Insécurité alimentaire, le dossier du lait frélaté chinois: Interpellation du Gouvernement!

Chers compatriotes!

Depuis quelques jours le dossier du lait frélaté ( contaminé ) à la Mélamine fait des victimes dans plusieurs pays du monde dont la Chine.

Ce lait et tous les autres produits laitiers dérivés touchent toutes les couches de la population mais plus majoritairement les bébés; les dégats sont énormes surtout chez les nourrissons! La mélamine est un produit chimique utilisé dans la fabrication de colles ou de résines.

Connaissant les faiblesses de nos services de Controle ( Office Congolais de Controle ), la corruption qui émaille ceux des Douanes ( Office des Douanes et Accises ) il y a fort à craindre que les congolais ne subissent cette catastrophe alimentaire.

Nous avons tous droit à la sécurité alimentaire; l'Etat est quasi déficitaire dans ce domaine et cette histoire de lait frélaté risque de faire de victimes congolaises de plus.

Face à cette situation, nous profitons de cette occasion pour interpeller le Gouvernement pour que des mesures nécessaires soient urgemment prises pour éviter cette catastrophe à la population congolaise, il peut s'agir par exemple de:

- Suspendre sur le champ l'importation du lait fabriqué en Chine et tous les produits dérivés

- Retirer du marché, tous les produits laitiers importés au cours de six derniers mois

- Mettre sur pied uné équipe technique multidisciplinaire ( OCC, OFIDA, Police Nationales, Ministères de l'Economie, de la Santé, de l'Intérieur, de la Communication et Presse, Assemblée Nationale, Société Civile et le cas échéant les FARDC...) pour l'application de ces mesures et interpeller ( arreter ) tout contrevenant

- Avec cette meme équipe, identifier d'autres marchés internationaux pour l'approvisionnement en produits laitiers et booster les productions laitières locales ( Le Kivu, le Katanga,...)

- Faire un suivi médical systématique et sur le plan national des enfants ( O à 5 ans ) qui sont actuellement hospitalisés et dont le diagnostic ferait penser à une intoxication à la mélamine; les identifier et leur offrir des soins appropriés en sus de la gratuité des soins

- Lancer sur le champs une campagne nationale de sensibilisation sur les risques de consommation de ces produits et insister sur les mesures préventives à prendre

- Equiper sur le champs l'Office Congolais de Controle d'un matériel adéquat permettant la détection rapide et facile de produits intoxiqués

- Mobiliser toutes les ressources sanitaires possibles pour une replique adéquate et de là règler le problème des professionnels de santé en grève pour qu'ils s'investissent dans cette lutte

- Impliquer les Agences des Nations Unies ainsi que les Organisations Non Gouvernementales Internationales oeuvrant dans le domaine médical ( surtout dans la prise en charge des maladies infantiles )

- ...

Ceci n'est qu'une ébauche, les spécialistes en Santé - Nutrition et autres pourront vous faire un bon plan pour contrer cette catastrophe qui risque de nous endeuiller.

Tous ensemble contre le lait frélaté ainsi que ses produits dérivés en RDCongo pour la Sécurité de tous.

ACTIONS JEUNESSE RDC