OLPA condamne l’agression brutale d’un journaliste à Ngandajika

Kinshasa, le 18 novembre 2014

N/Réf : 003/CE/JAKM 11/14

Transmis copie pour information : - A son Excellence Monsieur le Ministre de l’Intérieur, Décentralisation et Affaires coutumières ( à Kinshasa-Gombe)

A Monsieur le Secrétaire général du Parti du Peuple
pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD)
à Kinshasa-Gombe

Monsieur le Secrétaire général,

Concerne : Protestation

Le Comité exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, basée à Kinshasa, vient par la présente auprès de votre personnalité, protester avec la dernière énergie contre l’agression brutale de Joseph Malamba Kasonga, journaliste à la Radio -télévision Communautaire Ngandajika (RTCN), station communautaire émettant à Ngandajika, territoire situé à 90 kms de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï- Oriental, au centre de la République démocratique du Congo (RDC).

Joseph Malamba Kasonga a été brutalement agressé, le 26 octobre 2014, par M. Hilaire Mulumba Mutambayi, Secrétaire exécutif du PPRD/Ngandajika, votre parti, alors qu’il se trouvait au siège de la RTCN. Hilaire Mulumba s’en est pris violemment au journaliste qu’il a traîné jusqu’à même le sol, avant que les autres membres du personnel de la radio n’interviennent pour les séparer.

Le Secrétaire exécutif du PPRD/Ngandajika soutient avoir eu un violent échange de parole avec le journaliste au siège de la radio et déclare avoir traité simplement les religieuses catholiques de femmes stériles sans autre précision.

La RTCN avait décidé de ne plus inviter Hilaire Mulumba à l’émission de débat politique dénommée « Point Chaud » animée par Joseph Malamba Kasonga, au motif que ce dernier tiendrait des propos incendiaires et diffamatoires sur les antennes de la Radio.

Seuls d’autres membres du PPRD ont été autorisés à assister à cette émission. Une décision qui serait à la base du mécontentement du Secrétaire exécutif du PPRD/Ngandajika qui a promis de « corriger » l’animateur de l’émission.

Au regard de tout ce qui précède, OLPA condamne cette agression brutale du journaliste Malamba Kasonga par un membre influent de votre parti.

Cet acte constitue une atteinte grave à la liberté de presse garantie par les lois congolaises et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme dûment ratifiés par la RD Congo.

Par voie de conséquence, OLPA vous prie d’ouvrir instamment une action disciplinaire à l’endroit de ce cadre du parti présidentiel, sans préjudice des poursuites judiciaires, afin que cette agression ne puisse demeurer impunie.

OLPA réitère le vœu de voir le PPRD œuvrer pour le respect de la liberté de presse, corollaire de la liberté d’expression sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

Ce dont les membres du Comité exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) vous remercient vivement.

Pour le Comité exécutif de l’OLPA

Joseph-Alain Kabongo
Secrétaire Exécutif

****************************************************
Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante, apolitique et non partisane de défense de la liberté de la presse

Siège social : 10, avenue Boyera, quartier Matonge, commune de Kalamu, ville de Kinshasa Tél: (243) 81 59 99 560, (243) 997 697 830

E-mail : olpa_organisation@yahoo.fr, http://www.societecivile.cd/membre/OLPA http://www.olpadrc.org Facebook:olpa observatoire presse Twitter : https://twitter.com/OlpaRdc