233391 , 0815091458

Présentation, historique et objectifs

A. Présentation
Le Bureau d'Action pour la Sauvegarde de la Paix est une ong de développement et de la promotion de la culture de la paix. Cette paix se veut à la fois nationale, sous-régionale et régionale dans ses aspects suivants:
- la culture démocratique;
- les valeurs inhérentes à la dignité et aux droits de la personne humaine, aux droits et devoirs civiques du citoyen, au respect et à la bonne gestion du patrimoine national;
- la gestion et prévention des conflits par le dialogue et l'exercice de la tolérance ainsi que la non violence pour une
coexistance pacifique des peuples et de leurs nations respectives.

MOTIVATIONS: Le manque de culture démocratique est l'une des raisons essentielles aux conflits politiques et
institutionnels qui ensaglantent nos pays. Ce qui entraine la contestation des uns par les autres et amène aux initiatives armées.
L'absence de démocratie, bien que celle-ci n'apporte pas des solutions adéquates aux multiples problèmes qui paralysent le fonctionnement régulier de l'appareil de l'Etat,est un danger national qui menacerait la paix.
Il en découle que lorsque l'égalité de vie et l'exercice de la liberté sont inexistants, le cityen incapable d'assumer sa responsabilité vis-à-vis des pouvoirs publics, les dirigeants eux-memes insouciants du bien-etre social, du développement et du progrès, est un motif que la paix est loin d'etre chose effective.
De meme, le non respect des règles internationales relatives aux principes sacrés d'intangibilité des frontières, de coexistance pacifique, de non ingérance dans les affaires intérieures d'un Etat souverain et de non agression...est une autre raison qui menace gravement la paix.
B. Historique.
Le Bureau d'Action pour la Sauvegarde de la paix est crée le 30 avril 2003 pour défendre, sauver l'accord global et inclusif et sauvegarder ses acquis, en péril au lendemain de sa signature.
A la base, cet accord est apparu comme conciliateur et porteur d'espoir de paix que celui de Sun city 1, contesté par la majorité des parties en conflit ainsi que la réunion de Matadi convoquée pour élaborer la constitutio.
Et pour cause, l'accord global et inclusif a bénéficié de l'adhésion d'un plus grand nombre au dialogue inter-congolais, soutenu par les marginaux, la communauté nationale et internationale.
L'application de cet accord est devenue effective avec l'adoption et la promulgation de la constitution de la transition, l'entrée en fonction du comité national de suivi, du comité international d'accompagnement de la transition(CIAT), la mise en place des insititutions politiques du pays et de celles dites d'appui à la démocratie.
Avec l'expérience sur l'accord global et inclusif , l'ong a élargi sa vision en considérant que tous les autres AQUIS de paix issus des négociations acceptées par tous sont susceptibles d'etre défendus. Car la paix reste à regarder comme un idéal qu'on peut ne pas atteindre tant il est vrai que dans son essence, la communauté nationale ou internationale est souvent caractérisée par la politique de rapport de force.
Et, pour prendre un cas de figure, depuis que la communauté internationale est constituée en Organisation des Nations-Unies, avec pour mission de maintenir la paix au monde, l'humanité demeure le théatre de violence.
C. Objectifs

Réalisations à ce jour

Après avoir lancé l'idée sur la création de l'ong, nous avons voulu prendre notre temps de réflexion pour observer le cours normal des événements avant de projeter telle ou telle autre activité.
Ce temps nous a permis de sortir du chantier avec quelques projets à réaliser suivants:
1. Ecole participative et itinérante de la paix.(Sensibilisation du citoyen à la démocratie et aux élections.)
2. Jumelage international de la jeunesse des grands lacs africains sur la prévention et gestion des conflits.
3. Semaine culturelle de la paix.

Programme

1èr Trimestre 2005.
L'organisation d'une semaine culturelle sur la paix consacrée au séminaire de formation et d'assimilation aux notions de démocratie, des droits de l'homme et à celles des élections.
Lieu: salle des conférences du lycée Sainte Germaine de N'djili
et à la paroisse Sainte Thérèse de la meme commune respectivement pour deux jours de formation et une messe d'action des graces pour la paix.
Dates: du 18 au 20 Mars 2005.

Responsables et structure

L'ong est composée de:
1.L'Assemblée Générale
2.Le Conseil d'administration
3.Le Secrétariat exécutif.
Pour le Conseil d'administration:
-Mr. Dieudonné SHAMBA: Président
-Mr Alain PIDI NGOLO : 1èr vice-président chargé des relations avec l'extérieur
-Mr Baudouin MOMPUNZA: 2ème vice-président chargé de l'administration
-Mlle Michou MBUYI : chargée des finances
-Mr Lionel KWETE : membre
-Mlle Martine SHESHI : membre.
Pour le Secétariat exécutif:
-Mr Jean-Paul BOPE : Secrétaire exécutif
-Mr Emmanuel MINGA : Secrétaire exécutif adjoint.

Réseaux dont cette organisation est membre