OLPA condamne l’interpellation d’un reporter cameraman à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, condamne fermement l’interpellation de Blaise Mpoko, reporter cameraman travaillant pour le magazine télévisé « Deuxième œil ya communication » diffusé sur plusieurs chaînes de télévision émettant à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

Blaise Mpoko a été interpellé, le 21 février 2015 dans la commune de Ngaliema, par les éléments des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

C’était au moment où le reporter prenait les images d’un accident des motos transportant des militaires en direction du camp Tshatshi dans la commune de Ngaliema à l’extrême nord de Kinshasa.

Ils ont interpellé brutalement le journaliste après l’avoir molesté et embarqué dans un véhicule militaire de marque Jienfang jusqu’au poste de contrôle du camp. Après avoir été gardé pendant 35 minutes, le journaliste a été relâché et s’en est sorti avec des lésions à la joue gauche.

De ce qui précède, OLPA condamne avec fermeté cette interpellation abusive d’un reporter cameraman en plein exercice de son métier.

Ceci constitue une atteinte grave à la liberté de la presse garantie par les lois de la RDC et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

En conséquence, OLPA exige une enquête sérieuse afin d’identifier les auteurs de cette interpellation.