COMMUNIQUE DE PRESSE N° 0012/HUMAN RESCUE/2013

L’ONG Nationale de protection, protection, défense et promotion des droits de l’homme « Human Rescue DRC » informe l’opinion nationale et internationale les faits ci-après :
1° Bien que la loi organique portant institution, organisation et fonctionnement de la Commission Nationale des droits de l’homme, en sigle « CNDH » a été promulguée par le Chef de l’Etat en date du 21 mars 2013 sa mise en œuvre tarde à se concrétiser. Ce dit retard suscite de sérieuses inquiétudes dans le Chef des ONG des droits de l’homme.
2° C’est avec joie que cette structure a accueilli la mise en place des Animateurs de la Commission Electorale Nationale Indépendante « CENI » et pense que la restructuration de cette institution d’appui à la démocratie réclamée et voulue par tous s’opère peu à peu et s’achemine vers un bon port.
3° Le même empressement qu’a manifesté le bureau de l’Assemblée Nationale pour doter la CENI des Animateurs doit s’appliquer pour la Commission Nationale des Droits de l’Homme « CNDH » car ce cadre technique et Consultatif chargé de la protection des droits de l’homme est plus qu’indispensable si l’on se réfère aux innombrables actes de violation des droits de l’homme qui se commettent du jour au jour par des présumés coupables qui malheureusement jouissent d’impunité.
4° La session parlementaire d’Avril tend à sa fin car la date butoir est fixée au 15 juin 2013, « L’ONG Nationale Human Rescue » craint que la mise en œuvre de la CNDH soit repoussée à la session d’octobre qui on le sait tous est budgétaire.
RECOMMANDE CE QUI SUIT :
1° Que l’Assemblée Nationale dote dans le plus bref délai la CNDH de ses Animateurs comme elle l’a fait au bénéfice de la CENI.
2° Si cela n’est pas inscrit parmi les lois prioritaires à traiter durant la session d’Avril que le Bureau de l’Assemblé Nationale initie la demande d’une session extraordinaire qui ne traitera que cet unique point.
3° Que les ONG qui assurent la défense, protection et promotion des droits de l’homme se mobilisent comme un seul homme pour que la composition du bureau de la CNDH soit connue avant la fin de la session parlementaire en cours.
4° Que les Partenaires Nationaux et Internationaux des ONGDH puissent faire pression au Bureau de l’Assemblée Nationale pour qu’elle insère dans son agenda de travail la composition du bureau de la CNDH car il y a urgence.
5° Que la mise en œuvre des Entités Provinciales de liaison des droits de l’homme initiée par la Vice-ministre des droits humains soit finalisée pour les provinces non couvertes.

Ainsi fait à Kinshasa, le 11 juin 2013
Pour l’ONG Nationale de Protection, Défense et Promotion des Droits de l’Homme Human Rescue DRC.
William WENGA BUMBA
Coordonnateur National