Operations Kimya II : Un Effroi dans la population de Walungu

GAO asbl
Sud Kivu/ RDCongo
email : orphelins_1@yahoo.fr

ALERTE N° 006/09
Feuillet mensuel/juin 09

OPERATIONS KIMYA II :
Un effroi dans la population de Walungu.

1. Constat.

Les opérations « Kimya II » visent à traquer les FDLR jusqu’à leur dernier retranchement.

Chose promise, chose due dit – on.

La promesse faite par le Chef de L’Etat sur la traque des FDLR est sur le point de se concrétiser.
En effet, le jeudi 04 juin 2009, le chef d’état major de l’armée congolaise a tenu à Walungu un conseil de sécurité avec les officiers militaires de la 17e brigade basée à Walungu et à partir de ce même jeudi jusqu’à dimanche 07 juin 2009, des camions pleins de militaires ont fait leur entrée dans le chef lieu dudit territoire.

Cependant, l’arrivée de ces militaires crée la panique au sein de la population, notamment à cause de la présence massive des rwandophones dans les troupes.
En plus, la nuit du jeudi 04 juin 2009, les militaires FARDC s’apprêtaient à dévaliser la boutique « sans problème » du centre commercial de Walungu appartenant à Mr. Jean Marie » C’est grâce à l’intervention des enfants de la rue qui se sont opposés que le drame a été évité de justesse.

Le Samedi 06 juin 09, à partir de 14 heures, la route quittant Walungu centre vers le groupement de kaniola a été vidée de tout passant et abandonnée aux militaires qui ne laissaient personne passer sans le contraindre à transporter leurs bagages jusque tard dans la nuit. Certaines personnes ont été rançonnées et dépouillées de leurs biens.

2. L’effroi au sein de la population.

La panique causée par l’annonce du début des opérations Kimya II a poussée nombreuses populations à abandonner leurs villages. Certaines familles des localités de Cisaza,Cindubi,… du groupement de Kaniola prennent bagages,poules, chèvres et enfants et se dirigent vers Walungu centre en quête de sécurité. Notons que les combattants FDLR ( forces démocratiques pour la libération du Rwanda) sont amassés autour de la forêt de Mugaba et s’apprêteraient à se défendre contre toute attaque des FARDC.
Dans le territoire voisin de Shabunda, 110.000 personnes, dont 20.000 ménages ont quitté leurs villages et ont trouvé refuge à Byangama, Matili, Lulingu et Shabunda centre. Malheureusement, ces personnes sont sans assistance et parmi elles, figurent 388 personnes soufrant de choléra. Trois d’entre eux en sont décédés.

Tous ces déplacés craignent les représailles des FDLR et les dommages collatéraux des opérations kimya II sur la population. Les FDLR annoncent qu’elles se vengeraient en premier lieu sur les civils.
Comme pour annoncer les couleurs, une personne a été tuée et cinq grièvement blessées par l’épée des FDLR dans le village de Mubugu à Bunyakiri en territoire de Kalehe entre le 1er et le 04 avril 2009.
Dix personnes dont quatre militaires et parmi eux un lieutenant colonel des FARDC ont été tuées au cours d’une embuscade tendue sur un camion par ces FDLR dans la journée du 22 mai 2009 à Civanga dans le parc de Kahuzi Biega en territoire de Kalehe.

Dans le territoire de Mwenga, il ne se passe plus une semaine sans que des boutiques soient pillées et des personnes tuées par des hommes des FDLR.

3. Recommandations et cris d’alarme.

La vie du peuple est donc en danger. Les cas des victimes des FDLR et des maladies, suite à la non assistance, risquent de connaître un accroissement exponentiel dans les jours qui suivent, si aucune action n’est entreprise.
A L’Etat Congolais de protéger ses populations contre les attaques des ennemis de la paix.

Walungu, le 16 juin 2009.

GAO asbl