L’ordre public est menacé à Kalehe.

GAO asbl
email : orphelins_1@yahoo.fr

Alerte 003 : L'ordre public est ménacé à Kalehe

0. Introduction.

Au cours du 1er semestre de l’année 2010, l’insécurité plane de partout dans le territoire de kalehe. Plusieurs assassinats, pillages, vols, viols et autres exactions ont été répertoriés.

1. La situation sécuritaire.

Depuis le 15 mars 2010, des menaces persistantes sur un affrontement armé préparé par les groupes Mai Mai KIFUAFUA (Batembo) à l’endroit des militaires rwandophones des FARDC sont enregistrées.

En effet, un groupe des militaires congolais Mai Mai d’origine Batembo s’est retiré des troupes loyalistes FARDC basées dans le territoire de Kalehe. Ces militaires Mai Mai se sont dirigés vers les hauts plateaux de Kalehe à Bunyakiri , Karasi pour se préparer à une attaque contre les militaires rwandophones afin de lutter contre l’occupation des carrés miniers par ces derniers depuis la nomination d’un nouveau chef ou administrateur de l’ex CNDP en remplacement de Kibasa Maliba.

La 241e brigade des FARDC basée à Lemera et d’autres militaires basés à Bushaku – Nyawaronga ont essuyé des tirs en armes lourdes de la part des Mai Mai.
D’autres conflits dans le milieu tournent autour du contrôle et l’utilisation des recettes des barrières érigées à Lemera pour le trafic des petits ambulants qui se rendent régulièrement à Butembo – Karasi pour l’achat d’arachides, haricots et autres produits vivriers qu’ils revendent au marché de Kabamba.

2. Les droits humains en détresse.

Du jour au jour, les Interahamwe (FDLR) pillent, volent et violent …
Les cas les plus récents sont les suivants :

• Le 22/04/2010 à Bulengo Kasheke, un pillage a été perpétré dans 10 maisons. Les assaillants parlaient le Kinyarwanda et le swahili. Ils ne demandaient que les vivres et argent.

• Le 20/05/2010 à 11 heures, un militaire de la 241e brigade basée à Lemera a tiré à bout portant sur un garçon qui avait refusé de servir de porte faix. La balle tirée sur cet infortuné est allée toucher au niveau de la cuisse, Mme patronile M’Kabagaya âgée de 48 ans. Dépêchée au centre de santé de Lemera, la victime a rendue l’âme le matin (21/05/2010) à 6h10. Elle laisse un veuf Mr. Kamiyoneti Kazunguzibwa et 7 orphelins.

• Le 28/05/2010, il ya eu pillage dans les mines d’or à Nyawaronga. Plusieurs biens de grande valeur ont été emportés dans environs 16 maisons. De ces attaques un homme répondant au nom de Didier Kibonero fils du PDG Kibonero et gérant de la mine d’or cher Kibonero a été tué. La victime était âgée de 35 ans et laisse une veuve et 5 orphelins.

• Le 31/05/2010, il ya eu pillage dans 36 maisons à Mabingu Ciduha à Irhambi Katana ( Kabare). Une personne à trouvé la mort. Il s’agit de Mr. Joseph Ntole Bazamuka âgé de 72 ans. Plusieurs biens ont été emportés avec du bétail et 15 personnes dont 4 filles, 3 femmes et 8 hommes ont été emportées en brousse.

A part ces pillages, il existe dans le territoire de Kalehe d’autres phénomènes atypiques :

- Des scènes de tueries par étranglement à la corde (Kabanga) sont monnaie courante depuis une année.
- Des actes de viols sont couramment répertoriés à Kalehe. Parfois ils sont accompagnés des calomnies pour la recherche des gains. Certaines familles dépourvues utilisent le prétexte « viol » comme source de revenus. Certains maris utilisent leurs épouses pour appâter certains hommes dans leur filet. Plusieurs de ces cas sont devant les juridictions au tribunal de paix de Kalehe.

Toutes ces déviations font suite à la pauvreté accrue dans le milieu.

AGISSONS TOUS POUR PLUS DE PAIX A KALEHE !

GAO asbl.

19 juillet 2010