Trois journées de spectacles au Centre Wallonie-Bruxelles: le théâtre pour sensibiliser sur l’importance de l’enseignement

Trois journées de spectacles au Centre Wallonie-Bruxelles: le théâtre pour sensibiliser sur l’importance de l’enseignement technique
(Le Potentiel 14/06/2010)

La salle Brel du Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa a servi, du 7 au 9 juin, de cadre à trois journées de spectacles organisées dans le cadre du projet de la Coopération technique belge (CTB) sur l’appui à l’enseignement technique et à la formation professionnelle.

Ces journées de spectacles ont été destinées aux élèves de six écoles techniques et industrielles, notamment, l’Iti-Gombe, l’Institut professionnel de la Gombe (Ip-Gombe), l’Eproba-Lemba, l’ITIP/Ngaliema, l’INPP-Limete et le Lycée Technique de Limete. Soixante élèves (dix par école) ont participé à cet événement sous l’encadrement de l’Asbl Atelier Théâtr’Action (Ata) qui a travaillé dans la mise en scène des saynètes, alors que les textes ont été écrits par les élèves.

La valorisation de la formation professionnelle a été le thème central des spectacles livrés pendant les trois jours autour des filières telles que la mécanique, la construction, la maçonnerie, la plomberie, l’électricité, la menuiserie, la coupe et couture, la commerciale et administrative, les nouvelles technologies de l’information, etc. « Le développement d’un pays passe par la technique » a été l’essentiel de la pensée véhiculée à travers les six saynètes des élèves de deux instituts. Les élèves ont, à travers le théâtre, montré que l’enseignement technique a été à la base du développement de la Chine et du Japon. Outre la portée accordée à l’enseignement technique, les élèves ont également mis en lumière la parité dans leurs saynètes, la capacité de la femme à se prévaloir dans le domaine technique.

La question de la présence de la femme dans le circuit technique a été relayée par les élèves du primaire qui ont souligné qu’il n’y a pas de métier exclusif. Et de soutenir : « L’homme et la femme ont les mêmes aptitudes et les mêmes potentiels intellectuels. Seules la détermination et la volonté peuvent les aider à parvenir à atteindre les résultats escomptés ». Coordonnateur du Projet d’appui à l’enseignement technique et formation professionnelle de la Coopération technique belge, Joël Leroy a, à la fin des journées, affirmé que la RDC disposera de bons techniciens dans les jours à venir. C’était après avoir mentionné les efforts fournis pour l’adéquation entre la formation et l’emploi.

Par Martin Enyimo

© Copyright Le Potentiel


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

Atelier-Théâtr'Actions"ATA"