Lutte contre le sida par le théâtre et la vidéo

En marge de la cérémonie, l’Ata a lancé la campagne de sensibilisation contre le sida. Un extrait d’une saynète devant faire le tour de tous les quartiers de Kimbanseke a été interprété par ses comédiens. Comme message principal de la pièce théâtrale, l’on retient cet appel des jeunes à la prise de conscience du virus qui décime l’humanité en allant se faire dépister et à cesser de rêver pour un paradis lointain que celui qu’on prépare soi-même en se donnant au travail. A ce sujet, le commissaire général de l’ATA, José Bau, a dressé ce constat : « Ce présent projet est initié pour le développement de Kimbanseke après un triste constat. Plus de 80% de jeunes de notre commune sont filles-mères. Et, parmi les causes essentielles, l’on a dénombré l’absence des loisirs sains, des bibliothèques ou salles de lecture… Nous avons pensé pouvoir encadrer la jeunesse en leur apportant un cadre idéal. »

Et, le bourgmestre de Kimbanseke, qui est lui-même un homme de culture et professeur à l’Ina, d’ajouter : « Cette pièce nous interpelle tous en tant que parents de savoir gérer et assurer l’éducation sexuelle de nos enfants comme faisaient, jadis, nos ancêtres au village autour du feu. A nos artistes, il faut tenir compte de niveau de la population pour que le message essentiel passe ! »

La campagne de sensibilisation contre le sida est soutenue par la Fondation hollandaise NASF.