L‘enfant au centre d’une campagne de sensibilisation sur le santé dans le Bas-Congo

Des nombreux accidents à domicile pourraient bien être si en plus de l’enseignement des langues et des mathématiques, les jeunes apprennent quelques notions de soin de santé primaire.

C’est pour cette raison que la technique « l’enfant pour l’enfant » est proposée aux enfants de cette partie du pays.
Cette technique consiste à donner des notions d’hygiène, de la réhydration orale, le secourisme léger, la prise en compte des dangers courants et les comportements à tenir, en cas d’accident ou des maladies pendant les jeux ou de retours à la maison.

Depuis le mardi 06 décembre la troupe de théâtre pour le développement, l’Atelier-Théâtr’Actions « ATA » est partie en Campagne de sensibilisation sur la prise en charge sanitaire des enfants par les enfants en milieu rural dans les Mayumbe.

Cette action complémentaire aux activités du Centre pour la Promotion de la Santé, qui informe les écoliers de 9 à 12 ans à adopter des comportements et attitudes favorisant une meilleure santé, responsabiliser ces écoliers et les professeurs à devenir messagers de la promotion de la santé, dans leurs familles et communautés, en militant pour une responsabilité des enfants dans leurs milieux immédiats à fin de répondre aux multiples préoccupations qui se posent pendant l’absence des parents à la maison.

Les artistes sur terrain animent des ateliers avec les enseignants et les élèves sur la place de la santé et le sens de la prise en charge à base communautaire des malades et des maladies. Ils donnent des spectacles et organisent des carrefours avec les classes terminales, sur les problèmes de santé dans leurs milieux.

Le Centre pour la Promotion de la Santé de Kangu-Mayumbe distribuent des brochures sur les thèmes aux élèves des écoles qui suivent le spectacle.

Pour arriver à répondre aux attentes de la communauté scolaire par le théâtre, la troupe recours aux connaissances des élèves sur l’hygiène, la prévention des maladies et les prises en charge des accidentés dans la communauté et a amené la pièce « HALTE AUX MALADIES » éditée au Bureau de Recherche pour la Promotion de la Santé qui traite clairement des problèmes de soin de santé primaire et décrit les techniques et comportements à adopter face aux multiples difficultés que rencontres les enfants et leurs parents en cas de maladies.

La délégation conduite par monsieur Joseph Maurice Nyamayele, le coordinateur du groupe, est composée de 7 comédiens dont Shelia Nzutisa, François Mafura, Mado Moyindo Tendezi, Patience Fayulu, Demato Makondele, Fanny et Joséph Maurice Nyamayele.

Cette action est réalisée grâce au financement de DIFFAM, l’Institut Allemand de la Santé. Réalisée en complément aux actions du Centre pour la Promotion de la Santé, cette campagne prendra fin le 20 décembre 2005.


Lien Internet suggéré