MESSAGE D'ALERTE.

1. Un génocide silencieux est entrain de se passer dans le Masisi. Pendant le mois de mai 2013, plus de 45 morts tués par armes blanches pour l’ethnie Hunde et Hutu dans les villages Cheka à Ndeko, Mushuku, Mpeti, Minjenje( Walikale et Burai, Ndeko, Mpeti( Masisi). Ces massacres sont ciblés à toute personne d’expression Kihunde ou Kinyarwanda(Hutu). Enfant, hommes et femmes sont tous victimes sans exception. Ces actes, sont l’œuvre de Cheka. Notons aussi qu’un mouvement des déplacés est vraiment intense pour la population qui fuient la zone où Cheka contrôle. Ce matin, on vient d’apprendre que d’autres massacres ont été perpétrés par le même auteur.

2.Une taxe nommée " IRENGERA UBUZIMA" est imposée à la population de Masisi, notamment dans le groupement Mokoto Bashali par un groupe armé nommé FDDH( Force de Défense de Droits Humains) du colonel KASONGO un Hutu de la place. Selon les observateurs, Ce taxe rapporte 25000 à 30000$ par mois à ce groupe. Il est imposé à toute personne homme âgé de plus de 18 ans.

Notons que cette taxe est devenue aussi une source de rivalité entre les groupes armés de la zone. Ils s'opposent et échangent de coups de tirs entre eux pour la main mise. La population sans défense reste la victime principale.

Coordination Nationale de l'ONG des Droits Humains HUMAN RESCUE/DRC à Kinshasa.
Le 19/06/2013.
Madame Chantal Nyota.