Sénat de la RDC interpelle son gouvernement interpellé à propos des cartes d’identité et du recensement général

Une carte d'electeur

Les sénateurs ont interpellé jeudi 25 avril les ministres de l’Intérieur et du Plan à propos de l’inexistence des cartes d’identité et de l’absence de recensement en RDC depuis trente ans. Pour le sénateur Ramazani Baya, auteur de la question orale adressée à ces ministres, cette situation, qu’il qualifie d’anormale, ne permet pas une gestion efficace du pays. De leur côté, les ministres ont affirmé que le gouvernement s’attèle à remédier à cette question.

Evoquant l’inexistence des cartes d’identité, le sénateur Ramazani Baya a dénoncé l’incapacité pour le gouvernement de les produire.

«Il n est pas normal que l’utilisation des cartes d’électeurs, voulue provisoire, s’éternise», a-t-il affirmé.

Quant au recensement général, le sénateur estime qu’il est d’une importance capitale, puisqu’il devrait permettre au pays de se doter d’un fichier d’Etat reprenant toutes ses données démographiques.

Les deux ministres interpellés ont dit partager les préoccupations du sénateur Ramazani, affirmant que ces deux questions font partie des priorités de l’exécutif.
Ils ont notamment évoqué la mise en place d’un programme en vue de l’entretien du fichier général de la population.
La question orale, dont la discussion n’a pu être épuisée, sera encore à l’ordre du jour au Sénat vendredi 26 avril.
Cette reconnaissance par le Gouvernement investi par NGOYI MULUNDU S'AJOUTE AUX RAPPORTS DE L'OBSERVATION DE L'UNION EUROPEENNE, DE LA FONDATION JIMMY CARTER ET L'EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE spécifiquement sur la qualité des élections organisées par la CENI (Commission Electorale Nationale indépendante) en République Démocratique du Congo en novembre 2011.


Brève description du lien

Les sénateurs de la RDC ont interpellé jeudi 25 avril 2013 le ministres de l’Intérieur, de la sécurité et de la décentralisation ainsi que le ministre du Plan à propos de l’inexistence des cartes d’identité et de l’absence de recensement en RDC depuis trente ans. Cette Motion de Ramazani Baya s'ajoute aux rapports rendus publics par la fondation Jimmy Carter, la Commission d'Observation de l'Union Européenne et l'Eglise catholique romaine sur la qualité de l'organisation des élections en République Démocratique du Congo Sous la gouvernance de Ngoy Mulunda, Président en exercice de la Commission Nationale Electorale Indépendante du 11 novembre 2011.La principale Organisation des droits de l'homme travaillant de manière indépendante sans la dépendance des bailleurs de Fonds "CONGOLESE ACTION FOR PEACE AND DEMOCRACY (CAPD-asbl) félicite l'auteur de cette Motion de haute qualité qui s'intègre dans la déclaration des droits de l'homme et dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques des Nations Unies (platte forme intergouvernementale dont la RDC est membre). CONGOLESE ACTION FOR PEACE AND DEMOCRACY CAPD-asbl Principale travaillant de manière indépendante sans aucune dépendance des bailleurs des Fonds et des pouvoirs politiques en République Démocratique du Congo