ALERTE 007/08: Rastas et FARDC : Même combat ?

GAO asbl
Sud Kivu.
orphelins_1@yahoo.fr

ALERTE 007/08

Rastas et FARDC : Même combat ?
Insécurité et violences sexuelles au Sud Kivu.

Après quelques mois d’accalmie, le groupe armé « Les rastas » fait encore parler de lui.

1. Tueries en toute impunité.

Dans la nuit du 20 au 21 juillet 2008 en territoire de Walungu , groupement d’Izege, deux personnes ont été tuées et une fille emportée dans la forêt. Les victimes font partie d’une même famille. Il s’agit de Nalwinja Cihugo et de son frère Mulume Cihugo.
Quant à leur sœur, Nsimire Cihugo, après avoir été violée, elle a été emportée dans la forêt et relâchée trois jours après. Elle se trouve présentement internée à l’hôpital de Walungu pour les soins.

N’ayant pas été satisfaits de leur attaque du 20 juillet 2008, les rastas sont rentrés dans le même groupement d’Izege la nuit suivante.
Ils ont pris pour cible le chef de localité Mr. Kahuranyi . Tous ses biens de la maison ont été emportés par ces inciviques. Après leur forfait, ces bandits ont tué par balles Mr. Nalunja, voisin du chef de localité.

Certains éléments des FARDC ne diffèrent de rien des rastas.
En effet, dans la matinée du 28 juillet 2008, un jeune homme a trouvé la mort et son ami grièvement blessé par balles. Ce forfait a été commis par un militaire de la 109e brigade non brassée du colonel Umoja.
Cet incident meurtrier s’est produit à Swima , une localité située à 65 km de la cité de baraka en territoire de Fizi. Le militaire tenait à tout prix à dépouillée les deux jeunes de leurs biens dans un débit de boisson. C’est suite à la résistance de ces jeunes que le pire est arrivé. Le tueur a disparu dans la nature et n’a jamais été retrouvé.

Un cas identique s’est produit dans le territoire de Shabunda au Sud Kivu en date du 27 juillet 2008.
Un jeune élève âgé de 19 ans et répondant au nom de Kangela , a été grièvement blessé par balles, au niveau de sa jambe gauche, par un soldat FARDC basé à Kingangala à 6km de Shabunda centre.
Cet élève, exerçant son petit commerce de vente des poissons salés, a vu venir le militaire lui ravir tous les poissons, son téléphone portable et une somme d’argent (2000FC) équivalent à 3,4 $US. Tous ses biens ont été pillés par ce militaire.

Dans le territoire de Kabare à Kalonge, un autre assassinat a été commis au marché de Kalonge par un soldat FARDC, le vendredi 01 août 2008.
La victime, Mr. Nakabingu , vendeur d’huiles, de son état, n’avait rien à remettre au militaire qui lui exigeait de l’argent. Après son forfait, le militaire fut sauvé et caché par ses collègues militaires.

Il n y a pas que les tueries et extorsions, il n y a pas que les pillages et les enlèvements, Les violences sexuelles font aussi rage au Sud Kivu.

2. Violences sexuelles à grande échelle.

Dans le territoire de Kabare, Fredy Bishasha , un garçon de 25 ans a violé une fille de 9 ans.
Ce viol s’est passé dans la localité de Chofi , le mercredi 23 juillet 2008. Le dossier a été résolu à l’amiable. Pas de peine pour ce violeur arrêté puis relâché par la police.

Dans le territoire d’Uvira, trois hommes, dont un pasteur protestant de la 8e Cepac de Safira, ont violé une femme qu’ils ont par la suite abandonnée à demi mort.
C’était dans la soirée du 23 juillet 2008, dans la localité de Safira en groupement de Kabunambo à Sange.

Dans le territoire de Walungu, à Bideka, Mlle Faraja, fille de Ndusha , âgée de 15 ans et élève au lycée Bideka a été violée par un homme de son village le samedi 02 août 2008. Cet homme répond au nom de Somo, fils de Mr. Dendereza , tous habitants de Bideka en groupement de Lurhala , territoire de Walungu. C’est en allant puiser de l’eau que la victime a été violée.

3. Conclusion.

Les inciviques demeurent nombreux dans les territoires du Sud Kivu. Leur nombre ne fait qu’augmenter.
C’est pourquoi une éducation civique et une sensibilisation continue s’avèrent cruciale.
Que les autorités politico – militaires prennent aussi leur responsabilité. C’est maintenant qu’il faut agir.

GAO asbl.

05 aout 2008.