La politique de la chaise vide ne paie pas:Les enseignants des écoles primaires et secondaires de la ville de Bukavu marchent

Le jeudi 22/05/2008, les enseignants des écoles primaires et secondaires de la ville de Bukavu regroupés au sein du Syndicat des Enseignants Catholiques (SYNECAT) et du Syndicat des Enseignants Protestants (SYNEP) flanqués de leurs élèves ont organisé une marche pacifique dans la commune d’Ibanda à Bukavu dans la province du Sud-Kivu. Portant un calicot sur lequel on pouvait lire « Réaliser les promesses faites au peuple lors des élections : c’est-à-dire le salaire, l’éducation gratuite, le logement décent, la nourriture, la santé, la sécurité, le courant électrique, etc. ».
Encadrés par la police, les manifestants se sont dirigés vers le gouvernorat de province, après avoir été reçus par les députés provinciaux, pour remettre leur mémorandum à Monsieur le Gouverneur de province du Sud-Kivu.

Mais en y arrivant, l’autorité provinciale et son adjoint n’étaient pas au rendez vous bien qu’ils étaient avertis de la tenue de cette marche par le biais d’une lettre écrite préalablement au Maire de la ville par les manifestants le 16 de ce mois.

Le mémorandum que les enseignants devaient remettre à l’autorité provinciale résumait les revendications des enseignants en ces termes :
« - cumuler le salaire du mois de février et celui de mars versés au compte de la fonction
publique afin de reconstituer le salaire pour un mois conformément aux listings de
janvier 2008 ;
- combler le déficit de plus de 30 millions de Francs congolais sur l’enveloppe reconstituée et ainsi parvenir à payer les Enseignants conformément aux mêmes listings de janvier 2008 ;
- procéder au paiement du mois d’avril 2008 dont l’ordre de paiement serait déjà effectué, ainsi les Enseignants pourraient bénéficier à la fois de deux mois sur les quatre impayés ;
- vous impliquer personnellement dans le meilleur délai pour que la fonction publique au Sud-Kivu libère urgemment les deux mois cumulés pour le compte de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel (EPSP) afin de déclencher l’opération de paie des enseignants ;
- reconnaître au nom de l’Etat congolais le non paiement d’un mois et s’engager à le rendre disponible avant la fin de l’année scolaire 2007-2008. »

N’ayant pas trouvé le Gouverneur de province à son bureau, les manifestants ont refusé d’échanger avec le Directeur de province (celui-ci n’étant pas un élu du peuple) qui voulait les approcher à leur arrivée au gouvernorat car ils tenaient à tout prix à rencontrer uniquement le responsable N°1 de la province en personne en sa qualité d’élu du peuple qui a battu campagne dans la province du Sud Kivu.

C’est ainsi qu’ils ont dû rebrousser chemin et sont allés se concerter dans la cour de la Cathédrale Notre Dame en commune d’Ibanda pour des actions ultérieures à mener.

L’asbl Héritiers de la Justice regrette ce retard de paiement de salaire auquel l’Etat congolais continue à soumettre les enseignants ainsi que la politique de la chaise de vide à laquelle l’autorité provinciale, du reste au début de son mandat, a pu recourir alors qu’il étai officiellement informé que les enseignants allaient le rencontrer.

L’Association pense qu’il est impérieux pour le Gouverneur de rencontrer ces enseignants dans les tout prochains jours afin d’échanger avec eux sur les voies et moyens de trouver une bonne fois pour toutes une solution durable à ce problème qui risque de ternir l’image de la province du Sud-Kivu.

Bukavu, le 22 mai 2008

Héritiers de la Justice


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

Site des droits humains et la paix dans la region des grands lacs