‘Si Jeunesse Savait’ prêt à rejoindre le CIOMEP

Le Groupe de Réflexion et d'Action pour la Jeunesse "Si Jeunesse Savait" (SJS-GRAJ) vient de solliciter son adhésion au CIOMEP, le Collectif international des ONG messagères de paix. SJS-GRAJ entend ainsi mieux atteindre ses objectifs de vulgarisation de la culture de la paix et du respect des droits de l'homme en milieux des jeunes en réalisant des actions en partenariat avec d'autres organisations oeuvrant dans les mêmes domaines.
SJS-GRAJ regroupe à l'heure actuelle près d'une centaine de jeunes, filles et garçons, conscients tant de leur force juvénile que de leurs besoins permanents et continus notamment en matière d'acquisition de nouvelles connaissances et de découverte d'aptitudes et talents personnels. Ces jeunes, issus de diverses cultures, confessions religieuses et de couches sociales différentes animés du triple soucis de se comprendre, se compléter et de jouer pleinement leur rôle dans leur épanouissement personnel d'abord, puis collectif pour le développement de la société dans laquelle ils vivent ou d'où ils sont issus.
Le CIOMEP est constitué d'une dizaine d'ONG congolaises basée à Kinshasa comme dans certaines provinces du pays et travaille dans la vulgarisation de la culture de la paix et de la non violence, la promotion des droits de l'homme, de la démocratie et du développement ainsi que dans la facilitation du règlement pacifique des conflits par la médiation. Le Collectif a vu le jour à Kinshasa le 19 janvier 2002 au cours d'une session de formation des animateurs d'ONG sur "la culture de la paix et les nouvelles technologies de l'information et de la communication". La formation a été organisée du 15 septembre 2001 au 27 février 2002 par le Comité de Coordination du Service Volontaire international (CCSVI) basé en France.
____________
SJS-GRAJ/Idée Jeunes mars 2003 : "C’est la fièvre de la jeunesse qui maintient le monde à la température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents." Georges BERNANOS